Infos

Blog au ralenti

- Pas de liseuse pour le moment, je me consacre donc au livre papier! Désolée
- Jeunes ou moins jeunes auteurs, nous sommes disposés à lire vos manuscrits et ce quel
que soit le thème pourvu qu'on ait l'ivresse.

Rechercher dans ce blog

mercredi 10 février 2016

Sur tes lèvres ou quand tout est une question de confiance...

Avant toute chose, je tiens à remercier les éditions Michel Lafon pour cette lecture. Il s'agit d'un spin-off de la série Stark que je n'ai pas encore eu l'occasion de lire, aussi ne serais-je pas allé naturellement vers ce livre et ça aurait été bien dommage ! Il n'est effectivement pas nécessaire d'avoir lu la première trilogie, les personnages étant bien resitués dans le contexte au besoin.

Concernant l'histoire, Sylvia, l'assistante de Damien Stark, s'est vu confié par ce dernier un gros projet immobilier qui pourrait être un tremplin pour son avenir professionnel, sauf que l'architecte star en charge du projet vient de tout plaquer pour partir vivre au Tibet ! Aussi, doit-elle trouver au pied levé un autre architecte au moins aussi doué et qui présente toutes les garanties nécessaires à rassurer les investisseurs avant que ceux-ci ne laissent tout tomber... une seule personne remplit ces conditions : Jackson Steele, avec qui elle a eu une brève mais très intense relation 5 ans auparavant...

Je n'en dit pas trop en faisant ce résumé car on rentre directement dans l'histoire : Sylvia doit convaincre Jackson de participer à ce projet auquel elle tient plus que tout, sauf qu'elle sait que ce sera difficile étant donné que c'est elle qui lui a demandé de partir... Aussi, Jackson voit là une occasion de se venger : il acceptera uniquement si elle accepte de se donner à lui. Sauf qu'il ignore les raisons pour lesquelles Sylvia l'a quitter et ce deal n'est pas si simple pour elle à accepter...

C'est d'ailleurs un des points forts de la romance entre ces deux personnages qui fonctionne très bien : on se rend bien compte que ces deux là sont fait l'un pour l'autre, l'attirance a été immédiate et réciproque mais Sylvia porte un lourd secret qui la rend incapable de poursuivre toute relation. Elle a vécu une expérience traumatisante qui la paralyse dans certaines circonstances et son exutoire - le sexe - lui permet de garder d'une certaine manière le contrôle, sauf qu'avec Jackson, ce n'est pas elle qui mène la danse... Et il est bien connu que le contrôle permet de combler un besoin de sécurité qui est très développé chez Sylvia, pour qui il est donc très difficile de faire confiance et de lâcher prise. Sur ce point, j'ai beaucoup aimé la façon dont l'histoire est racontée avec ses apartés où les cauchemars de Sylvia nous sont racontés ainsi que ses souvenirs qui nous aide à mieux la comprendre. A côté de ça, Jackson apparait comme l'homme idéal - fort et solide - mais il ne faut pas oublier que chacun à ses secrets...

Bon, et les scènes de sexe alors me direz-vous... et bien déjà, j'ai trouvé que le livre est bien proportionné : la première moitié étant consacrée à la mise en place de l'histoire (deal ou pas deal ?), la seconde se consacrant à la romance (deal.... ouais ! ^^). Au niveau de la narration, j'ai parfois eu un peu de mal avec ce que je lisais, genre "sa b*** est énorme" pour nous indiquer que le monsieur a été gâté par la nature, je trouve que ça casse un peu le truc... J'avais noté le même point lors de ma lecture de Te Désirer (avis ici !) du même auteur, même si ici les termes quelques peu vulgaires se cantonnent aux scènes de sexe. Ces dernières sont d'ailleurs bien présentes et font monter la température au fur et à mesure qu'elles se multiplient, mais tout en restant bien amenées, de fait que l'intrigue qui se joue en filigrane n'en pâtit pas pour autant.

Car oui, ce ne serait pas drôle s'il n'y avait que la romance a nous occuper pendant 400 pages ! Une intrigue se met doucement mais surement en place autour du fameux projet immobilier, le monstre caché dans le placard refait surface, et des révélations inattendues sur Jackson viennent piquer la curiosité. Tant et si bien que j'ai hâte de pouvoir lire la suite pour savoir comment tout cela va évoluer... vivement !

jeudi 4 février 2016

The Frankestein Chronicles ou quand les morts se relèvent...

Laissez-moi vous parler de la dernière série sur laquelle j'ai accroché, the Frankestein Chronicles qui nous embarque dans le Londres contemporain de l'écriture du célèbre roman de Mary Shelley, 9 ans exactement après sa publication datant de 1818.

Le premier épisode s'ouvre donc sur la découverte du cadavre d'une enfant par la police fluviale menée par l'inspecteur John Marlott. Ce dernier se voit alors confié l'enquête par le Ministre de l'Intérieur himself, sur fond de polémique autour du vote de la loi sur l'anatomie visant notamment à mettre fin au trafic de cadavre. L'enquête va alors mener notre inspecteur dans les bas-fonds de la société londonienne, où se mélangent orphelins et trafiquants en tout genre, mais aussi dans la sphère politique où se côtoient hommes influents et aristocrates.

L'une des force du scénario est que celui-ci s'inscrit dans la réalité. Si le personnage de John Marlott, interprété par l'excellent Sean Bean, est fictif, celui du Ministre de l'Intérieur Robert Peel à lui bel et bien existé, de même que Mary Shelley qui est l'un des personnages clés de la série. Quant au Londres de cette époque, il est gris et boueux à souhait, conférant une ambiance sombre qui rajoute un cachet à l'image.

Sur le rythme du scénario, même s'il peut paraître un peu lent par moment, le fait que l'histoire se déroule sur 6 épisodes permet d'arriver rapidement à sa conclusion. Mais avant d'en arriver là, j'ai eu tout le temps de me perdre en supposition qui au final se sont toutes révélées fausses ! Et oui, je me suis fait complètement avoir par le fin mot de l'histoire qui est complètement inattendu et ça, j'aime !!! Et puis le twist final est juste fou ! 

Du coup, je n'ai plus qu'à attendre avec impatience la saison 2 ;-)
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...