Infos

Blog au ralenti

- Pas de liseuse pour le moment, je me consacre donc au livre papier! Désolée
- Jeunes ou moins jeunes auteurs, nous sommes disposés à lire vos manuscrits et ce quel
que soit le thème pourvu qu'on ait l'ivresse.

Rechercher dans ce blog

vendredi 30 septembre 2016

[Critique film] - "Monsters" de Gareth Edwards

Titre original : Monsters

Date de sortie cinéma : 01 décembre 2010
Réalisé par Gareth Edwards

Acteurs:
-  Whitney Able, Scoot McNairy, Annalee Jefferies
...
Distributeur : SND
Genre : Science fiction
Durée : 1h33min

Synopsis

Une sonde de la NASA s’écrase dans la jungle mexicaine, libérant sur terre des particules d’une forme de vie extra-terrestre. Six ans plus tard, le Mexique et le Costa-Rica sont devenus des zones de guerre désertées par les populations locales, mises en quarantaine et peuplées de créatures monstrueuses. Un photographe est chargé d’escorter une jeune femme à travers cette zone dévastée. Seuls sur la route, ils vont tenter de rejoindre la frontière américaine...




En un mot? Agaçant
Mon avis
J'ai été très déçue du "Godzilla" de Gareth Edwards et je me suis donc portée sur sa filmographie. Je me suis arrêtée à "Monsters", je n'ai pas vu plus avant. On reconnait la Touch du réalisateur et l'ennui incommensurable qui s'en dégage. Ma plus grosse déception venant des monstres, mélange entre un poulpe et une araignée géante avec un cris de sanglier, étrange. Dans l'ordre des déceptions vient ensuite le scénario et les acteurs... Un scénario où les monstres ne sont que des figurants et surtout prétexte à une histoire d’amour, je trouve ça mauvais et pire, je trouve ça idiot. Les monstres pour Gareth Edwards ne sont jamais plus que dans le titre et ne servent pas à grand-chose (cf: Godzilla). Les hommes sont impuissants et se comportent comme si de rien n'était, poussant le vice à se protéger des monstres par des murs et organise des excursions pour entrer ou sortir des États-Unis.On croit rêver tellement c'est bête.
Coté acteurs, rien de transcendant. Les monstres ont plus de charisme qu'eux, alors qu'on ne les voit quasiment pas.

A voir? non.

jeudi 22 septembre 2016

[Critique film] - "Capitaine Phillips" de Paul Greengrass

Titre original: Capitain Phillips

 
Date de sortie cinéma :
Réalisé par Paul Greengrass
-
Acteurs:
- Tom Hanks est le Capitaine Richard Phillips
- Barkhad Addirahman, Bilal
- Barkhad Abdi, Muse
Distributeur : Sony Pictures Releasing France
Genre : Thriller
Durée : 2h14 min

 Synopsis
Capitaine Phillips retrace l’histoire vraie de la prise d’otages du navire de marine marchande américain Maersk Alabama, menée en 2009 par des pirates somaliens. La relation qui s’instaure entre le capitaine Richard Phillips, commandant du bateau, et Muse, le chef des pirates somaliens qui le prend en otage, est au cœur du récit. Les deux hommes sont inévitablement amenés à s’affronter lorsque Muse et son équipe s’attaquent au navire désarmé de Phillips. À plus de 230 kilomètres des côtes somaliennes, les deux camps vont se retrouver à la merci de forces qui les dépassent…


En un mot?
Mon avis
Inspiré d'une histoire vraie, "Capitaine Phillips" retrace les péripéties d'un homme (le "Capitaine Phillips" ^^) qui tente d'empêcher une bande de pirates somaliens d'accoster son bateau et de prendre en otage tout l'équipage.
A quel point le film colle à la réalité? Aucune idée, mais dès le début la pression monte et les questions fusent : pourquoi l'équipage n'a pas d'armes? Sachant les difficultés et pb qu'ils encourent? etc.
Je ne sais pas non plus jusqu'à quel point il s'agit d'une reconstitution, mais : le bateau anti-piraterie qui met 10 plombes à être prévenu et du coup arrive trop tard et l'armada de 2 navires de guerres + porte-avion + 1 hélicoptère qui arrive sur la fin, c'est un peu fort.

Le film se compose de deux parties: l'avant (très stressant) et l'après prise d'otage. La deuxième moitié du film est beaucoup moins prenante, mais porte plus sur le coté humain.
On découvre le capitaine/héros qui n'est pas un sur-homme et la face caché des pirates, qui n'ont rien à perdre contre ceux qui ont tout.

Pour les acteurs ont ne retiendra que deux personnes (parce que les autres ne comptes pas vraiment). Le premier étant Tom Hanks, qui dans la toute dernière partie du film est tout bonnement incroyable et Barkhad Abdi qui joue un des pirates.

Le - : La musique de fin qui fait penser à la B.O d'"Inception", c'est moyen.
A voir ? Oui, même si le film est un peu classique, les acteurs font la différence.
  • Scénario: 7.5/10
  • Musique: 7/10
  • Acteurs: 8.5/10
  • Ambiance générale du film: 7/10
  • Décors/esthétique: 7/10
Ce qui donne: 7.4/10

mercredi 14 septembre 2016

[Critique film] - "La Vie d'Adèle : Chapitres 1 et 2" de Abdellatif Kechiche

Titre original : La Vie d'Adèle : Chapitres 1 et 2

Date de sortie cinéma : 09 octobre 2013
Réalisé par Abdellatif Kechiche

Acteurs:
-  Léa Seydoux, Adèle Exarchopoulos
...
Distributeur : Wild Bunch
Genre : Action
Durée : 2h57min

Synopsis

Âgée de dix-sept ans, la jeune Adèle croit que forcément une fille doit rencontrer des garçons et rêve du grand amour. Elle se laisse brièvement séduire par Thomas, élève de Terminale, et met rapidement fin à cette liaison. Elle croise alors Emma, une jeune femme aux cheveux bleus ; c'est le coup de foudre. C'est cette rencontre-là qui bouleverse totalement sa vie. Emma hante chaque nuit ses rêves et ses désirs les plus intimes. Adèle et Emma se rencontrent à nouveau fortuitement, se découvrent, s'aiment follement, vivent ensemble. Mais Emma est une artiste peintre pleine d'ambition, évoluant dans un milieu cultivé et intellectuel ; Adèle tient la maison, fait la cuisine, se contente d'exercer son métier d'institutrice et d'aimer Emma. L'écart se creuse : Adèle se sent seule, déplacée, complexée, elle a une courte aventure avec un collègue. Emma l'apprend, jette Adèle hors de sa vie. Emma se reconstruira, Adèle souffrira l'enfer, incapable d'oublier ce premier amour.

En un mot?
Mon avis
Tiré d’un livre «le bleu est une couleur chaude»,  "La Vie d'Adèle : Chapitres 1 et 2" c'est trois heures pour nous montrer ses pleurs, ses doutes, ses erreurs qui se mélangent, deux ou trois scènes de sexes assez crues dont une assez longue. Le tout assaisonné d’une réalisation ultra-classique.
La jeune actrice, jouant le rôle d'Adèle m’a agacé et en même temps à réussit à me subjuguer. Adèle Exarchopoulos a un jeu très particulier, elle hésite constamment entre bien jouer (voir parfaitement) et sur-jouer (très mauvaise). En plus elle a une sale habitude, elle passe sa vie la bouche ouverte.
Son air ébahie agace légèrement . Surtout qu’on la voit sur les ¾ des plans. Léa Seydoux a plus un rôle de grande sœur, mais même elle est assez agaçante. Mais le pire vient du livre, le combo : artiste/copain/qui forcément se pose des questions métaphysique : c’est gonflant, cliché et faux.  Et j’en parle en connaissance de cause. "La Vie d'Adèle" n’a rien de passionnant. Les personnages ne sont pas attachants, c’est tout juste si on se demande quelle erreur va-t-elle commettre, pour justifier un film si long. Du même réalisateur « La vénus noire » était magnifique. Je pense qu’on a surestimé ce film, parce qu’il est tombé pile poile pendant le débat du mariage pour tous. Mais rien ne justifie un tel engouement.

A voir ? Pour voir la palme d’or oui ou si vous voulez voir à quoi ressemble une scène de sexe entre deux lesbiennes (et même là les vraies ont bien rigolées). Sinon passez votre chemin et en plus vous gagnerez 3 heures de votre temps.

samedi 3 septembre 2016

[Critique film] - "The Mirror" de Mike Flanagan

Titre original : Oculus

Date de sortie cinéma : 15 avril 2015 (DVD)
Réalisé par Mike Flanagan

Acteurs:
-  Karen Gillan, Brenton Thwaites, Katee Sackhoff
...
Distributeur : TF1 Vidéo
Genre : Horreur
Durée : 1h40min

Synopsis

Après avoir passé 10 ans en institut psychiatrique, Tim, 21 ans, retrouve la liberté. Alors qu’il souhaite tirer un trait sur la mort violente de ses parents, l’événement à la source de son internement, sa soeur, Kaylie lui rappelle qu’ils s’étaient autrefois promis d’enquêter sur les causes mystérieuses de ce drame. Elle achète alors le miroir qui aurait précipité leurs parents dans une démence diabolique…


En un mot?
Mon avis
Dernier film d’horreur que j'ai vu, "The mirror" c’est surtout une histoire de vengeance, mais pas super interessante. Trop long à se mettre en place, l’histoire patauge un peu. Et puis la mayonnaise commence a  prendre doucement, quand le passé vient se mélanger au présent et que les deux histoires s’entremêlent. Le seul problème c’est que lorsque la fin survient et bien la chantilly retombe aussi sec. A parler chantilly et mayonnaise, je pense que j'ai faim, je ne vois pas d'autre solution ^^ Désolée.

Film décevant, qui n’exploite pas son potentiel, un peu caricatural du film d’horreur. En y prenant les codes, tout en voulant s’affranchir du genre mais qui n'y parvient pas du tout. Finalement on a pas peur (un comble), l’image n’est pas belle, et l’histoire pas emballante. On passera sur les acteurs, qui sont comme le film: Bof.

A voir ? Non, sauf en DVD si franchement vous ne savez pas quoi regarder, et encore ….
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...