Infos

Blog au ralenti

- Pas de liseuse pour le moment, je me consacre donc au livre papier! Désolée
- Jeunes ou moins jeunes auteurs, nous sommes disposés à lire vos manuscrits et ce quel
que soit le thème pourvu qu'on ait l'ivresse.

Rechercher dans ce blog

jeudi 27 septembre 2012

New York - Press Conference: Life of Pi



Vendredi 28 septembre, le film L’Odyssée de Pi fera l’ouverture de la 50ème édition du Festival du Film de New-York. A cette occasion, Ang Lee, Oscar® du meilleur réalisateur et Yann Martel, auteur du livre qui a inspiré le film, donneront une conférence de presse. Pour suivre la conférence connecté vous sur le 102

Pour suivre cet événement en direct :
ou directement sur le 102 (Lien actif dès vendredi -18h)

La demi fiche du film ici

mercredi 26 septembre 2012

Making of du film "TED", doublage par Joey Starr

J'ai pas fait attention mais y avait un pb avec le son sur l'autre fichier... profitez bien ;)

lundi 24 septembre 2012

[Critique film] - "Expendables 2: unité spéciale" par Fabien Pesty

Aujoud'hui c'est l'auteur Fabien Pesty qui partage avec nous sa critique du film "Expendables 2: unité spéciale" de Simon West . 

Pour découvrir son univers je vous invite à visiter son blog http://stipe.over-blog.com/.


Synopsis
les méchants font un sale coup aux gentils. Les gentils décident de se venger et de foutre sur la gueule des méchants, par le biais de la bagarre. Les gentils gagneront-ils à la fin, ou bien seront-ce les méchants qui perdront ?


Au début, les gentils sont dans un endroit hostile. Un pays qui n'a apparemment pas la télévision, vu qu'une armée d'à peine 50000 hommes, et seulement équipée de pistolets, mitraillettes, pistolets-mitraillettes, chars d'assaut, hélicos, bombes nucléaires, grenades, lance-roquettes, porte-avions et pièges à loups, décide de tenir tête à une bande de mercenaires composée de Stallone, Statham, Jet Li, Dolph Lundgren, un black tatoué qu'on connaît pas trop, et un beau gosse (mais sympa quand même).
Stallone (Rocky 1, Rocky 2, Rocking Chair, Rambo 1, Rambo 2, Rambo et les gendarmettes, Rocky contre Rambo) demande "on va quand même pas y aller les mains dans les poches, on n'a même pas de poches !". C'est pas vraiment une question mais Statham (Snatch et euh… c'est tout) répond quand même "On va prendre une bombe lacrymo, au cas où…".

En fait ils ont des poches, mais elles sont maintenues fermées par un fil provisoire, c'est toujours comme ça sur les vestes neuves et ils le savaient même pas. On se dit que ça commence mal. Pourtant ils vont mettre leur race à cette bande de naïfs qui savent même pas de quoi sont capables Stallone et compagnie : Jet Li (Micmac à Hong Kong, Le chinois a les nerfs, Kung-fu dans ta gueule) distribue des coups de poêles comme Strauss-Kahn cuisine les bonniches, Stallone manucure les mecs jusqu'à l'omoplate, Statham dérouille à tour de gros bras, Lundgren (Rocky 4, Les vikings en folie, Le livreur de chez Ikea) en prend un pour taper sur l'autre, le gros black tatoué (Le gros black tatoué a des ennuis) s'en sort plutôt bien, et le beau gosse éviscère au couteau à huîtres (mais sympa quand même). Une fois qu'ils ont déblayé un peu le terrain et y voient plus clair dans ce milieu hostile, ils vont délivrer Schwarzy qui était dans une sale posture : un sac à patates sur la tête, les mains nouées dans le dos, les deux lacets de chaussures attachés entre eux, et interdiction de tuer les méchants qui le séquestraient. La guigne.


Bon, autant vous le dire tout de suite, les retrouvailles entre Schwarzy et Stallone se passent moyen-moyen. Faut dire qu'ils se sont tiré la bourre dans les années 80-90 par box-office interposé. Ensuite Schwarzy a mal tourné, il est tombé dans la politique jusqu'aux coudes. Pendant qu'il y interprétait son meilleur rôle de méchant, Stallone enchaînait les suites des sagas de Rocky et de Rambo, à raison d'un volet tous les 15 ans.
Donc, les retrouvailles :
"- Ah merde, c'est toi ! Avec le sac à patates sur la tête, je t'avais pris pour Elephant Man. Sans le sac aussi, mais c'est quand t'as commencé à parler que j'ai reconnu ta voix de tata. Dis-donc, t'aurais pas un peu grossi ?
- Et toi, t'aurais pas un peu un fils mort ?"
Bonne ambiance, disais-je.

Néanmoins, on sait comment ça se passe dans ces cas-là : Schwarzy ça lui arrache un peu les poils du nez de l'avouer, mais il assure être redevable envers Stallone. Celui-ci n'en fait rien, "Nan mais c'est bon, t'as vu, …". "J'insiste", insiste l'autre. "Je te dis que tu peux garder la monnaie", se la joue Stallone. Bref, ils font mumuse à "C'est toi qui raccroches le premier, nan c'est toi", puis comme c'est l'heure d'aller mettre sur la gueule à d'autres méchants, ils se claquent la bise ("chez nous c'est quatre") et repartent chacun vers leur destinée qui consiste grosso-modo à sauver les gentils des méchants. En résumé, sauver les USA des chinetoques, cocos, négros et bougnoules. Car dans les films de Stallone et ses potes, le monde se divise en deux parties : les gentils s'étendent de la côté ouest des Etats-Unis à la côte est, et les méchants de la côte est à la côte ouest. Mais en faisant le tour par l'autre côté…

Next mission, donc : aller mettre sa race à des Bulgares nerveux qui se sont mis dans l'idée de piller une mine d'uranium.
"Chef, en fait c'est du plutonium.
- Ah pardon, j'avais cru uranium. Pas grave, c'est pareil".
En effet : plutonium, uranium, on se doute bien que de toute façon c'est pas pour se le faire monter en pied de lampe ou pour caler un meuble. Non, le but manifeste est de faire sauter la planète par simple lubie belliqueuse. Le souci, c'est que par nature le Bulgare n'est pas spécialement salaud. Bien sûr, on le connaît pénible aux feux tricolores, à claudiquer et quémander une pièce, une clope ou ta femme. Mais même en cas de refus il est rare qu'il en arrive, en représailles, à vous balancer Fat Man dans l'habitacle de la bagnole. Au pire c'est un mollard sur le carreau, les amitiés à transmettre à votre mère la pute, et c'est marre. Du coup, pour justifier le fait qu'on demande à Stallone et sa fanfare d'aller mettre sur la gueule aux gentils bulgares (alors que Hortefeux et Valls auraient suffit), on utilise la bonne vieille méthode de la vengeance : à peine sont-ils arrivés en Albanie
"Attendez, chef, c'est Bulgarie ou Albanie ?
- Ben c'est la même chose. Bulgarie se dit "Albanie" en roumain, c'est pour ça.
- Ah d'accord, je savais pas".

Donc, à peine débarqués en Albanie, ils se voient contraints d'être très peinés de la perte d'un des leurs par mort violente via objet contondant dans le cœur. Et pour bien appuyer le caractère dégueulasse de la chose, on fait appel à une autre nation hyper belliqueuse : la Belgique. Car oui, quand c'est pour chanter "Le plat pays" ou dessiner Tintin avec sa houppette et ses souliers vernis, y'a sympathie, bonne ambiance et accent rigolo. Mais c'est vite oublier que c'est le pays de (cette partie du texte n'est pas validez par le 102, pour la lire, mettez le texte en surbrillance ---->) Marc Dutroux et de Salvatore Adamo ! Le premier n'ayant pas passé le casting (bien qu'ayant couché avec le fils du producteur), et le second étant retenu sur le tournage de l'émission "Les années wap-doo-wap" présentée par Patrick Sébastien, c'est à Jean-Claude Van Damne que revient l'honneur de représenter la fameuse cruauté belge. Il va donc, en sa qualité de roi des salopards, liquider le plus gentil de la bande à Stallone. Ah ça, ça fait déjà moins marrer que ses aphorismes bilingues le samedi soir chez Arthur ! Sans compter que pour exploiter la mine de plutonium, il réquisitionne tous les hommes du village albanais, dont les enfants. Tiens gamin, goûte, c'est du belge !
Bon, là Stallone il commence à plus rien piger. Il dit "attendez, les Bulgares albanais, c'est les gentils ou les méchants" ?". Ben oui, parce que lui on l'envoie en Albanie pour casser des dents, il se dit "bon ben faut taper sur les Albaniens !". Oui mais là non, en fait c'est pas eux les méchants, eux c'est les victimes de la bande à Van Damne, des Américains de la banlieue de Zeebruges. Et c'est sur eux qu'il faut taper !


"Ah ben dis donc, vous avez bien fait de le dire, parce qu'avec mes potes gentils ont s'apprêtait à violer les femmes albanaises et à mettre le feu à leurs enfants !". C'est vrai que, pour sa défense, les Albanais ont vraiment des têtes de Bulgares, donc de méchants. Et puis on est quand même en milieu barbare, les gens ne portent pas un badge "gentil" ou "méchant" pour se distinguer. Mais une fois qu'il a bien refait les équipes ("nous on est avec ceux-là, et on cogne sur ceux-là"), il établit une bonne idée. Il convoque tous ses potes autour de la table et leur dresse un plan sur la nappe en papier de la pizzéria, en utilisant la salière pour matérialiser la mine de plutonium, la bouteille de pili-pili pour faire leur camion, et des boulettes de pain pour balancer sur Statham qui s'endormait. "Bon les gars, y'a grabuge ! JCVD et ses méchants sont vraiment belliqueux. Ils ont tué notre gentil copain et maintenant ils s'en prennent à un village d'orphelins et leurs parents. Au fait, je vous ai dit qu'en vérité les Albanais c'était les gentils ? Nan parce que moi au début j'avais cru que c'était les méchants, alors que pas du tout, c'est pour ça que je préfère vous le dire. Merde, je disais quoi ? Ah oui, je me suis dit que comme plan de sympa, on pourrait faire appel à Chuck Norris, Bruce Willis, Schwarzy et des armes mortelles, et qu'on pourrait leur foutre sur la gueule. Z'en pensez quoi ?". Z'en pensent qu'ils sont d'accord avec le chef, et ils adoptent cette résolution à l'unanimité, sauf les voix des Russes et des Chinois.
Alors là c'est parti, ils déboulent dans la mine et rétablissent l'ordre, et pis pas qu'un peu ! Pas avec des façons de dentelières ou des politesses inutiles : ils dégomment tous les belliqueux comme à la foire, gagnent une bouteille de mousseux, et pendant qu'ils sont chauds ils signent en quatre exemplaires (dont un à conserver) le contrat pour Expendables 3 dont le casting s'annonce encore plus alléchant. On parle du Dr Petiot et de Laurence Boccolini dans le rôle de méchants, de Michel Drucker et Pascal le Grand Frère dans le rôle des gentils. 

Moi j'dis, c'est encore pas sûr que ce soit les gentils qui perdent…

Première image de "The wolverine" de James Mangold

 ©Twentieth Century Fox

Sortie prévu pour le 24/07/2013

[Autour du film] - "Silent Hill Revelation 3D" de Michael J. Bassett

[EDIT - 24/09/2012]
Ajout de photo + affiche.

[EDIT - 30/07/2012]
Hiiiiiiiii, la voilàààààà!!!! La première bande annonce!!!

01/07/11]
Si vous êtes fan comme moi du genre Épouvante-horreur vous ne pouvez manquer la sortie prochaine de Silent Hill Revelalion (3D). Même si il n'a pas encore de date de sortie, j'en trépigne d'impatience. J'ai déjà vu le premier Silent Hill et j'ai été soufflée par la photographie du film ainsi que par l'ambiance qui s'en dégage. J’espère que le deuxième volet sera à la hauteur!

Titre original: Silent Hill Revelation

Date de sortie : 28 novembre 2012
Réalisé par Michael J. Bassett
Acteurs:
- Adelaide Clemens, Heather Mason
- Kit Harington,
- Radha Mitchell,
...

Distributeur : Metropolitan FilmExport
Genre : Épouvante-horreur
Durée : 1h34

Synopsis
Depuis son plus jeune âge, Heather Mason a l’habitude de changer d’adresse très souvent avec son père. Sans vraiment savoir pourquoi, elle fuit. Pourtant, cette fois, elle est piégée. Pour sauver celui qui avait toujours réussi à la protéger et découvrir qui elle est vraiment, Heather va devoir affronter un cauchemar qui devient de plus en plus réel… Silent Hill.






Source: www.metrofilms.com

samedi 22 septembre 2012

[Dédicace] - YA le 22 septembre à Paris

Hello, 
Je m'y prend un peu tard pour vous prévenir mais il y a une dédicace aujourd'hui au Virgin Megastore des Champs. Nous on ne pourras pas il allez mais on compte sur vous pour nous dire comment c'était ;)


AMY PLUM, TESSA GRATTON, TARA HUDSON, ANNA CAREY ET JOSEPHINE ANGELINI

Le samedi 22 Septembre à partir de 15h au Virgin Megastore Grands Boulevards Auteures de romans Jeunesse, surtout orientés vers le « Young Adult », Amy Plum, Tessa Gratton, Tara Hudson, Josephine Angelini et Anna Carey viennent tout droit des Etats-Unis à la rencontre de leurs fans français, pour le plus grand plaisir de ces derniers. 

mercredi 19 septembre 2012

[Info] - C'est la rentrée, le 102 change de peau



Pour changer un peu de l'ambiance (FESTIVE!) des derniers jours, le 102 a décidé de changer de peau ... alors vous en pensez quoi?
C'est aussi le moment de vous demander si vous voulez que nous fassions des choses particulières sur le blog (pas de vidéos sexuelles ou autres ^^), plus de concours? Plus de news sur un sujet particulier? Nous sommes à votre disposition...

Question subsidiaire: seriez-vous capable de nous donner le nom du film qui à servit pour faire la bannière? Il n'y a absolument rien à gagner à part notre estime.

[Autour du film] - "Possédée" de Kimberly Peirce

Titre original: DIBBUK BOX AKA POSSESSION

Date de sortie : 26 décembre 2012
Réalisé par Ole Bornedal

Acteurs:
- Jeffrey Dean Morgan, Clyde Brenek
- Grant Show, Brett
- Kyra Sedgwick, Stephanie Brenek
- Natasha Calis, Em
etc ...

Distributeur : Metropolitan FilmExport
Genre : Épouvante-horreur
Durée : 1h35

Synopsis
Inspiré d’une histoire vraie, POSSÉDÉE nous raconte la terrifiante histoire d’une famille qui va devoir s’unir afin de survivre à la colère d’un mal indicible.

Clyde (Jeffrey Dean Morgan) et Stephanie Brenek (Kyra Sedgwick) ne voient pas de raison de s’inquiéter lorsque leur fille cadette Em devient étrangement obsédée par un petit coffre en bois acheté lors d’un vide grenier. Mais rapidement, son comportement devient de plus en plus agressif et le couple suspecte la présence d’une force malveillante autour d’eux. Ils découvrent alors que la boîte fut créée afin de contenir un Dibbuk, un esprit qui habite et dévore finalement son hôte humain.



©Metropolitan FilmExport

mardi 18 septembre 2012

[Critique film] - "Elle s'appele Ruby" de Jonathan Dayton et Valerie Faris

Titre original : Ruby sparks

Date de sortie : 3 octobre 2012
Réalisé par Jonathan Dayton et Valerie Faris

Acteurs:
Paul Dano, Calvin Weir-Fields
Zoe Kazan, Ruby Sparks
Annette Bening, Gertrude
Antonio Banderas, Mort
Chris Messina, Harry
etc ...

Genre : Comédie
Durée : 1h 43
Distributeur : Twentieth Century Fox

Sur Facebook
Sur Twitter avec #Ruby

Synopsis
Calvin est un romancier à succès, qui peine à trouver un second souffle. Encouragé par son psychiatre à écrire sur la fille de ses rêves, Calvin voit son univers bouleversé par l’apparition littérale de Ruby dans sa vie, amoureuse de lui et exactement comme il l’a écrite et imaginée.



©Twentieth Century Fox



En un mot? Déroutant

Mon avis
Calvin Weir-Fields jeune auteur de talent a le syndrome de la page blanche. Suite à une visite chez son psy il se met à écrire sur la femme parfaite. Elle s'appelle Ruby, elle est plutôt jolie, toujours de bonne humeur et forcément super-in-love de lui. Et puis un matin Ruby se trouve dans sa cuisine...

Les auteurs de Little Miss Sunshine, remettent le couvert avec cette jolie comédie romantique et insolite.
L’intérêt du film réside dans sa capacité à nous montrer un fait (plutôt cocasse avouons le) et à nous le faire accepter, c'est qu'on ne perd pas de temps avec le réalisme, soit Ruby est sortie de l’imaginaire de Calvin et alors? C'est un prétexte sur la recherche du bonheur, sur le fait de ne jamais être satisfait par ce qu'on a déjà.

Leur relation est dès le départ condamnée et on se demande bien comment tout cela va finir.

Paul Dano (Calvin Weir-Fields) et Zoe Kazan (Ruby Sparks) ont une réelle alchimie (ils sont en couple dans la vraie vie) et nous offrent chacun 5 mins d'acting parfait. Calvin découvrant Ruby, vivante et surtout dans sa cuisine est un grand moment. Ruby quant à elle, découvre d'une manière plutôt "sportive" comment Calvin dicte sa vie.
Zoe Kazan manie la variation d'humeur dans son jeu (jalouse, collante, distante, dépressive) tout en étant très naturel. C'est d'ailleurs ce qui fait le charme de ce film, tout a l'air très naturel. Un couple se forme, vie son bonheur et puis vient l'effroyable routine.
Paul Dano quant à lui est parfait dans le rôle du jeune homme un peu paumé face à son succès et qui n'a pas une once de confiance en lui. Drôle sans le vouloir et qui s'étonne du pouvoir qu'il a (pour la première fois) sur une femme, sur une relation amoureuse en somme.

Attention tout de même, ce film ne ressemble pas à Little Miss Sunshine. Mais il s'en rapproche dans la manière qu'ont les gens de s’apprivoiser et de s’accepter avec les bons et mauvais cotés.

Mais il fait partie de cette catégorie de films qui ne rencontre pas un grand succès, parce que les acteurs sont moins connus .... etc. Dommage.

A voir ? C'est une comédie (mais pas que), c'est drôle, c'est fin et c'est beau esthétiquement. Que demander de plus? Une reprise de Plastic Bertrand avec "ça plane pour moi" ? Non plus elle est dans le film ^^

  • Scénario: 7.5/10
  • Musique: 8/10
  • Acteurs: 8.5/10
  • Ambiance générale du film: 7/10
  • Décors/esthétique: 7/10
Ce qui donne: 7.6/10

P.s : la femme parfaite n'existe pas, l'homme non plus d'ailleurs. Au moins là-dessus on est à égalité.
P.s 2 : dédicace à celles qui lisent le 102 et qui sont parfaites! Ne croyez pas un mot du début de la phrase du dessus!

Un petit extrait en plus


[Autour du film] - "Moi, Moche et Méchant 2 " La bande annonce/teaser

Y pas de raison qu'on soit les seules à avoir "ÇA" dans la tête ...

lundi 17 septembre 2012

[Autour du film] - Bilbo le hobbit

[Mise à jour 17/09/12] de nouvelles photos et ajout de l'affiche américaine (en attendant la française)


Titre original: The Hobbit: An Unexpected Journey

Date de sortie cinéma : 12 décembre 2012
Réalisé par Peter Jackson

Acteurs:
- Orlando Bloom, Legolas
- Cate Blanchett, Galadriel
- Elijah Wood, Frodon Sacquet


Distributeur : Warner Bros
Genre : Fantastique
Durée : 2h45


Synopsis (Allociné)
Les aventures de Bilbon Sacquet, paisible hobbit, qui sera entraîné, lui et une compagnie de Nains, par le magicien Gandalf pour récupérer le trésor détenu par le dragon Smaug. Au cours de ce périple, il mettra la main sur l'anneau de pouvoir que possédait Gollum...





©Warner Bros - Credit: James Fisher

L’histoire se déroule en Terre du Milieu 60 ans avant « Le Seigneur des anneaux » de Tolkien, que Peter Jackson et son équipe de réalisation ont porté au grand écran dans une trilogie à grand spectacle. « Bilbo le hobbit » suit les aventures du personnage principal Bilbo Sacquet, entraîné dans une quête héroïque pour reprendre le Royaume perdu des nains d’Erebor, conquis longtemps auparavant par le dragon Smaug.

[Le bonus du lundi matin] - Dédicace à tous mes petits chanteurs ...

jeudi 13 septembre 2012

"Never Sky" de Veronica Rossi

Véronica Rossi signe ici son premier roman avec "Never Sky", on me murmure à l'oreille que les droits cinématographiques ont déjà été réservés par la Warner ... Intriguant non?



"Depuis que le ciel s'est chargé d'éther les hommes vivent sous des capsules ou survivent dans la nature dévastée… Découvrez vite le 1er tome de NEVER SKY ! »

Découvrez le teaser vidéo du livre:



(merci Laurent ;)

Titre original : Never Sky

Genre : Jeunesse

Parution : 13-09-2012
Prix 16,50 €
Pages : 384 p.

Edition : Nathan

mercredi 12 septembre 2012

[Résultat Concours] - "Sans Issue" de Mabrouk

Le deuxième concours de la rentrée est maintenant terminé!



Vous avez été nombreux à tenter votre chance, sans plus attendre voici les résultats.

Vous deviez répondre à cette question:
- Un français fait partie du casting, de qui s'agit-il? Roschdy Zem

Les deux gagnants sont:

- Isabelle D. pour le Blu Ray
- Laurent R. pour le DVD

Félicitations à vous, vous recevrez bientôt le film ;) Pour les autres ... nous organiserons bientôt d'autre concours! Stay tuned

mardi 11 septembre 2012

[#Concours] - les 100 ans d'Universal au Grand Rex

Si vous ne le saviez pas Universal fête ses 100 ans et pas n'importe où puisqu'ils ont décidé de faire ça au Grand Rex! Voyez ce qu'ils nous disent:

Comme vous le savez sans doute Universal fête ses 100 ans au Grand Rex à partir de jeudi et tout le weekend, avec un beau programme des films les plus emblématiques du studio diffusés en version numérique.

Pour l'occasion nous proposons un concours pour les fans, pour leur faire gagner des pass via nos réseaux sociaux, et notamment sur Pinterest afin de promouvoir au passage les boards Universal.

Voici le lien vers le concours : http://pinterest.com/UniversalFrance/concours-100-ans-universal-au-grand-rex/

Alors ne perdez pas une minute et tentez votre chance, le tirage au sort est pour demain!

Règlement du jeu: http://bit.ly/P9ZV6Z - 2 pass week-end pour les 100 ans d'Universal au Grand Rex à GAGNER ! - Tirage au sort le 13 septembre 2012. Règle du jeu: 1. Follow Universal Pictures Fr sur Pinterest 2. Repin l'image des 100 ans Universal au Grand Rex 3. Laisse un commentaire avec le hashtag: #100ansUniversalGrandRex

dimanche 9 septembre 2012

[Résultat Concours] - "The Secret" de Pascal Laugier



Wouhouuuu!
Le premier concours de la rentrée est maintenant terminé!

A la question : Donnez nous un film dans lequel Jodelle Ferland a joué.
Vous aviez le choix:
- Deadly Little Secrets
- Le Peuple des ténèbres
- Tideland
- Silent Hill
- Les Messagers
- Seed
- BloodRayne II: Deliverance
- Charlie, les filles lui disent merci
- Wonderful World
- Le Cas 39
- Twilight, chapitre III : Hésitation
- L'Appel du sang
- La Cabane dans les bois
- Monster
- The Secret
- Mighty Fine - L'Étrange Pouvoir de Norman

Le reste dans cette longue liste disponible sur Wikipédia.

Il est temps de vous donner le nom des gagnants:
- Lydia C.
- nature74

Félicitations à vous deux vous remportez 2 places de cinéma (1x2 places par gagnants) pour assister à la projection du film. Vous nous direz ce que vous en avez pensé ;)

N'oubliez pas qu'il y a encore un concours pour gagner un DVD ou un Blu-Ray
.

[Critique film] - "Cosmopolis" de David Cronenberg

Titre original : Cosmopolis

Date de sortie : 23 mai 2012
Réalisé par David Cronenberg

Genre : Drame
Durée : 1h 48
Distributeur : Stone Angels

Site officiel : ICI et ICI
Facebook : ICI

Adapté du roman du même nom de Don Delilo

Synopsis :
Dans un New York en ébullition, l'ère du capitalisme touche à sa fin. Eric Packer, golden boy de la haute finance, s’engouffre dans sa limousine blanche. Alors que la visite du président des Etats-Unis paralyse Manhattan, Eric Packer n’a qu’une seule obsession : une coupe de cheveux chez son coiffeur à l’autre bout de la ville. Au fur et à mesure de la journée, le chaos s’installe, et il assiste, impuissant, à l’effondrement de son empire. Il est aussi certain qu’on va l’assassiner. Quand ? Où ? Il s’apprête à vivre les 24 heures les plus importantes de sa vie.





En un mot? Blabla...

Mon avis
D'après le roman de Don DeLillo "Cosmospolis" retrace la journée de Peter Parker dans sa limousine pendant son périple pour aller se faire couper les tifs. Pauvre garçon riche qui a tout mais qui doute. Imaginez, il perd sa fortune pendant la journée! Je n'arrive pas à le plaindre, désolée.
Robert Pattinson est meilleur "acteur" que dans les films "twilight" (tétété pas de critiques on est fan ici). Mais même lui ne réussit pas à sauver le film.
Mise en scène niveau zéro, dialogue soporifique, Cronenberg nous avait habitué à mieux. Tout le monde peut se tromper, la preuve.

A voir ? Non. 1h48 de blala, Peter Parker se pose des questions existentielles sans intérêt et nous ennuie par le même occasion. Passez votre chemin, même si vous êtes fan du réalisateur/acteur ...

  • Scénario: 3.5/10
  • Musique: 6/10
  • Acteurs: 7.5/10
  • Ambiance générale du film: 4/10
  • Décors/esthétique: 7/10
Ce qui donne: 5.6/10

mercredi 5 septembre 2012

Les vampires de Chicago - Tome 5 : Morsures en eaux troubles de Chloe Neill


Biographie de l'auteur :

Quand Chloe Neill n'écrit pas, elle fait des gâteaux (beaucoup), regarde vraiment trop la télévision et supporte son équipe de football américain préférée. Elle passe également du temps avec son compagnon et ses amis, et joue avec Baxter et Scout, ses chiens. Elle vit dans le Midwest, aux États-Unis.

Présentation de l'éditeur :

Avec la multiplication des manifestations contre les vampires et la ville qui menace d’adopter une loi sur le fichage des surnaturels, les temps n’ont jamais été aussi durs pour les créatures à crocs. Mais lorsqu’un sort fait virer au noir absolu le lac Michigan, la situation risque de dégénérer totalement. Merit doit mener l’enquête pour découvrir l’identité du responsable et l’arrêter avant qu’il ne soit trop tard, pour les vampires comme pour les humains.

Date de sortie : 13/07/2012,
Lu en VF
408 pages,
Illustration : Anne-Claire PAYET,
Traduction : Sophie BARTHÉLÉMY,
Prix : 8,20 euros
Site de l'auteur : ICI

Mon avis :

On peut dire que j'attendais ce cinquième tome des Vampires de Chicago avec impatience. En effet, la fin du dernier opus, sorti en décembre, m'avait laissée (comme tout le monde d'ailleurs) sur les fesses et surtout très triste. C'est donc avec fébrilité et une certaine appréhension que j'ai commencé ma lecture, et comme d'habitude mes craintes se sont bien vite envolées et j'ai tout simplement adoré !!!!!

Une nouvelle fois, il ne fait pas bon vivre pour nos vampires de Chicago, je dirai même pour les surnaturels en général. Si par le passé, les vampires ont été adulés par les humains, cette époque est révolue. Le maire envisage de ficher les "surnats" et les humains voient désormais les vampires comme la source de tous les problèmes que peut rencontrer Chicago. Alors quand subitement le lac Michigan devient noir, je vous laisse imaginer qui va porter le chapeau. Sans oublier, que la maison Cadogan est encore sous le choc de la tragédie qu'elle a vécu. C'est donc dans une ambiance tendue et chargée en émotion que débute "Morsures en eaux troubles".

Au delà de l'intrigue mise en place par l'auteur, le point fort (pour moi) des vampires de Chicago, ce sont les personnages, attachants, drôles et imparfaits, ils sont, malgré leur coté surnaturel, très vraisemblable et apportent un véritable plus à l'histoire. Les voir évoluer et s'étoffer au fil de la série est un plaisir. Merit est le genre d'héroïne que j'aime et que j'aimerais voir plus souvent dans mes lectures. Une mention spéciale dans cet opus pour le grand-père de Merit qui se révèle de plus en plus et que j'adore.

Comme je le disais plus haut, il ne fait pas bon vivre pour nos vampires dans ce tome. Les rebondissements sont nombreux et à chaque fois que l'on pense en avoir fini, un nouveau arrive. Si certains sont prévisibles, ce n'est pas le cas de tous, et je peux vous dire que le dernier en particulier va en surprendre plus d'un sauf évidement si, comme moi, vous vous étiez spoilés (bouh je sais c'est mal mais que voulez-vous, il est certaines séries pour lesquelles je suis faible). Cette fois rassurez vous, la fin ne sera pas insoutenable comme ce fut le cas dans le précédent opus. Toutefois, elle laisse entrevoir que le prochain tome, mettra en avant la meilleure amie de Merit, "Mallory".

 En résumé, ce fût de nouveau une lecture coup de cœur. Si je devais trouver un défaut à ce tome ce serait, un goût de trop peu ! Pour la suite des aventures de Merit, il va encore falloir s'armer de patience car le sixième opus " Biting Cold" est sorti ce mois-ci en VO (POURQUOI ??????). Si vous êtes amateur(trice) du genre et que vous n'avez pas encore ajouté "les vampires de Chicago" dans votre bibliothèque, je vous recommande de le faire, car c'est l'une de mes séries favorites. Je tiens à remercier Aurélia de Milady pour l'envoi de ce livre grâce auquel, j'ai encore passé un excellent moment.

Liste des Tomes de la saga :

Tome 1 : Certaines mettent les dents  Mon avis ICI,
Tome 2 : Petites morsures entre amis Mon avis ICI,
Tome 3 : Mordre n’est pas jouer Mon avis ICI,
Tome 4 : Mordre vous va si bien Mon avis à venir,
Tome 5 : Morsures en eaux troubles

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...