Infos

Blog au ralenti

- Pas de liseuse pour le moment, je me consacre donc au livre papier! Désolée
- Jeunes ou moins jeunes auteurs, nous sommes disposés à lire vos manuscrits et ce quel
que soit le thème pourvu qu'on ait l'ivresse.

Rechercher dans ce blog

samedi 30 novembre 2013

Le salon du livre jeunesse à Montreuil ou the place to be du week end...

L'année dernière, je me suis rendue pour la première fois au salon du livre et de la presse jeunesse à Montreuil (appelons le SDL ça sera plus simple !). J'en suis revenue des étoiles pleins les yeux et les bras chargés de livres... je m'étais emballée pour le coup ! J'attendais donc avec impatience cette nouvelle édition ;)

Et bien, en relisant mon récit de l'année dernière, je me rends compte que le ressenti est le même : beaucoup d'enfants des plus petits aux plus grands même si j'ai l'impression qu'il y avait un peu moins de monde : la circulation entre les stands étaient plus facile. Du coup, j'ai pu passer sur tous les stands, en m'arrêtant plus ou moins longtemps ^^
Ah oui, j'ai oublié de vous préciser que j'y étais vendredi après midi, parce que là j'ai vu quelques photos et c'est noir de monde ! D'ailleurs, pour ceux qui souhaitent échapper à la foule, le salon se poursuit jusqu'à lundi...

A peine arrivée, je suis tombée sur le stand de la maison d'édition Atalante où Carina Rozenfeld était en dédicace pour sa trilogie la Quête des Livres-Monde que j'avais acheté au même endroit l'année dernière... alors non, je ne l'ai pas acheté une nouvelle fois mais j'en ai profité pour lui dire tout le bien que je pensais de son histoire. 

Après j'ai flâné entre les stands, j'ai repéré quelques livres de contes que je pourrais acheter pour ma fille lorsqu'elle sera un peu plus grande et j'ai été plutôt raisonnable dans mes achats : un livre sonore pour bébé et les deux derniers tomes de la saga Revenants d'Amy Plum. J'ai beaucoup aimé le premier et j'ai profité qu'elle soit en dédicace pour les acheter ! Je l'avais déjà rencontrée lors de l'ultimate Twilight au Grand Rex il y a 2 ans et demi et petit plus : elle parle couramment français ! On a échangé quelques mots et franchement je la trouve toujours aussi sympa :) 

Voilà après 2 heures de balades (oui ça va vite quand y'a pas trop de monde ^^) il était temps de rentrer à la maison... en attendant d'y retourner l'année prochaine ;)

[Critique film] - "Les Garçons et Guillaume, à table !" de Guillaume Gallienne

Titre original: Les Garçons et Guillaume, à table !

Date de sortie cinéma :
Réalisé par Guillaume Gallienne


Acteurs:
- Guillaume Gallienne est lui même

-
Distributeur : Gaumont distribution

Genre : comédie
Durée : 1h25 min

Synopsis (Allociné)
Le premier souvenir que j’ai de ma mère c’est quand j’avais quatre ou cinq ans. Elle nous appelle, mes deux frères et moi, pour le dîner en disant : "Les garçons et Guillaume, à table !" et la dernière fois que je lui ai parlé au téléphone, elle raccroche en me disant : "Je t’embrasse ma chérie" ; eh bien disons qu’entre ces deux phrases, il y a quelques malentendus.

© Gaumont distribution

En un mot? malentendu

Mon avis
Premier et remarquable film de Guillaume Gallienne, "Les Garçons et Guillaume, à table !" est une déclaration d'amour pour les femmes et pour une femme en particulier, sa mère.
Alors qu'il enchaîne les récompenses (Prix Michel-d'Ornano 2013, Prix du public au Festival du film francophone d'Angoulême 2013, Valois d'or au Festival du film francophone d'Angoulême 2013, Prix des lycéens au Festival du film de Sarlat 2013, Art Cinema Award et Prix SACD, sélection "Quinzaine des réalisateurs") le film se paye le luxe de faire le 3ème meilleur démarrage de l’année pour un film français!

L'histoire raconte comment une famille et plus particulièrement une mère peut mettre le bazar dans la construction du Moi d'un enfant en le propulsant homo alors qu'il ne l'est pas. Parce que Guillaume EST une fille et parce que Guillaume prend sa mère comme modèle, il devient féminin plus qu’efféminé et fini par ne plus savoir qui il est (homo ou hétéro? Fille ou garçon?). A la recherche de ce qu'il est au travers du regard des autres Guillaume sent bien qu'il y a un problème, mais comment le faire comprendre à celle qui est tout pour lui?

Guillaume Galienne sait remarquablement mettre en scène. Lui d'abord, dans son propre rôle et lui encore dans le rôle de sa mère. Troublant personnage qui vient par touche semer des phrases chocs, marrantes et qui permettent de décompresser face à l’ambition du sujet abordé. Ses remarques sont toutes (quasiment) drôles et bien placées. Mais l'insolente réussite du réalisateur/acteur ne s'arrête pas là, les images, mixes entre pièce de théâtre et film sont superbes. La scène de la piscine (et oui il faut voir le film ^^) m'a mis les poils en l'air tellement, de poésie dans une scène qui dure p-e 30 secondes en tout.
Ce film est une vraie réussite, un savant mélange de sérieux et de loufoquerie qui fait plaisir à voir.

Le plus
Guillaume Gallienne en mère de Sissi est fantastique ^^
-
A voir ? Oui! Pas le choix! FONCEZ!
  • Scénario: 9/10
  • Musique: 7.5/10
  • Acteurs: 9.5/10
  • Ambiance générale du film: 8/10
  • Décors/esthétique: 7/10
Ce qui donne: 8.2/10 

jeudi 28 novembre 2013

Jane Austen ou la poule aux oeufs d'or...

Vous ne le savez peut être pas encore, mais je suis une grande fan de Jane Austen.

Un dimanche soir alors que nous rentrions de week end, j'ai allumé la télé sans prêter attention au programme. On a rangé nos affaires et diné pendant qu'une histoire (que je ne connaissais absolument pas...) était en train de se dérouler sur l'écran : c'était Orgueil et Préjugés. J'ai tellement adoré que je me suis précipitée dès le lendemain chez le libraire pour lire le livre en une nuit (et revoir le film le surlendemain !). Ça a été plus fort que moi, j'ai eu un coup de foudre pour cette histoire et plus largement pour l'univers et l'écriture de Jane Austen tellement actuels alors que ses livres ont été écrit il y a presque 250 ans. Ma boulimie m'a poussé à lire ses 5 autres romans (Raisons et Sentiments, Emma, Northanger Abbey, Mansfield Park et Persuasion) en l'espace de quelques semaines (et à relire Orgueil et Préjugés en boucle pendant les 3 mois qui ont suivi...). Pour satisfaire mon obsession, j'ai également lu sa biographie par David Cecil (Professeur de Littérature à Oxford) et encore relu ses livres... Plus tard, alors que j'étais en congés maternité, j'ai acheté le coffret des adaptations réalisées par la BBC. J'avais du temps et j'en ai bien profité !

Tout ça pour vous dire que je n’exagérais pas en vous disant que je suis une grande fan de Jane Austen ;)

Une fois mon obsession première passée et m'ayant découvert un intérêt certain pour ce genre de lecture, je me suis tournée vers les romances historiques. J'ai lu pas mal de bouquins Harlequin Historique et j'ai été assez contente lorsque j'ai appris que Milady se lancer dans l'aventure avec notamment une collection Pemberley (du nom de la demeure de Mr Darcy, le héros d'Orgueil et Préjugés ^^). Sauf que j'en suis revenue depuis. La collection Pemberley comporte un nombre incroyable de fanfictions des romans de Jane Austen. A la rigueur, ça ne me poserait pas de problème si les écrits en question étaient à la hauteur... 

Un exemple : les filles de Mr Darcy. Avec un titre pareil, le livre m'a attiré comme un aimant et je n'avais pas eu le temps de réfléchir que je l'avais déjà acheté. En plus, sur le quatrième de couverture, l'auteure était fière d'indiquer qu'elle avait étudiée avec David Cecil, ce qui donnait une certaine légitimité... autant vous dire que j'ai été très déçue. L'histoire se situe 20 ans après Orgueil et Préjugés, les rebondissements pénibles ne respectent absolument pas le schéma classique de Jane Austen et les personnages sont un mix des personnages originaux où l'auteur n'a retenu que le pire. Tous le bon sens des personnages (point très important dans l’œuvre originale) a disparu pour ne laisser que de la vulgarité et une histoire très pénible à lire au final. Je suis peut être un peu sévère mais on ne peut pas revendiquer et vouloir tirer tous les bénéfices du nom de Jane Austen sans souffrir de la comparaison. L'écriture est bonne mais l'histoire et les personnages sont vraiment en dessous de l'original.

C'est d'ailleurs ce qui me gène le plus : que la psychologie des personnages ne soit pas respectée. Même PD James (connue et reconnue pour ses romans policiers) n'a pas réussi l'exercice avec la Mort s'invite à Pemberley...

Au delà de ça, je voulais lire d'autres livres pour affiner mon opinion (dans la masse, tous ne doivent pas être aussi mauvais, non ?) mais le rythme impressionnant des sorties m'a découragé... J'ai définitivement abandonné l'idée de lire des suites par contre je ne suis pas contre lire les histoires "du point de vue de..." notamment celle de Persuasion (mon roman préféré après Orgueil et Préjugés) vue par le Capitaine Wentworth. La latitude des auteurs par rapport à l'original est bien moins grande dans ces cas là et j'espère comme toujours y retrouver un peu de la plume de Jane Austen...

lundi 25 novembre 2013

[Critique film] - "Hunger Games: L'Embrasement" de Francis Lawrence

Titre original: The Hunger Games: Catching fire 

Date de sortie cinéma :
Réalisé par Francis Lawrence

Acteurs:
- Jennifer Lawrence est Katniss Everdeen
- Josh Hutcherson : Peeta Mellark
- Liam Hemsworth : Gale Hawthorne

-
Distributeur : Metropolitan FilmExport

Genre : Action
Durée : 2h26 min

Synopsis (Allociné)
Katniss Everdeen est rentrée chez elle saine et sauve après avoir remporté la 74e édition des Hunger Games avec son partenaire Peeta Mellark.
Puisqu’ils ont gagné, ils sont obligés de laisser une fois de plus leur famille et leurs amis pour partir faire la Tournée de la victoire dans tous les districts. Au fil de son voyage, Katniss sent que la révolte gronde, mais le Capitole exerce toujours un contrôle absolu sur les districts tandis que le Président Snow prépare la 75e édition des Hunger Games, les Jeux de l’Expiation – une compétition qui pourrait changer Panem à jamais…

©Lionsgate / Metropolitan FilmExport
En un mot? sombre

Mon avis
Le voilà enfin! Le nouvel épisode de la saga Hunger Games sort mercredi sur nos écrans et autant vous le dire tout de suite: il est bien meilleur que le précédent!

Beaucoup plus sombre que son prédécesseur. La menace du président Snow plane sur Katniss et sur sa famille tel une ombre (pour rappel, il n'avait pas du tout apprécié comment elle et Peeta ont gagné les précédents jeux), prélude à des moments durs, violents et souvent injustes, Hunger Games L'embrasement, met l'accent sur la politique et sur la conséquence de leur victoire. La révolte gronde et il faut la faire taire, quoiqu'il en coûte et peu importe (en terme de vie) si un district doit est complètement réduit en cendre. Joie et félicité donc. Là où Francis Lawrence est fort, c'est que même en connaissant l'histoire on ressent une certaine tension et un certain malaise face à ce que l'on regarde. Chose que je n'avais pas ressenti pour le premier film. L'impressionnante arrivée du nouveau capitaine du district 12 est parfaite pour illustrer mon propos ^^.
Fini la caméra parkinsonienne de Gary Ross, fini le mal de mer et autre "il s'est passé quoi là? j'ai rien compris". Engagé pour tout le reste de la saga, Francis Lawrence a une manière beaucoup plus simple de filmer et ce n'est franchement pas pour nous déplaire! C'est notamment lui qui a réalisé le très très bon
: Constantine. 
J'aurais aimé un peu plus de clinquant en ce qui concerne Panem mais dans l’ensemble, les costumes sont toujours aussi farfelues et grotesques (comme dans le livre). Bravo à l’équipe de styliste, c'est pas tout les jours qu'on peut aider Lady Gaga à trouver des sources d’inspiration hein?!
Personnellement, je suis tombée amoureuse de la garde robe de Katniss et plus particulièrement de son "écharpe" (si une bonne âme veut me la tricoter .. je lui donne un T-Shirt "Star 80" ou un DVD :p ainsi que mes remerciements éternels, cela va sans dire).

Coté acteurs, Jennifer Lawrence est définitivement au dessus de la mêlée, elle démontre une fois de plus qu'elle sait jouer et elle le fait vraiment bien.
La seule chose qu'on peut regretter dans ce film c'est que l'histoire est un peu longue à se mettre en place. Comme si Francis Lawrence peinait à prendre le flambeau laissé par Gary Ross. Du coup le temps dans l’arène est peu trop court selon moi.
Peu de chose à lui reprocher donc, on espère que les deux prochains (le livre étant divisé en deux films (money, money...) seront du même calibre, ce sera vraisemblablement le cas. Que le sort lui soit favorable!
-
A voir ? Oui, mais je vous conseil tout de même de voir le premier avant. Pour profiter pleinement de l'histoire ;) Ce n'est pas le genre de film qu’on prend en marche!
  • Scénario: 7.5/10
  • Musique: 7.5/10
  • Acteurs: 8.5/10
  • Ambiance générale du film: 7.5/10
  • Décors/esthétique: 9/10
Ce qui donne: 8/10 

[MAJ - 24/02/13] - Nouvelles affiches teaser. (je les trouve magnifiques!)


[Maj 28/03/2013] Ajout des affiches teaser des personnages en HQ


Vidéo en VOSTFR




[MAJ - 15/05/13] - Nouvelle affiche teaser
 

dimanche 24 novembre 2013

[#Concours] - Gagnez le Blu-ray de "Pacific Rim"!

Concours terminé! 
 
Pour tenter de remporter Blu-ray de "Pacific Rim", il vous suffisait de répondre correctement à la question suivante :
  • Qu'est-ce qu'un "jaegers"?  des robots géants, qui sont contrôlés en simultané par deux pilotes dont les esprits sont reliés par un pont neuronal. (source: wiki.)
et voici le nom du gagnant :
  • Claudia C.
Félicitations! Pour les autres, on vous promet dans peu de temps, un nouveau cycle de concours ;)

--------------------------
 

En collaboration avec Warner Bros., nous organisons aujourd'hui un super concours! Pour tenter de remporter Blu-ray de "Pacific Rim", il vous suffit de répondre correctement à la question suivante :
  • Qu'est-ce qu'un "jaegers"?
Si vous pensez avoir la bonne réponse, envoyez-nous un mail à xxxxxxxxxx, avec votre réponse, vos nom et prénoms, votre pseudo ainsi que vos coordonnées postales! Le résultat sera disponible dès le 24 novembre sur le blog ;)
Bonne chance!!

Critique et fiche film ici
Utilises toute ta puissance ou risque l’extinction!
Réalisé par Guillermo Del Toro, Pacific Rim est un film de science fiction qui prend place dans les années 2020. La planète terre est en guerre avec les “Kaiju”; des hordes de créatures monstrueuses surgies droit d’une passerelle interdimensionnelle dans le fond de l’océan pacifique.

Alors que la défaite paraît inéluctable, les forces armées qui protègent l’humanité n’ont d’autre choix que d’avoir recours à deux gigantesques robots, les « jaegers » qui sont contrôlés simultanément par deux pilotes qui communiquent par télépathie grâce á une passerelle neuronale. L’histoire se déroule pendant les derniers jours du combat et suit un ancien pilote Jaeger au bout du rouleau (Raleigh Becket) et une jeune femme en cours d’entraînement (Mako Mori) qui font équipe pour manoeuvrer un Jaeger d’apparence obsolète. Ensemble, ils incarnent désormais le dernier rempart de l’humanité contre une apocalypse de plus en plus imminente…

Prépares–toi à des explosions géantes et des scènes de bataille épiques!


Disponible dès maintenant en Blu-ray et DVD
Rendez-vous sur l'application Super Massive Movies:
Le Quizz SUPER FAN “À quel point connaissez-vous Pacific Rim?” - Quel est votre niveau de connaissance? Vous considérez-vous un Super Fan de films? Répondez au quizz pour le savoir !
Contrôler les GIF - Prenez le contrôle de ces GIF des scènes d’actions hilarantes du film en faisant glisser votre souris!


  • Publiez vos résultats du Quizz “À quel point connaissez-vous Pacific Rim”,
  • Partagez vos GIF préféré tiré de l’application,
  • ou Partager les Super Massive GIF sur le Tumblr de votre site,
  • Tweetez avec le hashtag #PacificRim


  • ----------------------------------------------------------------------------------------------------
    Les dotations seront livrées par FedEx ou UPS, nous ne serons pas responsable des éventuelles pertes. 
    - Une seule participation par foyer (même nom, même adresse ...). 
    - Tout mail/formulaire incomplet ne sera pas pris en compte 
    - Le concours est ouvert du 12.11.2013 au 24.11.2013. 
    - Le gagnant seront tirés au sort le 24.11.2013 à 21h00 et annoncés directement sur le blog. 
    - Nous vous demandons votre"pseudo" ce qui permet de nous indiquer sous quel nom/forme vous voulez apparaitre sur le blog ... à défaut votre prénom et la première lettre de votre nom serons utilisé si vous êtes le gagnant. Exemple: Joan M. 
    - L'identification des gagnants (non, prénom, etc.) est publiés en ligne avec le résultat des concours.
    - Concours ouvert pour la France uniquement.

    mercredi 13 novembre 2013

    [Critique film] - "Vénus noire" de Abdellatif Kechiche

    Titre original : Venus noire



    Date de sortie :
    Réalisé par Abdellatif Kechiche
    Acteurs
    - Yahima Torres est Saartjie Baartman
    - André Jacobs: Hendrick Caezar
    ...
    -
    Genre : drame
    Durée : 2h39 min
    Distributeur : MK2 Diffusion


    Synopsis
    Paris, 1817, enceinte de l'Académie Royale de Médecine. « Je n'ai jamais vu de tête humaine plus semblable à celle des singes ». Face au moulage du corps de Saartjie Baartman, l'anatomiste Georges Cuvier est catégorique. Un parterre de distingués collègues applaudit la démonstration. Sept ans plus tôt, Saartjie, quittait l'Afrique du Sud avec son maître, Caezar, et livrait son corps en pâture au public londonien des foires aux monstres. Femme libre et entravée, elle était l'icône des bas-fonds, la « Vénus Hottentote » promise au mirage d'une ascension dorée...

    © MK2 Diffusion
    En un mot? violence

    Mon avis
    Abdellatif Kechiche, raconte de manière clinique et frontale ce que cette femme à subi. Si elle l'a vécut nous pouvons le voir. Partant de ce principe simple, on se retrouve devant des gros plans et des scènes où l'on se sent vraiment mal à l'aise, entrecoupés de moments plus calmes (mais tout aussi fort) pour faire retomber la tension légèrement. Mais le mal est fait. Avec le recul, nous savons pertinemment (sinon vous êtes des gros cons) que les théories raciales ne tiennent pas la route et on se prend à juger nos semblables. Comment accepter ce que cette femme à subi? 
    "Vénus noire" est une pépite d'or que tout le monde devrait voir. Le réalisateur nous livre un film engagé, splendide et en même temps terrible. Kechiche a filmé une descente aux enfers. Un vrai choc.
    L'histoire de cette femme fait froid dans le dos. 
    La vie de Saartjie Baartman n'est assurément pas un conte de fée. Partie avec son patron à Londres en 1810, Saartjie pense qu'elle va pouvoir montrer sur scène ses talents artistiques. Or la seule chose qu'on lui demande c'est de jouer une "sauvage", attrapée en Afrique du Sud. Du fait de son anatomie particulière (elle a des fesses proéminentes et accessoirement "un tablier") on l'a surnomme la "Vénus hottentote". Devenue une bête de foire qu'on humilie, touche (presque des viols) et avilit tout les jours, Saartjie tombe dans l'alcool et s'y accroche avec la force du désespoir, ne supportant plus sa situation. Quand elle demande à repartir en Afrique, on lui fait miroiter toujours plus et mieux. Plus on lui dira que tout va s'arranger, plus on va lui faire rencontrer la haute société plus la condition de la jeune femme va se dégrader. Chaque personne qu'elle croisera essayera de l'utiliser. Abandonnée, prostituée et malade Saartjie Baartman mourra à l'age bien jeune : 26 ans ... 
    Ses organes (cerveau et organes génitaux (le "tablier" étant des petites lèvres démesuré), son squelette et le moulage de son corps ont été montrés au musée de l’Homme à Paris jusqu'en 1994 date à laquelle elle fut restituée à l’Afrique du Sud.On l'a connait grâce à Georges Cuvier qui a pris soin de la disséquer corps pour étayer ses travaux sur l’infériorité des noirs, départ de théories (fumeuses) racistes et publia une étude sous le nom de : Observations sur le cadavre d'une femme connue à Paris et à Londres sous le nom de Vénus hottentote. 
    A voir ? Oui! Il est long mais il vaut le coup.
    • Scénario: 8.5/10
    • Musique: 7.5/10
    • Acteurs: 9/10
    • Ambiance générale du film: 8/10
    • Décors/esthétique: 8/10
    Ce qui donne: 8.2/10 

    jeudi 7 novembre 2013

    [Visite] - Promenade sur "la coulée verte"

    Adresse:
    entre les rues Olivier de Serres et Desnouettes

    Ouverture:
    - semaine de 9h00 à 21h00
    - samedi, dimanche et jours fériés à 9h30
    <---- fermeture voir la photo

    Tarifs: 
    Gratuit


    la Petite Ceinture est une voie ferroviaire de 36 km autour de Paris, construite au Second Empire (1852-1869) pour relier les gares parisiennes.

    1,3 km de visite, c'est petit mais on découvre un endroit de Paris jusque là invisible! Bien évidemment, comme les aménagements sont récents, tout est très structuré et "propre", mais je mets mon billet que dès le printemps 2014 cette "coulée verte" sera un petit coin de paradis! 

    A faire? Oui, testez donc ;)

    mardi 5 novembre 2013

    [Critique film] - "Les stagiaires" de Shawn Levy

    Titre original : The Internship


    Date de sortie :
    Réalisé par Shawn Levy
    Acteurs
    - Vince Vaughn est Billy McMahon
    - Owen Wilson : Nick Campbell
    ...
    -
    Genre : comédie
    Durée : 2h00 min
    Distributeur : Twentieth Century Fox France


    Synopsis
    Billy et Nick, deux quarantenaires dont les carrières ont été pulvérisées par Internet, repartent à zéro en obtenant un stage chez Google, qui peut-être, débouchera sur un job. En compétition avec des petits génies de l’informatique tout droit sortis de l’école, ils vont devoir prouver qu’ils ne sont pas des dinosaures… 
    -
     

    En un mot? Inutile

    Mon avis
    Incroyable! La plus grande pub de tout les temps: 2h! Voir Google en long, en large et en travers passe difficilement. Un film indigeste avec des "gags" vus et revus. Même le couple Owen Wilson-Vince Vaughn ne fonctionne pas. Le maigre scénario enfonce un peu plus le résultat.
    Bourré de faux bons sentiments et de stéréotypes, "Les stagiaires" n'est surtout pas drôle et  particulièrement gênant. Quelle honte pour les acteurs de participer à ce massacre!
    Difficile de comprendre comment et POURQUOI le réalisateur a eu un financement pour ce film, alors que d'autres galèrent. Google a dû mettre largement la main à la poche ...

    A voir ? NON! Fuyez pauvres fous!
    • Scénario: 2.5/10
    • Musique: 4.5/10
    • Acteurs: 5/10
    • Ambiance générale du film: 2/10
    • Décors/esthétique: 4.5/10
    Ce qui donne: 3.7/10 

    lundi 4 novembre 2013

    [Visite] - Crypte archéologique du parvis Notre-Dame

    Adresse:
    7, place Jean-Paul II, Parvis Notre-Dame
    75 004 Paris

    Ouverture:
    Ouvert tous les jours de 10h à 18h, sauf les lundis et les jours fériés (1er janvier, 1er et 8 mai, dimanche de Pâques, jeudi de l’Ascension, dimanche de Pentecôte, 14 juillet, 15 août, 1er et 11 novembre et 25 décembre).

    Tarifs: 
    5€, TR 3.5€

    La Crypte archéologique du parvis Notre-Dame fait peau neuve. Une nouvelle exposition consacrée à l’histoire de Paris invite les visiteurs à (re)découvrir les vestiges préservés dans la Crypte et à les replacer dans le contexte architectural et historique de leur époque. A l’occasion de cette exposition, pour la première fois depuis son ouverture au public en 1980, la muséographie de la Crypte a également été entièrement rénovée.
    Pour en savoir plus : http://www.crypte.paris.fr/

    En un mot? Etonnant

    Mon avis:
     
    En plein coeur de la cité historique de paris et sous le parvis de la cathédrale se trouve des vestiges archéologiques unique. Découverts entre 1965 et 1972, la crypte offre une vue étonnante de ce qu'était Paris de l’Antiquité.

    Devez vous y aller? Oui, ça mérite bien un petit coup d’œil ;)

    [Critique film ] - "Gravity" de Alfonso Cuarón

    Titre original: Gravity
     

    Date de sortie cinéma :
    Réalisé par Alfonso Cuarón

    Acteurs:
    - Sandra Bullock est le Docteur Ryan Stone
    - George Clooney est Matt Kowalsky

    -
    Distributeur : Warner Bros

    Genre : Action, SF
    Durée : 2h

    Synopsis
    Pour sa première expédition à bord d'une navette spatiale, le docteur Ryan Stone, brillante experte en ingénierie médicale, accompagne l'astronaute chevronné Matt Kowalsky (George Clooney) qui effectue son dernier vol avant de prendre sa retraite. Mais alors qu'il s'agit apparemment d'une banale sortie dans l'espace, une catastrophe se produit. Lorsque la navette est pulvérisée, Stone et Kowalsky se retrouvent totalement seuls, livrés à eux-mêmes dans l'univers.
    Le silence assourdissant autour d'eux leur indique qu'ils ont perdu tout contact avec la Terre -- et la moindre chance d'être sauvés. Peu à peu, ils cèdent à la panique, d'autant plus qu'à chaque respiration, ils consomment un peu plus les quelques réserves d'oxygène qu'il leur reste.

    Mais c'est peut-être en s'enfonçant plus loin encore dans l'immensité terrifiante de l'espace qu'ils trouveront le moyen de rentrer sur Terre... 
     
    © 2013 WARNER BROS. ENTERTAINMENT INC

    En un mot? Déception

    Mon avis 
    Annoncé comme LE FILM de l'année, prétendant sérieux aux Oscars, Gravity se devait d’être béton du début à la fin. Il ne l'est pas. 
    De belles images et du suspens ne sont pas suffisants pour accéder au rang des films de légende. Il manque une quantité infime d'implication supplémentaire. On  assiste à une débauche orgasmique d'images plus belle les unes que les autres, avec des effets spéciaux de malade pour en arriver à l'écharde (que dis-je: le tronc d'arbre) dans le pied qu'est : LE SCENARIO!!!!  Je vous avais préparé un paragraphe entier sur la fainéantise mais j'ai tout effacé, ^^ de rien ^^. 
    Absence totale de prise de risque pour un résultat pathos, maladroit et de plutôt mauvais goût, Alfonso Cuaron massacre lui même son film en lui autant la possibilité d'une immersion complète sans chichi avec des images brutes et sans compromis. Ne pas savoir jusqu’où le réalisateur va nous emmener est quand même plus intéressant que de s'en rendre compte au bout de 45 mins.

    Cela étant les 30 premières minutes du film sont incroyables! Entre le danger qui approche, la perte des repères, le frisson de l'infini, le vide, la caméra qui bouge constamment pour renforcer l'idée d'apesanteur et qui passe sans problème de l'intérieur et à l'extérieur des scaphandres, sans oublier la respiration paniquée de Sandra Bullock, tout cela contribue grandement à nous faire ressentir des sensations depuis longtemps oubliées dans un film. C'est un véritable déluge de sensations psychique et physique (j'ai eu une petite nausée, ça bouge tellement ^^). Immersion complète et réussie qui contraste avec la suite. C'est dommage parce que le reste perd en qualité, tout d'abord les séquences sont très répétitives. SPOILERS -------------------------> Sandra Bullock passe son temps à manquer d'air, la destruction une à une des stations spatiales ... etc. < -------------------------
    Ensuite on peut souligner le GROS clin d’œil à la position fœtale du film "2001, l'odyssée de l'espace" de Kubric. Tellement énorme que personne n'a pu le passer. C'est pas un clin d’œil c'est un semi-remorque qui vous fonce en pleine figure.
    SPOILER -------------------------> A cela il faut rajouter: le rôle de la femme triste, au bord du suicide et dépressive qui tout d'un coup décide de réussir à revenir sur terre alors que 2 minutes avant elle se laissait mourir, entendons nous bien, je n'ai pas de soucis avec son désir de revenir, j'en ai avec la situation forcément tire larme que cela génère 
    <----------------------
    SPOILER -------------------------> Et pour finir, le rapport femme/position fœtale/planète mère et eau, achève de rendre le film plutôt indigeste et sorti d'un "psychologies magasine" à deux francs. < -------------------------
    Beaucoup de points négatifs, qui sont tous centré sur le scénario.

    Pour faire vite. 
    - Il n'y a pas de sons dans l'espace pour ce film (parce que pour le film Armageddon, le silence était très bruyant en cas d'explosion!), en cela on peut féliciter Alfonso Cuaron d'avoir eu la bonne idée de nous en mettre mais de manière intelligente. Les bruits provenant combinaison et donc uniquement lorsque "vous" êtes dedans! Clap-clap!

    - la performance capture (comme pour Avatar), incroyable. On a l'impression que toute l'équipe est montée dans l'espace faire le tournage.

    - Pour une fois la 3 D contribue à l'immersion du film, elle est maîtrisée et utile! Je me suis vue sursauter plusieurs fois pendant le film.

    A voir ? Si le film s'était contenté des 30 premières minutes il aurait mérité un oscar. Dommage. Je me retrouve dans la même situation que pour Avatar. GRRRR.
    • Scénario: 4.5/10
    • Musique: 7.5/10
    • Acteurs: 9/10
    • Ambiance générale du film: 8/10
    • Décors/esthétique: 9.5/10
    Ce qui donne: 7.7/10  
    -
     Nouveaux extraits: attention ne regardez pas si vous ne voulez pas être spoilé ;)


    Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...