Infos

Blog au ralenti

- Pas de liseuse pour le moment, je me consacre donc au livre papier! Désolée
- Jeunes ou moins jeunes auteurs, nous sommes disposés à lire vos manuscrits et ce quel
que soit le thème pourvu qu'on ait l'ivresse.

Rechercher dans ce blog

mercredi 27 février 2013

[Critique film] - "The sessions" de Ben Lewin

Titre original : The sessions

 
Date de sortie cinéma : 06 mars
Réalisé par Ben Lewin


Acteurs:
- John HawkesMark O'Brien
- Helen Hunt, Cheryl Cohen Greene
- William H. Macy, Père Brendan
...

Distributeur : Twentieth Century Fox France

Genre : Comédie dramatique
Durée : 1h35 min

Synopsis (Allociné) 
Mark fait paraître une petite annonce : "Homme, 38 ans, cherche femme pour relation amoureuse, et plus si affinités. En revanche paralysé… Amatrices de promenade sur la plage s’abstenir...". L’histoire vraie et bouleversante d’un homme que la vie a privé de tout, et de sa rencontre avec une thérapeute qui va lui permettre d’aimer, "comme tout le monde". 


En un mot? SEXE

Mon avis
Basée de l'histoire vraie de Mark O'Brien: poète, journaliste et atteint de la polio. Mark ressent tout mais ne peut pas bouger son corps, corps qui en profite pour se déformer avec le temps, l'obligeant entre autre à dormir dans un "poumon d'acier" la nuit et à être assisté continuellement par des auxiliaires de vie. Grosse ambiance ... "The sessions" parle de l'handicap d'une manière franche et sans tabou. 
Mark travaille et à l'occasion d'un reportage (sexe et handicap) il rencontre une jeune femme qui lui explique qu'elle a régulièrement des relations sexuelles et que lui aussi pourrait en avoir. Elle lui parle aussi des "assistantes sexuelles" et comment en contacter une...
Sa "tuyauterie" fonctionnant parfaitement, a 38 ans Mark décide de prendre sa vie en main (à défaut d'autre chose) et lorsqu'il obtient l'aval du Père Brendan, il contact Cheryl Cohen Greene pour explorer un territoire encore inconnu de lui: sa sexualité.

La quasi majorité de ce qui est dit dans ce film est vrai, sauf en ce qui concerne le Père Brendan, lui, une pure invention. "La religion était un élément fondamental de la vie de Mark, et il m’a semblé important de le refléter, tout comme le fait qu’il considérait que le sexe avait une dimension spirituelle. Il est également vrai qu’il entretenait des liens étroits avec des prêtres", Ben Lewi.

Si la qualité du film est au rendez-vous, elle est surtout due à interprétations des acteurs. On retiendra la performance de John Hawkes (Mark O'Brien) et  Helen Hunt (Cheryl Cohen Greene). Le premier a joué avec une balle en mousse de la taille d'un ballon de football dans le dos pour déformer la courbure de sa colonne vertébrale. La seconde est simplement parfaite et d'une justesse exceptionnelle. Fasse à John Hawkes, Helen Hunt, nous livre une interprétation de son personnage: simple et dépouillée de tout "tralala" hollywoodien, de plus, dans les quelques scènes de nues qu'ils ont ensemble, ils forment un duo magique. Ils sont à égalité et on a l'impression d’être avec! Je ne trouve pas d'autres mots que "vrai", il n'y a pas de fioritures, ni d'empathie exagérée ... etc.

Avec ce genre de film on espère que la question de la sexualité des handicapés sera remise sur le tapis. En effet, en France faire appel à une assistante sexuelle est assimilé à de la prostitution ....... (pour vous renseigner ici et ici).

Pour finir, il faut savoir que ce n'est pas simplement un film sur le handicap, ni même sur la sexualité. Quand on fait l'impasse sur tout ça que reste-il?  La vie, les attentes et l’acceptation de soi-même. Ce film est une vraie réussite.

Le truc en plus? La personnalité de Mark avec ses petites touches d'humour bien senties ^^

A voir ? Oui! Pas moyen d'y rechaper!

  • Scénario: 8/10
  • Musique: 7/10
  • Acteurs: 9/10
  • Ambiance générale du film: 8/10
  • Décors/esthétique: 7.5/10
Ce qui donne: 7.9/10 -----> soit 8!

mardi 26 février 2013

[Critique livre] - "Nés en 1983, le livre de ma jeunesse ..." de Armelle Leroy et Laurent Chollet

Titre original : Nés en 1983, le livre de ma jeunesse : Tous les souvenirs de mon enfance et de mon adolescence

de Armelle Leroy et Laurent Chollet

Parution: 24 janvier 2013
Editeur: Hors Collection

ISBN: 978-2258101371
Nb. de pages: 64 pages


Résumé
Le cadeau idéal pour la génération née en 1983. Montez dans la machine à remonter le temps du bonheur et retrouvez toute l'ambiance de vos années 80 !

La collection des livres anniversaires "génération" fait peau neuve et prend de l'ampleur.
Chaque album rassemble tout le décor de vos jeunes années : la maison, l'école, la mode, les loisirs, la musique, le cinéma... et les fait revivre grâce à une collection exceptionnelle de photos, de documents et d'objets d'époque.
En plus du contenu "émotionnel", cet album 100% nostalgie dévoile la liste de toutes les stars nées en 1983 , les grands événements qui ont jalonné l'année de votre naissance, autant de repères qui vous aideront à replonger dans la douceur rassurante de votre enfance.
Enfant né(e) en 1983, vous avez 30 ans cette année. Vous souvenez-vous des films que vous alliez voir au cinéma, des livres que vous avez dévoré, des pantalons ou des robes que vous portiez, des bonbons que vous mangiez, des coiffures qui étaient à la mode, des disques sur lesquels vous dansiez, de vos émissions radiophoniques préférées, des jouets dont vous rêviez ?....

Mon avis
Commençons par les points négatifs du livre. Lorsque vous lisez les petits paragraphes accompagnants les photos vous pouvez tomber sur ce genre de chose (catégorie "La mode des enfants: look de crise"): "Pour quelques enfants de la bourgeoisie, la mode semble immuable: robes à smocks et col Claudine pour les filles, pantalons en velours côtelé ou bermuda pour les garçons, les vêtements se passe de génération en génération. Mais la grande majorité des moins de 12 ans s'habille désormais de manière identique. Il s'agit de trouver des tenues pratiques et peu onéreuses." On nage en plein cliché et le livre en est bourré.
"Né en 1983..." manque aussi cruellement de dates et de légendes. Exemple flagrant pour "Le cinéma et les enfants: mes mercredis sur grand écrans" sur une page il y a une photo du dessin animé "Pocahontas" mais pas de date de sortie ni de titre et le problème se répète tout le long du livre.

On a surtout l’impression de texte calibré pour convenir à n'importe quelle époque, nombres de remarques sont encore d'actualité: "... enfants et adolescents se bourrent de fast-food, de chips et de biscuits emballés individuellement." Ce n'est pas prês de changer.

Au delà de toutes ces critiques le livre est surtout un bon moyen pour vous souvenir des petites choses qui ont marqué votre enfance. Comme votre premier t-shirt FidoDido ou que lorsque vous êtes (surement) aller voir "Robin de bois, prince des voleurs" au cinéma. Même si il manque: Fraggle Rock, Raconte-moi des histoires, les blousons en tissu de combinaison de plongées ou Hartley: cœurs à vif ... pour ne citer que ceux là (je suppose qu'on ne pouvait pas tous les mettre) ... Vous ne pouvez que vous plonger dans vos souvenirs d'enfance.
Vous vous souvenez de ce chewing-gum en tube? Qui se rappelle du nom? Je peux vous le dire maintenant parce qu'il y a une photo dans le livre, il s'agit de: Tubble Gum. Est-ce que vous croyez que ça existe toujours? :p


A lire ou pas? Livre assez inégal mais qui se laisse regarder. Ne vous attardez cependant pas trop sur les textes qui ont tendance à desservir le sujet.
Pour une prochaine édition je propose d'enlever le texte, mettre des légendes et des dates et encore plus de choses!

  • Histoire: -
  • Imagination, invention: -
  • Personnages: -
  • Ambiance générale du livre: 7/10
  • Lecture: 5/10
  • Présentation générale du livre (couverture, illustration...): 7/10
  • Addictivité: 6.5/10 

Ce qui donne: 6.37/10

lundi 25 février 2013

[Autour du film] - "Oblivion" de Joseph Kosinski

Titre original : Oblivion

Date de sortie : 10 avril 2013
Réalisé par Joseph Kosinski
-
Acteurs:
- Tom Cruise, Jack Harper
- Olga Kurylenko, Julia  
- Andrea Riseborough, Victoria
etc ...

Genre : SF
Durée : ?
Distributeur: Universal Pictures

Synopsis (Allociné)
Après des décennies de guerre contre la terrible menace dénommée les Scavs, les humains ont quittés la Terre. Jack Harper, qui vit sur une station située dans les nuages, a pour mission d’extraire des ressources vitales nécessaires aux humains expatriés. Son existence est bouleversée lorsqu’il sauve une belle inconnue d’un vaisseau en déperdition. Son arrivée va déclencher une série d’évènements qui vont le forcer à remettre en question tout ce qu’il connaissait. 

©Universal Pictures International France

[Le bonus du lundi matin] - Mais où est Momo?

Momo étant un chien noir et blanc :)

Pas toujours facile hein ^^ voici le site source (y en à encore): boredpanda.com

[Autour du film] - Résultat de la cérémonie des Oscars - 2013

Le grand jour est arrivé! 
Cette nuit nous avons vu qui à remporté un Oscars et qui reparti bredouille (ou qui à fait une chute).  Nos pronostiques étaient ici.

Meilleur film: Argo de Ben Affleck
Meilleur acteur: Daniel Day Lewis pour Lincoln
Meilleure actrice: Jennifer Lawrence dans Happiness Therapy
Meilleur réalisateur: Ang Lee pour L'Odyssée de Pi
Meilleur scénario original: Quentin Tarantino pour Django Unchained
Meilleure adaptation: Chris Terrio pour Argo
Meilleure actrice dans un second rôle: Anne Hathaway pour Les Misérables
Meilleur acteur dans un second rôle: Christoph Waltz dans Django Unchained
Meilleure chanson: Skyfall par Adèle
Meilleure musique: L'Odyssée de Pi
Meilleur décor: Lincoln
Meilleur montage: Argo
Meilleur montage son: Zero Dark Thirty et Skyfall
Meilleur mixage son: Les Misérables
Meilleur film étranger: Amour de Michael Haneke
Meilleur documentaire: Sugar Man
Meilleur court-métrage documentaire: Inocente
Meilleur court-métrage de fiction: Curfew
Meilleur maquillage et coiffure: Les Misérables
Meilleurs costumes: Anna Karenine
Meilleurs effets spéciaux: L'Odyssée de Pi
Meilleure photographie: Claudio Miranda pour L'Odyssée de Pi
Meilleur long-métrage d'animation: Rebelle
Meilleur court-métrage d'animation: Paperman
 
Et cerise sur le gâteau, voici l’ouverture de la cérémonie Oscars 2013 - 
Opening Number With Seth Macfarlane & Captain Kirk. J'en rigole encore!

dimanche 24 février 2013

[Autour du film] - Liens Streaming pour la cérémonie des Oscars 2013

En attendant les résultats, vous trouverez si dessous les liens streaming pour voir le Red Carpet et plus tard la cérémonie:
-
 

Le Red Carpet
La cérémonie
- http://livetvcafe.net/video/OG8H71UYO5U8/ABC
- http://www.ustream.tv/channel/oscars-academy-awards
- Les backstages
- http://oscar.go.com/backstage-pass

Si un lien ne fonctionnait pas ou si vous avez un lien à nous donner ... n'hésitez pas et utilisez les commentaires pour en faire profiter le plus de monde possible ;)


Battleship ou la bataille des moutons...

De retour depuis peu sur la blogosphère, Chris Noune est en intérim' sur le 102, jusqu'à ce qu'elle décide de reprendre son blog ;) On lui souhaite la bienvenu avec de grosse bises!!  
P.s: Pas de pression ne t’inquiète pas ;)

Alors voilà, j'apporte ma pierre à votre édifice, je vous propose mon premier article... alors je sais pas, si vous voulez, je pensais non pas chroniquer en l'état un livre ou un film comme je le faisais auparavant, je pensais plutôt à faire partager certaines réactions que j'ai devant un thème / film / livres... je suis plutôt dans le registre "racontage de life" ou "question existentielle" ou "réflexion du jour"(finalement ça revient peut être à faire une chronique...) je vous laisse le dur rôle de me mettre une étiquette :)

Depuis peu, j'ai enfin franchi le pas : je suis devenue abonnée Canal+... et là, bonheur parmi les bonheurs, j'ai la grande chance (ou pas) de pouvoir voir des films dont je n'ai jamais entendu parlé, pour lesquels je ne me serai jamais déplacée au cinéma ou que je n'aurai même pas pris la peine de télécharger (je parle de façon légale bien sûr ^^) et voyez vous, Battleship fait parti de ces films là !

Mon chéri aime bien les blockbusters américains (comme tous les mecs, non ?), du coup la bande annonce l'a intéressé, et je me suis dit "pourquoi pas ?", autant vous dire qu'on s'est bien marré, et ce n'est pas une bonne chose pour ce film ! je pense que c'est là qu'on voit que faire des économies sur le salaire des scénaristes est nuisible au film (en même temps juste l'idée de départ vous me direz...)

Après, on peut essayer d'avoir un bon casting, mais à défaut de sauver le tout, ça permet au moins de faire rentrer des pépettes ! plus d'un million d'entrée rien qu'en France pour aller voir Rihanna jouer aux dures, rôle pour lequel elle a été récompensée à sa juste valeur : pire actrice dans un second rôle aux derniers Razzi Awards ! Et c'est à ce moment là que je me demande comment Liam Neeson est entré dans cette galère : c'est quand même un immense acteur bourré de talent (et l'un de mes préférés...), pourquoi Diantre a-t-il accepté ce rôle ? besoin d'argent ? manque de notoriété ? je ne vois que l'ennui... il devait avoir quelques mois de congés à gaspiller... (je ne vois pas d'autre explication plausible !). Et puis l'acteur principal (que je connais absolument pas) est affreusement horripilant (envie de lui foutre des baffes à celui-là !) : il est complètement rentré dans son rôle de mec qui veut se la jouer mais qui est juste un gros cas soc' et là (miracle du scénario) arrive quand même à finir commandant d'un navire, à être récompensé de la silver star pour avoir sauver le monde et se tape la fille du chef !

En conclusion, je dirai juste cela : ils sont trop forts ces américains... ou pas !

[Autour du film] - "Sublimes Créatures" de Richard Lagravanese

Titre original : Beautiful Creatures
-
Date de sortie : 27 février 2013
Réalisé par : Richard LaGravenese
-
Avec : 
- Alden Ehrenreich, Ethan Wate
- Alice Englert, Lena Duchannes
- Emma Thompson, Mrs. Lincoln / Sarafine
etc ...
-
Genre : Fantastique, Romance
Distributeur : SND
Durée : 1h58 min

SUBLIMES CRÉATURES, le premier tome d’une saga d’amour fantastique adaptée du best-seller américain de Kami Garcia et Margaret Stohl (16 Lunes) avec Emmy Rossum (LE JOUR D’APRÈS, MYSTIC RIVER) et Emma Thompson (LOVE ACTUALLY,HARRY POTTER).Pour MTV, c’est une des sagas les plus attendues par les adolescents. Considéré comme le nouveau phénomène littéraire post-Twilight, cette saga mélange l’univers magique d’HARRY POTTER et le romantisme de TWILIGHT.

Synopsis :
Ethan Wate, un jeune lycéen, mène une existence ennuyeuse dans une petite ville du sud des Etats-Unis. Mais des phénomènes inexplicables se produisent, coïncidant avec l’arrivée d’une nouvelle élève : Léna Duchannes. Malgré la suspicion et l’antipathie du reste de la ville envers Léna, Ethan est intrigué par cette mystérieuse jeune fille et se rapproche d’elle.
Il découvre que Lena est une enchanteresse, un être doué de pouvoirs surnaturels et dont la famille cache un terrible secret. Malgré l’attirance qu’ils éprouvent l’un pour l’autre, ils vont devoir faire face à une grande épreuve : comme tous ceux de sa famille, Lena saura à ses seize ans si elle est vouée aux forces bénéfiques de la lumière, ou à la puissance maléfique des ténèbres…

Page Facebook : https://www.facebook.com/sublimescreatures.pageofficielle
-
© SND

[Maj affiches + présentation de la saga - 31/01/2013]



En un mot ? heritage

Mon avis 
La campagne de promotion de "Sublimes Créatures" le présente comme le nouveau Twilight. On va mettre la Ola tout de suite, ils n'ont aucun rapport. Sauf si on admet que Looper est le nouveau Inception, voyez le machin ... C'est pas parce qu'il s'agit d'une histoire d’amour fantastique qu'ils sont pareils et les différences sont nombreuses.
"Sublimes Créatures" est l'adaptation de "16 Lunes" de Kami Garcia et Margaret Stohl.
Ceci étant dit, nous pouvons passée à la critique du dernier film pour midinette ( hooo ça va :)) en date.

"Sublimes Créatures" est plutôt bon (HA!), enfin il commence vraiment très bien pour finir en imitation de films catastrophes (qui passaient (y a qq temps) le samedi aprem sur la première chaine ^^), c'est dommage parce que après une bonne demi-heure le film retombe comme un soufflé aux fromage raté. Pourtant c'était franchement bien parti! Une bonne petite dose d'humour (fin et drôle), de belles images, une ambiance bien chaude et moite (Louisiane oblige) ... etc. Et puis voilà, le début était trop bon, le réalisateur ne pouvait pas tenir la barre aussi haute. 
Ôtez moi d'un doute, on ne fait plus de tournage en plein jour, puis passer en N/B pour faire comme si il faisait nuit depuis ... les années 80, non? Les effets spéciaux sont très spéciaux et finissent pas tuer dans l’œuf tous nos espoirs de voir un film sinon bon aux moins bien. On s'attend à un certain niveau de qualité de nos jours et pas à un trifouillage digne des années 1990.

Coté scénario, encore une fois le début est prometteur et puis tout d'un coup c'est comme si on vous sortait la bible et qu'on commençait à vous la lire depuis le début, c'est long et il y a beaucoup trop de détails. On saute du coq à l’âne en moins de deux secondes. J'en veux pour preuve cette fameuse scène (spoiler): ------------------------> Le grotesque d'une scène de neige en plein été dans une forêt qui vire sur un plan intérieur au piano <------------------------

Au sujet des acteurs: Alden Ehrenreich (Ethan Wate) parle beaucoup trop aigu (dans la VO) et n'a pas l'air d'avoir l'âge du personnage du roman, mais on lui pardonne il ne joue pas trop mal et il remplit bien son rôle, on s'attache à lui au fur et à mesure. Ce n'est pas un bellâtre qui fait craquer toutes les filles. 
Quant à Alice Englert (Lena Duchanne), elle, à un GROS problème pour jouer lorsqu'il faut pleurer ...Tout d'un coup elle fait une grimace et on doit comprendre qu'elle est triste puisque en plus elle fait des bruits de gorge et qu'elle à les yeux qui rougissent... Gros acting. La pauvre manque (en plus) considérablement de charisme. Elle fait pâle figure devant tous ses petits copains.
Finalement, celle qui fait le plus plaisir à voir c'est Emma Thompson (Mrs. Lincoln / Sarafine). Surprenante dans son rôle de méchante sans remord, elle est clairement meilleure que tous les autres! Même Jeremy Irons est terne face à elle.

Les moins: la météo fait des siennes dans le livre, on ne le voit presque pas. Les flash back, nombreux dans le livre et qui là sont évoqués bien trop rapidement (et mal faits ...).
Les plus: une fois habitué à l'apparence "série B" du film, la pastille passe beaucoup mieux ;). Il reste tellement à faire, que les autres films ne peuvent qu'être meilleurs.

A voir ? ouais, parce que même si c'est un peu raté, c'est mignon et on espère que le deuxième sera meilleur. Je laisse le bénéfice du doute, la frustration est forte quand on se rend compte du potentiel de l'histoire.
  • Scénario: 6/10
  • Musique: 7/10
  • Acteurs: 8/10
  • Ambiance générale du film: 6/10
  • Décors/esthétique: 6.5/10
Ce qui donne: 6.9/10
-
P.s: j'exprime ici tout mon mépris face aux personnes qui ne sont pas respectueuses des autres pendant une projection. Que vous n'aimiez pas le film, je peux le comprendre, mais quand vous vous permettez de rigoler ouvertement pendant la projection, au risque de gêner les autres ... c'est inacceptable.

vendredi 22 février 2013

[Auour du film] - "After Earth" de M. Night Shyamalan


"After Earthz" de M. Night Shyamalan avec Will Smith, Jaden Smith et Zoé Kravitz. Au cinéma le 5 Juin 2013.

Résumé
Il y de cela un millénaire, un terrible cataclysme a chassé les humains de leur planète Terre qui se sont, depuis réfugiés et installés sur la planète Nova Prime. Le général Cypher Raige, de retour d'une longue mission, retrouve sa famille et Kitai, son fils de 13 ans. Lorsqu'une tempête d'astéroïdes endommage le vaisseau de Cypher et Kitai, ils s'écrasent sur la Terre, devenue très dangereuse. Alors que son père à l'agonie dans le cockpit, Kitai va devoir entreprendre seul, un voyage en terrain hostile pour retrouver leur balise de détresse. Kitai a toujours voulu être un soldat comme son père. Aujourd'hui, il en a l'opportunité...

[Autour du livre Audio] - "La mort s'invite à Pemberley" de P.D. James

Titre original : Death Comes to Pemberley

de Phyllis Dorothy James
Traduction de ?
Lecture de Guila Clara Kessous

Parution Audiolib : 16 janvier 2013
Parution Fayard : 30 mai 2012

Editeur: Albin Michel
EAN13: 9782356415639

Durée: 10h23 min
FormatLivre audio, 2 CD MP3 - 571 Mo

Résumé
Rien ne semble devoir troubler l'existence ordonnée et protégée de Pemberley, le domaine ancestral de la famille Darcy, dans le Derbyshire, ni perturber le bonheur conjugal d'Elizabeth Darcy. Elle est la mère de deux charmants bambins ; sa soeur préférée, Jane, et son mari, Bingley, habitent tout près de là ; et son père adulé, Mr Bennet, vient régulièrement en visite. Mais cette félicité se trouve soudain menacée lorsque, à la veille du bal d'automne, un drame contraint les Darcy à recevoir sous leur toit la jeune soeur d'Elizabeth et son mari, que leurs frasques passées ont rendu indésirables à Pemberley. Avec eux s'invitent la mort, la suspicion et la résurgence de rancunes anciennes. 

Audiolib est présent sur Facebook http://www.facebook.com/audiolib et ils ont aussi une application iphone ...

En un mot? Dommage(s)

 
Mon avis
Après avoir dévoré "Orgueil et préjugés", je suis tombée sur "La mort s'invite à Pemberley". L'intrigue policière et cette mystérieuse mort ont tôt fait de me convaincre de l'écouter! (Audiolib). C'était aussi l'occasion de écouter mon premier roman de P.D. James.
Même si l'univers est bien retranscrit on se retrouve avec un récit assez déroutant. En effet, si tous les personnages d'Orgueil et préjugés sont bien présents, ils ont quasiment tous perdu en épaisseur. La première à en faire les frais c'est Elisabeth, qui se retrouve cantonnée a un rôle de second plan bien fade et quasi inexistant. Les rôles principaux étant pour Darcy et Wickham, mais auxquels il manque cette superbe qu'il y avait dans le roman de Jane Austen. Les seuls à sortir un peu du lot sont Catherine de Bourg (très fidèle à l'originale:), toujours aussi insupportable et le colonel Fitzwilliam‎ qui est moins sympathique que dans mon souvenir.
On a l'impression que l'auteur n'ayant pas trop voulu s’embêter avec les détails, s'est appuyé sur un univers "existant" pour raconter son histoire. L'intrigue elle, est comme les personnages, fade, longue et n'a rien d’extravagante. Il n'y a pas de rebondissements ou de surprises et le twits final lui, achève le récit. Les différents tableaux que sont: la découverte du corps, le procès et le dénouement sont tous très, très lent. Il faut le savoir. 
Le roman n'est pas un policier mais plus un drame.


L'écoute est plutôt agréable, mais Guila Clara Kessous (qui fait la lecture) devrait intensifier un peu sa voix. Même si elle la change à chaque personnage, l'ensemble est ... pardon de le dire ... un peu monotone par moment.
C'est ce qu'on peut aisément appeler un roman de gare, à lire sur la plage pendant que vous faites les crevettes ^^.
Le plus: le replacement dans le contexte de l’œuvre de Jane Austen et les rappels plus ou moins fréquents à son roman.

A lire ou pas? Oui, mais ce n'est pas un Policier. Rien que pour savoir (enfin!) comment s'appelle Mr Darcy et pour savoir ce qu'ils sont tous devenus. On est fan ou pas hein ^^
  • Histoire: 7/10
  • Interprétation: 6.5/10
  • Présentation générale du livre/cd (couverture, illustration...): 6/10
  • Addictivité: 6/10
  • Qualité de la réalisation: 8/10
Ce qui donne: 6.7/10

En savoir plus sur Guila Clara Kessous
Guila Clara Kessous est comédienne, metteur en scène et productrice de plus d’une vingtaine de spectacles en France et à l’étranger. Elle a collaboré avec de nombreux auteurs et artistes de renom sur des causes sociales et humanitaires : John Malkovich, Marie NDiaye, Marie-Christine Barrault, Jean-Claude Grumberg,... Chevalier des Arts et Lettres, elle a reçu en 2012 le titre d’Artiste pour la paix de l’UNESCO pour l’ensemble de son travail.

jeudi 21 février 2013

[Autour du film] - "Star Trek Into Darkness" de J.J. Abrams

Titre original : Star Trek Into Darkness

Date de sortie cinéma : 12 juin
Réalisé par  J.J. Abrams


Acteurs:
- Chris Pine, James T. Kirk
- Zachary Quinto, Spock
- Zoe Saldana, Nyota Uhura

Distributeur : Paramount Pictures France

Genre : SF
Durée : ?

Synopsis (Allociné)
Alors qu’il rentre à sa base, l’équipage de l’Enterprise doit faire face à des forces terroristes implacables au sein même de son organisation. L’ennemi a fait exploser la flotte et tout ce qu’elle représentait, plongeant notre monde dans le chaos…
Dans un monde en guerre, le Capitaine Kirk, animé par la vengeance, se lance dans une véritable chasse à l’homme, pour neutraliser celui qui représente à lui seul une arme de destruction massive.
Nos héros entrent dans un jeu d’échecs mortel. L’amour sera menacé, des amitiés seront brisées et des sacrifices devront être faits dans la seule famille qu’il reste à Kirk : son équipe.
-

mardi 19 février 2013

[Autour du film] - "Au bonheur des ogres" de Nicolas Bary

Titre original : Au bonheur des ogres


Date de sortie :
Réalisé par Nicolas Bary
-
Acteurs:
- Raphaël Personnaz, Benjamin Malaussène
- Bérénice Bejo, Tante Julia
- Emir Kusturica, Stojil
etc ...

Genre : Comédie
Durée : 1h32 min
Distributeur : Pathé Distribution


Synopsis 
Dans la tribu Malaussène, il y a quelque chose de curieux, de louche, d’anormal même diraient certains. Mais à y regarder de près, c’est le bonheur qui règne dans cette famille joyeusement bordélique dont la mère sans cesse en cavale amoureuse a éparpillé les pères de ses enfants. Pour Benjamin Malaussène, bouc émissaire professionnel et frère aîné responsable de cette marmaille, la vie n’est jamais ennuyeuse. Mais quand les incidents surviennent partout où il passe, attirant les regards soupçonneux de la police et de ses collègues de travail, il devient rapidement vital pour le héros de trouver pourquoi, comment, et surtout qui pourrait bien lui en vouloir à ce point-là ? 


[Autour du film] - "Spring Breakers" behind the scenes

[Autour du film] - "Flight" de Robert Zemeckis

Titre original : Flight
 
Date de sortie cinéma : 13 février
Réalisé par Robert Zemeckis


Acteurs:
- Denzel Washington, Whip Whitaker
- Don Cheadle, Hugh Lang
- Kelly Reilly, Nicole 
...

Distributeur : Paramount Pictures France

Genre : Drame
Durée : 2h18 min

Synopsis (Allociné)
Whip Whitaker, pilote de ligne chevronné, réussit miraculeusement à faire atterrir son avion en catastrophe après un accident en plein ciel… L’enquête qui suit fait naître de nombreuses interrogations… Que s’est-il réellement passé à bord du vol 227 ? Salué comme un héros après le crash, Whip va soudain voir sa vie entière être exposée en pleine lumière.
-

lundi 18 février 2013

[Autour du film] - "Les ames vagabondes" du nouveau

Depuis peu, le site officiel du film "Les Âmes Vagabondes" propose aux fans de se prendre en photo avec leur webcam et le site rajoute les yeux des âmes - rendez-vous à cette adresse : http://thehostthefilm.com/becomeasoul/ ou cliquez sur les photos ci-dessous.


Prenez vous en photos sur le site et renvoyez les à thehostfrance@yahoo.fr. Les photos seront postées dès ce week-end sur la page Facebook du blog!
Amusez-vous bien ;)

[Autour du film] - SPRING BREAKERS, la Conférence de presse à Paris

"Avant toi" de Jojo MOYES



Biographie de l'auteur :

Jojo Moyes est une romancière et journaliste. Elle a travaillé à la rédaction de l’Independent pendant dix ans avant de se consacrer à l’écriture. Ses romans ont été salués unanimement par la critique et lui ont déjà valu de nombreuses récompenses littéraires. Elle vit en Angleterre, dans l’Essex, aves son mari, journaliste et ses trois enfants.

Présentation de l'éditeur :

Quand Lou apprend que le bar où elle est serveuse depuis des années, met la clé sous la porte, c’est la panique. En pleine crise, dans ce trou paumé de l’Angleterre, elle se démène pour dégoter un job qui lui permettra d’apporter à sa famille le soutien financier nécessaire. On lui propose un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. C’est alors que la jeune femme découvre Will, un jeune tétraplégique qui rêve de mettre fin à ses jours. Lou n’a que six mois pour le faire changer d’avis.

«Un conte aussi spirituel que poignant.» — The Independent

«C’est un triomphe! Cette histoire d’amour improbable est si intense que vous aurez besoin de toute la boîte de mouchoirs.» — Elle

«Un roman irrésistible, magique et déchirant qui ne nous épargne aucune émotion.» — Marie Claire

Une histoire d’amour bouleversante et poignante sur le goût de vivre, l’amour sans limite et le handicap. Un récit touchant et drôle à la fois, qui ne laissera personne indemne.

Date de sortie : 22 Mars 2013
Milady : Collection Grande Romance
Le site de l'auteur ICI,
Son blog ICI.

Voila une sortie que j'attends avec impatience ! Merci à Aurélia pour les infos :)

jeudi 14 février 2013

[Critique livre] - "Geisha" de Arthur Golden

Titre original : Memoirs of a geisha

de Arthur Golden
Traduction de Annie Hamel

Parution: 17 mai 2006
Editeur:  JC Lattès

ISBN:
- 978-2253117957
Nb. de pages: 604 pages


Résumé
À neuf ans, dans le Japon d'avant la Seconde Guerre mondiale, Sayuri est vendue par son père, un modeste pêcheur, à une maison de plaisir de Kyoto. Dotée d'extraordinaires yeux bleus, la petite fille comprend vite qu'il faut mettre à profit la chance qui est la sienne. Elle se plie avec docilité à l'initiation difficile qui fera d'elle une vraie geisha. Art de la toilette et de la coiffure, rituel du thé, science du chant, de la danse et de l'amour : Sayuri va peu à peu se hisser au rang des geishas les plus convoitées de la ville. Les riches, les puissants se disputeront ses faveurs. Elle triomphera des pièges que lui tend la haine d'une rivale. Elle rencontrera finalement l'amour...Écrit sous la forme de mémoires, ce récit a la véracité d'un exceptionnel document et le souffle d'un grand roman. Il nous entraîne au cœur d'un univers exotique où se mêlent érotisme et perversité, cruauté et raffinement, séduction et mystère.

En un mot? bataille

Mon avis:
Avant de vraiment commencer la critique de ce livre il faut savoir une chose. Une Geisha n'est pas une prostituée. Si la finalité de ce qu'elles font est identique, elle doit apprendre toutes les techniques artistiques et sociales qui feront d'elle une véritable Geisha et maitriser l'art : de la danse, de la musique, de porter convenablement le kimono, ou encore, de se maquiller, de se coiffer, la cérémonie du thé etc ... toutes ces choses qui visent uniquement à satisfaire les hommes.

Chiyo et sa sœur Satsu n'ont eu pas une enfance particulièrement facile, toutes les deux sont vendues alors qu'elles ne sont encore que des petites filles (par leur père qui ne peut subvenir à leurs besoins). L'une à une "okiya" (maison de Geisha) et l'autre à une maison de prostitution. Mais c'est la vie de Chiyo qui nous intéresse. Elle est belle et a une particularité qui attise les convoitises, les jalousies et les brimades: ses yeux bleu-gris, ce qui, au Japon c'est extrêmement rare. Malgré tout, Chiyo finira par devenir la geisha la plus célèbre du XX ème siècle, sous le nom de Sauyri, et cherchera toujours à se rapprocher de l'homme qu'elle aime.

L'histoire se lit très bien et la lecture est très fluide ce qui nous permettre une immersion complète dans l’œuvre. Petit plus, l'auteur a mis quelques mots japonais (cf: okiya: maison de Geisha). C'est avec un plaisir non dissimulé que l'on découvre le Kyoto de l'époque et la vie des Geisha. Personnellement je ne connaissais pas grand chose ou des choses erronées (par exemple : que les Geisha étaient des prostituées de luxe ... c'est dire si j'étais loin du compte!). Bien que l'histoire soit totalement fictive, Arthur Golden s'est fortement inspiré de la vie de Mineko Iwasaki, une célèbre Geisha du XX ème siècle. Cette dernière a elle même écrit ses mémoires sous le titre : Ma vie de geisha.

Les personnages sont tous très bien décrits et leur caractères assez savoureux. Chiyo est une personne attachante et vive, on ne peut que tomber sous son charme. L'ambiance est captivante et empreinte d'un charme désuet, agrémentée d’une certaine touche t’interdit. Mais on a rien sans rien, le livre fait un peu plus de 600 pages ... rassurez-vous, la vie de Chiyo est tellement prenante que l’on ne les voit pas passer.

A lire ou pas? Oui, car l'auteur nous raconte un passé, des coutumes, des complots et des intrigues... dans un Kyoto qui n'existe plus. Ce roman vaut franchement le coup !
  • Histoire: 8.5/10
  • Imagination, invention: 9/10
  • Personnages: 9/10
  • Ambiance générale du livre: 8/10
  • Lecture: 9.5/10
  • Présentation générale du livre (couverture, illustration...): 7.5/10
  • Addictivité: 9/10 

Ce qui donne: 8.64/10
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...