Infos

Blog au ralenti

- Pas de liseuse pour le moment, je me consacre donc au livre papier! Désolée
- Jeunes ou moins jeunes auteurs, nous sommes disposés à lire vos manuscrits et ce quel
que soit le thème pourvu qu'on ait l'ivresse.

Rechercher dans ce blog

mardi 9 juillet 2013

Psi Changeling ou quand les minous font ronronner les matous...

Et voilà, je me suis lancée dans une nouvelle saga fantastique, mais cette fois ci pas de vampires mais des métamorphes (des êtres capables de se transformer...). Alors je ne sais pas si c'est le fait de découvrir un nouvel univers, mais j'ai trouvé cette saga très rafraichissante !

Quant à l'histoire, elle se déroule dans un monde où cohabitent 3 espèces : les Psis, les Changelings et les humains... et on va y suivre l'évolution du rapport de force de ce triumvirat.

Laissez moi vous les présenter plus en détail...

Tout d'abord les Psis : chaque Psi possède des capacités mentales plus ou moins développées (telles que la télékinésie, la télépathie, la clairvoyance...) avec une prédisposition naturelle forte à la violence et à la folie. De ce fait, un protocole appelé Silence a été mis en place une centaine d'année auparavant afin d'annihiler les émotions, à l'origine de ces tendances psychotiques, ce qui a eu pour conséquence de créer une race d'êtres froids guidés par la logique. Sauf que, comme tout protocole, il ne peut pas être efficace à 100%... en effet, en quoi un protocole visant à mettre sous silence les émotions peut-il être efficace sur des sociopathes qui par définition n'en n'ont pas ? De la même façon, comment des êtres sensibles peuvent-ils réellement oublier toute émotion ? Et si l'un d'entre eux a la faiblesse de montrer qu'il pourrait éventuellement ressentir des choses (et s'affranchir du conditionnement) il est condamné à la rééducation, autrement dit à être transformer en légume ! J'ai trouvé ce postulat de départ très intéressant car il rajoute une touche de dystopie à laquelle je ne m'attendais pas et qui apporte une certaine angoisse dans l'histoire, ce qui est assez inhabituel dans ce genre de lecture...

Viennent ensuite les Changelings, les métamorphes qui ont donc la possibilité de se changer en animaux. Mais ici, on ne se cantonne pas à une espèce : tous les animaux sont représentés (félins, volatiles, cervidés...) et fonctionnent selon le système de meutes avec un animal dominant qui régit son clan, offre sa protection aux plus faibles et protège son territoire. J'ai trouvé assez amusant le fait que l'animal à l'intérieur ressorte dans la part humaine : les rats ont un air sournois, les serpents ont un côté reptilien et les félins sont très gracieux... et câlins ! En effet, on suit principalement l'histoire de Dark River, une meute de léopards qui par opposition aux Psis (froids et distants) sont très chaleureux entre eux... D'ailleurs je leur ai trouvé un petit côté pervers, à se toucher constamment, à s'offrir du réconfort au moindre truc... à croire que le privilège du contact rapproché (un truc de félins...) est le billet d'entrée dans un club échangiste !

Et enfin, les humains qui se considèrent eux même quand les abeilles ouvrières de ce monde : ils n'ont pas les dons psychiques des Psis et n'ont pas non plus les capacités physiques des Changelings. Ils sont d'ailleurs assez effacés dans les premiers tomes et prennent de l'ampleur au fur et à mesure du déroulement de l'intrigue.

Pour revenir sur l'histoire, pendant des années les Psis se sont crus les maîtres du monde, la mise en place de Silence leur ayant permis de prospérer dans les affaires et de régenter le monde selon leur bon vouloir pendant que les Changelings se débattaient dans les guerres de territoires. Ils se sont peu à peu enfermés dans leur tour d'ivoire, ne voyant pas les Changelings se stabiliser pour prendre de l'ampleur dans l'évolution de la société et devenir des acteurs non négligeables de la vie économique. C'est donc dans ce contexte que commence le premier tome, Sascha (une Psi) étant amenée à travailler avec les Dark River sur un projet immobilier... et là c'est le drame... ou pas :) 

On retrouve alors la mécanique de ce genre de roman, avec deux personnages que tout oppose qui vont irrémédiablement se sentir attirés : l'un devra oublier ses récriminations et autres à-priori tandis que l'autre devra passer outre le conditionnement et réapprendre à vivre avec les émotions, tous deux devant finalement colmater les différents fêlures émotionnelles de leur passé (oh c'est beau ce que je viens d'écrire !).

Et le sexe vous me direz : et bien ça se mérite ! Il faut attendre les deux tiers du livre à chaque fois (ou presque) pour avoir LA scène où les deux personnages décident d'abaisser leurs barrières et de s'abandonner l'un l'autre (hi haaaa !). Ce qui n'est pas plus mal, parce que l'histoire a le temps de se dérouler et ça évite l'overdose de scènes explicites qu'on peut avoir dans d'autres séries.

D'ailleurs, le fait que le couple principal change à chaque fois (on passe de Psi(e)-Changeling à Changeling(e)-Psi, puis à Humaine-Changeling pour revenir à Psi(e)-Changeling puis Changeling-Changeling...euh, vous êtes toujours là ?) permet aussi de renouveler pour partie l'intérêt de l'histoire.

Pour partie parce qu'il ne faut pas oublier les autres ingrédients essentiels : une bonne dose d'humour, de l'action via un petit côté thriller (tous des psychopathes j'vous dis !) et des bons sentiments ;-)

5 commentaires:

  1. J'hésitais à me les acheter mais je crois que tu m'as convaincue! :)

    RépondreSupprimer
  2. Je suis contente à chaque fois qu'on me dit ça ! Et si tu te lances, n'hesites pas à venir partager ton avis :)

    RépondreSupprimer
  3. Après les chauds lapins, les minous et les matous ;) Excellent!!! J'adore :)
    Je ne connaissais que de nom et franchement, je dois dire que ça a vraiment l'air sympa. Peut-être que je tenterais, un jour, mais pour l'instant, me lancer dans une nouvelle série :/

    RépondreSupprimer
  4. Mdr ! C'est une vraie menagerie !!! ;-)

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...