Infos

Blog au ralenti

- Pas de liseuse pour le moment, je me consacre donc au livre papier! Désolée
- Jeunes ou moins jeunes auteurs, nous sommes disposés à lire vos manuscrits et ce quel
que soit le thème pourvu qu'on ait l'ivresse.

Rechercher dans ce blog

lundi 21 juillet 2014

"50 Shades of Grey" le Teaser

Même en vacances on ne peut pas passer à côté de ce premier teaser de "Fifty Shades of Grey" teasé par madame Beyoncé (!), qui sera rapidement suivi d'un trailer (hiiiiiii), évidement on repassera pour le mettre en ligne!


On ne voit pas grand chose mais la teneur en GRAOUUUUU est forte non?

lundi 14 juillet 2014

[Critique livre] - "Dans la tête des tueurs- portraits de profilers" de Véronique Chalmet

Titre original : Dans la tête des tueurs
 
de Véronique Chalmet


Parution: 06 juin 2014
Editeur: Hors Collection

ISBN: 978-2258107892
Nb. de pages: 222 pages
Public : adulte


Résumé
"Celui qui lutte contre les monstres doit veiller à ne pas le devenir lui-même. Et quand ton regard pénètre longtemps au fond de l'abîme, l'abîme, lui aussi, pénètre en toi. "
Nietzsche, Par-delà le Bien et le Mal.

Les monstres existent. Ils sont parmi nous, prêts à frapper. Cruels autant qu'imprévisibles, les prédateurs humains ressemblent au voisin, à l'ami, au passant qui se fond dans la foule. Leur apparence ordinaire ne trahit pratiquement jamais leur esprit malade.
Certains ont décidé de consacrer leur vie à la traque des tueurs en série. Ils étaient médecins, journalistes, policiers... Un jour, leur route a croisé celle d'un meurtrier atypique, plus abominable que les autres : ils ont été confrontés au Mal à l'état pur. Un choc puis un engrenage irréversible a bouleversé leur destin.

Comment devient-on capable de pénétrer et comprendre les plus terribles esprits criminels ? Faut-il avoir des prédispositions particulières, des facultés à la limite du parapsychique ?
Pour le savoir, il faut passer derrière le miroir. Véronique Chalmet a franchi le pas. Elle est allée au devant des ces professionnels hors du commun. Ils lui ont raconté leurs parcours mais aussi la nécessaire et terrible intimité qu'ils ont entretenu avec leurs sujets d'étude.

Un récit écrit à la façon d'un thriller qui met en scène des événements et des faits encore jamais exploités sous cet angle particulier : le point de vue du profiler. Ils ont rencontré Ted Bundy, John Gacy dit le clown tueur (qui a inspiré Stefen King pour son roman IL), Ed Kemper dit L'Ogre de Santa Cruz, Richard Manson... Ils parlent des affaires, de leurs difficultés à vivre le quotidien au contact de l'horreur, les remises en question, leur vie privée souvent anéantie, la peur et l'aliénation qui les guettent.


Un document choc, unique en son genre, écrit par une spécialiste. 

Mon avis 
Mon dernier partenariat avec Hors Collection fût plutôt positif et pour le moins assez surprenant. Habituée des films d'horreur et autres histoires "vrai", je n'avais encore jamais franchie le cap de lire quoique ce soit sur les tueurs en série. Peut-être que de savoir qu'ils existent en vrais est déjà suffisant effrayant pour moi. Du coup quand Hors Collection me propose un livre non pas sur les tueurs en série mais sur les profilers, je me suis dis que c'était presque la même-chose-mais-en-pas pareil ^^et je me suis laissée tenter. J'ai bien fait!

Avec une écrire des plus fluides (véridique) ça fait bien longtemps qu'une plume ne m'avait pas semblée aussi légère et sans heurt! L'auteur nous raconte de manière plutôt romancée, la rencontre de 6 profilers afin de  découvrir les personnes qu'ils sont (leur vécu, leur parcours ...) et surtout leurs liens avec de grands noms du Serial Killer Club, tels que Ted Bundy, John Gacy dit le Clown tueur (qui inspira Stephen King pour son roman I), Ed Kemper dit l'Ogre de Santa Cruz et Charles Manson. Entre témoignages, récits de vies et récits de la traque des "méchants", ce livre nous montre un aperçu des profilers (policiers, médecins, enseignants...) qui ont à leur manière, apporté leur pierre à l’édifice qu'est le profilage tel que nous le connaissons de nos jours.
De fait si on parle de l'un, l'autre n'est pas bien loin, ce livre trouve une approche plus humaine que par les biais des psychopathes et nous rassure : on les chope presque toujours. OUF!
Les références et notes de bas de pages sont pratiques ou utiles (selon voter degré de connaissance) et donnent envie de continuer un peu ce genre de lecture.

A lire ou pas? Oui, si le genre ne vous effraye pas. Il s'agit de faits et d'histoires vraies... Vous êtes prévenues!
Quelqu'un a des infos sur "Jack l'eventreur"?
  • Histoire: 7.5/10
  • Imagination, invention: -/10
  • Personnages:  -/10
  • Ambiance générale du livre: 8.5/10
  • Lecture: 9/10
  • Présentation générale du livre (couverture, illustration...): 6/10
  • Addictivité: 7.7/10 

Ce qui donne: 7.7/10 

Véronique Chalmet est journaliste d'investigation et écrivain. Elle a vécu plusieurs années aux Etats-Unis. Elle a publié plusieurs documents dont, entre autres, Cadillac, l'asile des fous dangereux (Hors Collection, 1999), Femmes criminelles (Le Pré aux Clercs, 2002), Violette Nozières, la fille aux poisons (Flammarion, 2004) et récemment L'Enfance des dictateurs (Prisma éditions 2013).

dimanche 13 juillet 2014

[Notre alternative au Mondial 2014] - Silly Symphonies - 8

Ce soir : "Des arbres et des fleurs" (1938). Enjoy! 
Le dernier de la liste, car ce soir c'est la finnnnnn hiiiiiii!!!!!! A nous le retour de la tranquillité le soir, sans personne pour beugler. Le silence. Enfin.
On espère que vous avez aimé le cycle [Notre alternative au Mondial 2014] - Silly Symphonies! On se retrouve en septembre, en forme et over motive ^^.

mardi 8 juillet 2014

[Critique livre] - "Love letters to the dead" de Ava Dellaira

Titre original : Love letters to the dead
 
de Ava Dellaira
traduction de Philippe Mothe


Parution: 15 mai 2014
Editeur: Michel Lafon

ISBN: 978-0374346676
Nb. de pages: 327 pages
Public : ado


Résumé
Je sais que May est morte. Je veux dire, j'en suis consciente mais j'ai l'impression que c'est pas pour de vrai. Qu'elle est toujours là, avec moi. Qu'une nuit, elle rentrera par la fenêtre après avoir fait le mur et me racontera ses aventures. Peut-être que si j'arrive à lui ressembler plus, je saurai mieux vivre sans elle. " À son arrivée au lycée, Laurel a comme premier devoir de rédiger une lettre pour un mort. Elle décide d'écrire à Kurt Cobain, et c'est ainsi que débute une année de correspondance à sens unique avec des acteurs, musiciens et poètes disparus, qui ont tous joué un rôle important dans la vie de la jeune fille. Au travers de ses lettres, elle dresse son propre portrait de lycéenne, celui de ses nouveaux amis, de son premier amour... Et révèle, surtout, comment elle parvient à surmonter la mort de sa sœur. Mais pour faire son deuil, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente et faire face à ce qui s'est réellement passé la nuit où May est décédée. 


Mon avis 
"Love letter to the dead" est LE livre (après "Nos étoiles contraire") qui fait du bruit en ce moment. Vous le savez, sur le 102 on lit/regarde/visite de tout on est pas élitiste. Du coup, "Love letter..." est passé en priorité sur ma PAL (qui ne cesse de s’agrandir la bougre!).

Alors, est-ce que cette lecture vaut le coup?

D'un premier abord extrêmement simple, "Love letter ..." a plusieurs avantages, le premier et non le moindre : les chapitres sont plus ou moins courts. Ce parti pris d'écriture fonctionne parfaitement bien puisqu'au départ je le rappelle, il s'agit d'un devoir d’adolescente. Le deuxième c'est que la manière dont s'exprime notre héroïne "Laurel" correspondant à son âge et même si le ton est lourd (elle a perdu sa sœur et est un peu paumée), ses lettres sont joliment tournées et elles sont tour à tour : graves, profondes ou encore nostalgiques. Tout dépend de l'humeur de notre héroïne et du choix de  la star qui s'y rapporte.
L'auteur a fait énormément de recherche et ça se sent. Ses choix de star se sont portés sur Kurt Cobain, Judy Garland, River Phoenix, Amelia Earhart, Janis Joplin et Amy Winehouse. Autant de personnages qui ont vécu des drames. Mais pas les moins connus.
Le troisième avantage qui me vient tout de suite à l'esprit c'est qu'on en apprend pas mal sur certaines stars. Sérieusement et sans regarder sur google, qui connait "Amelia Earhart"?
Un style simple donc et qui a tendance à virer à la poésie par moment, voir même aux grandes envolées lyriques. Certaines remarques de Laurel sont un peu trop matures mais on passe facilement ce petit défaut.
"Love letter" évolue tout au long de la lecture. Simple au départ, il se nuance de plus en plus pour virer carrément au lugubre pour un passage d'une trentaine de pages (la révélation de son secret). Ce n'est donc pas qu'une histoire d'ado paumée, c'est un peu plus. Et si ça peut en aider quelques-uns ou quelques-unes .... Attention spoilers : ça parle de viol et petit bonus ça parle aussi d'homosexualité. C'est toujours ça de pris!
Laurel utilise donc un devoir de français, pour en faire quelque chose de plus personnel: un journal intime, un peu plus hype que celui qui commence par "Cher journal" ^^, non? En tout cas beaucoup plus original.

Les "romances" de ce livre sont assez secondaires, ce n'est pas ce qui importe le plus. C'est bien le comportement et la vie de Laurel qui comptent. Même mignonnes (les romances) elles n'ajoutent pas grand chose à l'histoire, et il y a même le sacro-saint : amour/ado/pour-toujours dont nous inonde les auteurs. A croire qu'un livre pour ado DOIT comporter une histoire d'amour sinon les petites jeunettes ne le liraient pas. C'est agaçant.

Pour finir sur une note plus agréable (quoique), l'auteur a réussi à me remettre MOI en question, en tant que grande sœur. Quelle image donnons-nous à nos frères et sœurs, à quel point sont-ils influençables? Réagiraient-ils de la même manière que Laurel? etc. Alors en cela, je dirais que ce livre mérite amplement d'être lu. C'est fort, très fort. Je ne m'attendais pas à ça.

Il parait que le livre va être adapté au cinéma (bah tient ....) j’espère qu'ils réussiront à conserver cette ambiance particulière qu'a le livre grâce aux lettres. A suivre!

A lire ou pas? Oui, le livre aborde plusieurs problèmes liés à l'adolescence, sans tabous mais avec tact. A lire ou à offrir.
  • Histoire: 7.5/10
  • Imagination, invention: 8/10
  • Personnages: 7.5/10
  • Ambiance générale du livre: 8/10
  • Lecture: 7.5/10
  • Présentation générale du livre (couverture, illustration...): 9/10
  • Addictivité: 7/10 

Ce qui donne: 7.78/10 
Productrice et réalisatrice du film événement Le Monde de Charlie avec Emma Watson (Harry Potter) et Logan Lerman (Percy Jackson), Ava Dellaira est également poétesse et écrivain. L'Amour, la Mort, etc. est son premier roman.

mardi 1 juillet 2014

[Autour du livre] Sorties du mois de juillet / août 2014

Avant de partir en vacances, voici les sorties qui ont retenues mon attention... objectif : passer l'été sur un petit nuage ^^

Le parfum de l'automne
Et un roman...
La valse des sentiments
 Et deux romans (violon inclut...)
Un voisin si craquant
Et trois romans (avec une héroïne en pilou pilou ^^)...

Le manuscrit perdu de Jane Austen
Tout est dans le titre :)

Nunuche Story
No comment !!!


Somebody to love
Et pour finir ;-)










Et retrouvez l'intégralité des sorties de juillet ici ! et d'août ici !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...