Infos

Blog au ralenti

- Pas de liseuse pour le moment, je me consacre donc au livre papier! Désolée
- Jeunes ou moins jeunes auteurs, nous sommes disposés à lire vos manuscrits et ce quel
que soit le thème pourvu qu'on ait l'ivresse.

Rechercher dans ce blog

lundi 30 septembre 2013

[Autour du livre] - "Au coeur d'une vie" de Laëtitia Fresier

Titre original : Au coeur d'une vie


Date de sortie : 03 septembre 2013
Ecrit par Laëtitia Fresier
-
ISBN : 9782332601667
Roman 
Nombre de pages : 48


Laëtitia Fresier sort son premier recueil de poème, retrouvez "Au coeur d'une vie" au édition Edilivre!

Bonne lecture ;)

Résumé
La vie est faite de bonheur et de déception. Certaines personnes ont besoin d'en parler, d'autres préfèrent se taire et intérioriser les choses. D'autres encore, comme moi, ressentent le besoin d'extérioriser leur joie ou leur peine, en posant sur papier chaque événement de leur vie. Du simple journal intime à la biographie, le choix est vaste. Pour ma part, j'ai choisi la poésie et j'espère, à travers mes écrits, vous offrir un peu d'évasion, vous faire oublier ne serait-ce qu'une seconde la réalité et vous faire rêver.

Biographie de Laëtitia Fresier
Lensoise de 28 ans, Laëtitia écrit son premier poème à l'âge de 10 ans. Passionnée par l'écriture, elle évolue ensuite vers les chansons, les fan-fictions et les nouvelles. Battante, timide, souriante et perfectionniste, elle aime faire de nouvelles rencontres malgré son besoin de solitude assez souvent présent. Atteinte d'une maladie rare, elle est passionnée par la vie. Elle avoue tenir sa combativité de ses parents mais également de Grégory Lemarchal, son plus grand modèle.



Également disponible sur amazon.fr, fnac.com, rueducommerce.fr, chapitre.com. Disponible au format EBook sur iBooks d'Apple, Kindle Store d'Amazon, Kobo by Fnac, Bookeen et Read&Go d'Orange!

dimanche 29 septembre 2013

[Autour du livre] - Sorties du mois d'octobre 2013

Je vous propose de retrouvez ici les sorties du mois d'octobre qui ont retenues mon attention :

Voici un recueil de nouvelles qui tourne autour de la romance... pour le meilleur et pour le pire !
Si on rajoute que l'auteur de ce recueil a également écrit la série de nouvelles "Osez" (20 histoires de sexe en vacances / d'amour au bureau / de sextoy...) ça peut être une lecture sympa ^^

Vous le savez maintenant : j'aime les romances historiques mais je n'ai encore jamais lu de livre de Barbara Cartland (non, ne fuyez pas tout de suite !). L'histoire à l'air sympa, et vu le synopsis et le titre, je pense qu'on est dans une histoire de réincarnation et d'amour éternel (rien que ça !). Autant dire qu'on connait déjà la fin, mais je me laisserai bien tenter :)

Alors je n'aime pas que le romance historique, j'aime aussi les fictions historiques, et si on prend en considération que Christian Jacq est l'un des plus grands égyptologues contemporains, ses romans sont toujours fidèles et réussis...

Une expérience sous forme de jeu qui se transforme en piège ? Que de bons ingrédients pour un thriller psychologique...

Je suis une grande fan de Franck Ferrand, ça me suffit pour vouloir ce livre ^^

Rien ne vaut une petite romance contemporaine pour prolonger l'été...

Un nouveau Stephen King ? ça c'est pour Joan ;)
Ps : j'adore la couverture !








La sortie de Iced annoncée précédemment en août aura finalement lieu le 1er octobre et celle de Felicity Atcock annoncée en septembre repoussée au 12 octobre.

Et retrouvez l'intégralité des sorties du mois d'octobre ici !

mercredi 25 septembre 2013

[Critique film] - "Prisonners" de Denis Villeneuve

Titre original : Prisonners


Date de sortie : 09 octobre 2013
Réalisé par Denis Villeneuve
Acteurs
- Hugh Jackman est Keller Dover
- Jake Gyllenhaal est Inspecteur Loki
- Paul Dano est Alex Jones
...
-
Genre : Thriller
Durée : 2h33
Distributeur : SND


Synopsis (Allociné)
Dans la banlieue de Boston, deux fillettes de 6 ans, Anna et Joy, ont disparu. Le détective Loki privilégie la thèse du kidnapping suite au témoignage de Keller, le père d’Anna. Le suspect numéro 1 est rapidement arrêté mais est relâché quelques jours plus tard faute de preuve, entrainant la fureur de Keller. Aveuglé par sa douleur, le père dévasté se lance alors dans une course contre la montre pour retrouver les enfants disparus. De son côté, Loki essaie de trouver des indices pour arrêter le coupable avant que Keller ne commette l’irréparable… Les jours passent et les chances de retrouver les fillettes s’amenuisent…

© - SND
En un mot: Labyrinthique

Mon avis 
Denis Villeneuve , vous connaissez? Moi je n'avais entendu parlé que de son film "Incendies", présenté en première mondiale lors de la 67ème Mostra de Venise et sélectionné dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère en vue de la 83ème cérémonie des Oscars... DONC! Denis Villeneuve, vient de passer dans la catégorie des réalisateurs de ouf/malade/pourquoi-je-n'ai-jamais-vu-un-de-ses-films. En 2h33, il aura réussi à me captiver et à me mettre à la fois mal à l'aise et fébrile. Good job!

Un enlèvement d'enfant c'est quelque chose d'horrible, ici deux petites filles sont enlevées en plein jour. Point de départ de ce thriller implacable et terriblement efficace, l'enlèvement des fillettes est un prétexte pour Denis Villeneuve, qui va nous pousser dans nos retranchements de personnes saines et civilisées et vous posez une question simple: que feriez vous dans la même situation? Plusieurs réactions sont possibles comme il nous le montre par ses personnages qui vont de la profonde dépression à la fureur sourde que rien ne détourne. 

Finalement tous prisonniers par quelque chose ou par quelqu'un, les personnages vont tenter à leur niveau de s'évader.

Transition parfaite pour vous parler du  jeu des acteurs. En tout premier : Hugh Jackman, c'est lui la fureur sourde du dessus. Incroyablement dur et parfait, il est époustouflant en père qui ferait "n'importe quoi" pour retrouver sa fille. A la fois fragile, fébrile et fort comme un roc. Je ne savais pas qu'il pouvait jouer comme ça. Il est ma deuxième découverte (avec le réalisateur ^^).
Petite ligne quand même pour Jake Gyllenhaal, moins démonstratif que son collègue, mais tout aussi efficace.

Film sombre et intense par excellence "Prisonners" vous remue les tripes par sa lenteur et sa puissance. Pour bien accentuer le coté sombre de ce film, le réalisateur le place en hiver, sous la pluie (le plus souvent) ou sous la neige, avec des couleurs grises et ternes. Anxiogène donc, mais ne vous y trompez pas si l'ensemble est volontairement froid, la photographie de ce film est superbe!

Cependant (il faut bien des points négatifs) le film tire un peu trop en longueur, il aurait mérité un cut d'environ 30 minutes et puis il y a un petit problème de scénario, certains indices vous sautant littéralement au visage alors que l'inspecteur ne les voit pas... Pas grand chose donc par rapport au ressenti du film!

A voir?  OUI! Immersion totale que ce soit par l'atmosphère que par le jeu saisissant des acteurs, "Prisonners" est de ces film qui vous marque. A voir absolument!
  • Scénario: 8/10
  • Musique: 7/10
  • Acteurs: 10/10
  • Ambiance générale du film: 9/10
  • Décors/esthétique: 8.5/10
Ce qui donne: 8.5/10

mardi 24 septembre 2013

[Critique livre audio] - "Inferno" de Dan Brown

Titre original : Inferno

de Dan Brown
Livre audio lu par François d'Aubigny

Parution Audiolib : 21 Août 2013

EAN : 9782356416261


Durée: 16h
Format : Livre audio - 2 CD MP3 - 668 Mo + 658 Mo



Voir la fiche complète du livre en Audiolib

Résumé
Robert Langdon - professeur de symbologie à Harvard - se réveille dans un hôpital de Florence, en proie à une amnésie portant sur les dernières trente-six heures. Pourquoi est-il en Italie ? Mais surtout quel est cet objet étrange qu’on a retrouvé dans sa veste ? Quand on attente à nouveau à sa vie, il s’enfuit avec une jeune femme médecin, Sienna. Et il comprend alors que l’objet en question restitue l’image de La Carte de l’Enfer de Botticelli, inspirée au peintre par le poème de Dante. Il s’agit du message codé d’un éminent scientifique obsédé par la fin du monde. Ils se lancent à la poursuite de l’ultime création du scientifique - véritable bombe à retardement - dont personne ne sait si elle va améliorer la vie sur terre ou la détruire.

En un mot? Touristique
Mon avis
Il faut le reconnaitre Dan Brown sait écrire et plus que tout il semble maitriser tous les sujets qu'il aborde! Mais ça ne suffit pas, "Inferno" aurait pu devenir un grand roman si l'auteur ne s’était pas contenté de faire du Dan Brown : une visite touristique des plus beaux spots artistiques ou historiques du monde (avec une préférence pour les pays latins ...), la même recette que pour le Da Vinci Code entre autres. Malgré tout il donne envie de découvrir et surtout de lire la multitude de source dont-il s'est servi pour écrire son livre. C'est sa plus grande force. Tout est extrêmement détaillé et décrit avec justesse (?). Il se sert de choses réelles et les place astucieusement dans ses récits.
La magie ne n'aurait sûrement pas pu prendre sans la présence de nombreux produits "Apple" ou "Google" ... Au delà de ça, le livre tire en longueur, on a affaire à une écoute qui semble ne jamais finir. "Inferno" tourne vite en rond et semble se répéter à l'infini. Il n'y a pas de surprise et le récit suit son petit bonhomme de chemin sans heurt. A part les recherches touristiquo-artistique, le livre n'a pas grand chose pour lui.

Finalement "Inferno" n'a de réel d’intérêt que pour la question soulevée: "le monde sera bientôt trop petit pour nous accueillir tous, alors que faire?" et pour la visite des sites explorés. Dommage.

Abordons l'écoute en elle même.
Notre lecteur (François d'Aubigny) ne nous fait pas vivre l'histoire, la faute à une lecture : passive ... Le récit devient terne et assez monotone. De plus le ton du lecteur varie énormément pendant un chapitre. Celui ci devient de plus en plus grave et on entend clairement les endroits où il fait une pause entre deux enregistrements (vous comprenez?). C'est très déroutant.

Les + parce qu'il y en a :
- un personnage se nomme Docteur Marconi ... Blague pour les initiés ^^.
- la visite touristique qui ne coûte que le prix de l'Audiolib ou du livre, tellement bien détaillé.
- un gros trait d'humour en forme de dédicace du best seller de l'année dernière. Il est fait mention d'un "50 nuances d'iconographie" ...

A écouter? Oui, si on aime le style d'écriture de Dan Brown.
  • Histoire: 5/10
  • Interprétation: 6/10
  • Personnages: 5.5/10
  • Qualité de la réalisation: 6/10
  • Présentation générale du livre/cd (couverture, illustration...): 6/10
  • Addictivité: 6/10
Ce qui donne: 6.9/10

En savoir plus sur François d'Aubigny
Une voix tranchante et tout à la fois rassurante distille les mots. Françoisd’Aubigny, comédien de théâtre familier du cinéma et de la télévision, s’est distingué récemment dans le film de Thierry Benisti Louis XV, le soleil noir.C’est une des très belles voix d’Audiolib ... 

[Partenariat] - " Ma librairie des coeurs"

Bienvenue à " Ma librairie des coeurs" ;) Welcome!


 Sur le blog ICI,
Sur Twitter ICI

dimanche 15 septembre 2013

[Critique film] - "World War Z" de Marc Forster

Titre original : World War Z


Date de sortie : 03 juillet 2013
Réalisé par Marc Forster
Acteurs
- Brad Pitt,Gerry Lane
- Mireille Enos, Karen Lane
...
-
Genre : Science fiction
Durée : 1h55
Distributeur : Paramount Pictures France

Adaptation d'un livre de Max Brooks
-
Synopsis
Un homme se lance dans une course contre la montre pour aider le monde à surmonter ses divisions et faire face à l'apocalypse. Dans tous les pays, par tous les moyens, chacun devra se battre car l'humanité n'a plus qu'un espoir de survie, la guerre.

© Paramount Pictures France
Mon avis
Après moultes péripéties pendant la phase préparatoire du film et au vu du résultat, on peut se rassurer. Moins "minable"ou "mauvais" que prévu  (certaine critique que j'ai pu lire l'on démonté), WWZ n'est vraiment pas le film mais il a le mérite de nous faire passer un bon moment. Des scènes de l'ordre de l'improbable vous décevront sûrement, mais dans l'ensemble le rythme est plutôt soutenu et les divers rebondissements tiennent en haleine et font le job. C'est un film à prendre légèrement ^^ et pour ce qu'il est: un film sur une épidémie version Holywood...
Un petit mot rapide pour Brad Pitt, qui tient le film à bout de bras (moyennement musclé) et donc ne transmet pas beaucoup d'émotion, très peu d'empathie se développe pour le héros. La traque se relevant plus intéressante que l'histoire insipide de sa petite famille.

A voir? Oui, mais comme je l'ai dit: ce n'est pas le film de l’année.

  • Scénario: 3/10
  • Musique: 6/10
  • Acteurs: 5.5/10
  • Ambiance générale du film: 7/10
  • Décors/esthétique: 6.5/10
Ce qui donne: 5.6/10


et une petite featurette pour la route


Voici de nouveaux posters teaser, saurez-vous retrouver les capitales détruites?

lundi 9 septembre 2013

[#Concours] - "Océane", gagner 5x2 places de cinéma

Concours terminé! 

Pour tenter de remporter les places de cinéma "Océane", il vous suffisait de répondre correctement ) la question suivante :
  • Où se rencontre Oliboy et Océane? Sur une air d'autoroute 
et voici le nom des gagnants:
  • Christel Llyna Lo
  • Nilow
  • Sandrine D.
  •  king72
  • doom75
 Félicitation, vous remportez chacun 2 places de cinéma!
N'hésitez pas à nous dire ce que vous avez pensé du film ;)

--------------------------

C'est la rentrée et pour fêter ça on vous propose de gagner 2 places de ciné pour aller voir le film "Océane", la critique et la fiche du film son disponible ici.
Bonne chance ;) (pour le concours ET pour la rentrée!).

----------------------------------------------------------------------------------------------------
Les dotations seront livrées par la poste, nous ne serons pas responsable des éventuelles pertes. 
- Une seule participation par foyer (même nom, même adresse ...). 
- Tout mail/formulaire incomplet ne sera pas pris en compte 
- Le concours est ouvert du 01.09.2013 au 09.09.2013. 
- Les gagnants seront tirés au sort le 09.09.2013 à 21h00 et annoncés directement sur le blog. 
- La case "pseudo" du formulaire est importante pour vous. Elle vous permet de nous indiquer sous quel nom/forme vous voulez apparaitre sur le blog ... à défaut votre prénom et la première lettre de votre nom serons utilisé si vous êtes le gagnant. Exemple: Joan M. 
- L'identification des gagnants (non, prénom, etc.) seront publiés en ligne avec le résultat des concours.
- Concours ouvert pour la France uniquement.

dimanche 8 septembre 2013

[Critique film] - "American nightmare" de James DeMonaco

Titre original: The Purge
 

Date de sortie cinéma :
Réalisé par James DeMonaco


Acteurs:
- Ethan Hawke est James Sandin
- Lena Headey est Mary Sandin
- Max Burkholder est Charlie Sandin
 
Distributeur : Universal Pictures International France

Genre : Thriller
Durée : 1h26 min


 Synopsis
Dans une Amérique rongée par une criminalité débridée et des prisons surpeuplées, le gouvernement a donné son accord pour qu’une fois par an, pendant 12 heures, toutes activités criminelles, meurtres inclus, soient légalisées. La police ne peut intervenir. Les hôpitaux suspendent leurs services. Une nuit durant, les citoyens sont à même de définir leurs propres règles et de faire leur propre loi, sans avoir à craindre de sanctions. Au cours d’une telle nuit hantée par la violence et le crime, une famille va devoir faire un choix – bourreau ou victime ? – face à un inconnu venu frapper à sa porte.

© Universal Pictures International France
En un mot? Déception

Mon avis
Avec un pitch aussi formidable, comment expliquer ce résultat? Je ne vois pas d'autres explications que la mauvaise volonté! 
La seule partie vraiment intéressante du film c'est le début. Lorsque le compte à rebours commence, soit environ 1 heure avant le début du couvre feu, les gens sont conscients qu'une nuit d'enfer arrive, mais ils agissent tous comme si rien de spécial allait arriver. Jusqu'au vrai début de la "purge annuelle", la tension est palpable et va crescendo. 
Le problème de ce film vient du reste: scènes grotesques, répliques nazes et "twist" tellement énorme qu'on le devine dès le début.
Bref, ce film est une grosse déception.
A voir ? Non, pas la peine.
  • Scénario: 3/10
  • Musique: 5/10
  • Acteurs: 5/10
  • Ambiance générale du film: 5/10
  • Décors/esthétique: 6/10
Ce qui donne: 4.8/10

vendredi 6 septembre 2013

Harlequin ou les romans pas que pour les grands mères...

Pour moi, les romans Harlequin, c'était avant tout les bouquins à l'eau de rose que lisait ma grand mère et plus particulièrement la série avec des secrétaires... Si j'avais su, elle s'embêtait pas Mamie ! En même temps, elle nous laissait regarder les films érotiques de la 6 en nous disant que c'était de la gnognotte quand mes frères et moi étions ados (et aussi "ça" quand j'avais pas 10 ans... depuis je n'aime ni les clowns, ni les araignées géantes au fond des égouts... enfin bref...)

Je vous disais donc, les livres Harlequin ce sont romans oui mais pour adulte ! Pas aussi détaillés que de la bit-lit mais avec ses scènes croustillantes tout de même...

Comment je sais ça ? Et bien parce que j'en lis ! Il y a quelques temps déjà, Harlequin a fait une opération pour faire (re)découvrir ses différentes collections à une cible de lectrices plus jeune (dont moi ^^) en mettant à disposition dix romans gratuitement en format électronique... et cette offre est toujours valable ici ;-)


Comme je vous le disais sur les sorties de septembre, y'a de tout dans les romans Harlequin, du très bon comme du très mauvais... Dans les très bons, je classerai la Duchesse Insoumise et dans les très mauvais les Mariés des Highlands. Par contre, je dois apporter une précision importante : ne vous arrêtez pas au titre ni au résumé, généralement ils n'ont rien à voir avec l'histoire et donnent uniquement une indication temporelle ou géographique ! Par exemple les Mariés des Highlands se marient à la dernière page et ne se connaissent absolument pas au début de l'histoire... 

Après on se retrouve avec des livres entre les deux comme la Morsure de la Passion (qui passe du mauvais au bon puis de nouveau au mauvais...) et d'autres qui se lisent plutôt bien comme au Cœur du Danger et la nouvelle à la Folie... passionnément. Enfin, y'a des titres que je ne me suis pas résolue à lire (les playboys et les médecins c'est pas mon truc...) mais vous y trouverez peut-être votre bonheur ;-)

lundi 2 septembre 2013

Nord et Sud ou quand l'adaptation est meilleure que le livre...

Face à l'enthousiasme de Tessa, je n'ai pas pu résister à l'attraction de regarder l'adaptation d'un grand classique anglais. Résultat : je suis devenue accro à l'histoire... et accessoirement au personnage masculin principal : Mr Thornton. Et comme souvent dans ces cas là, je me suis penchée sur le livre, histoire d'avoir plus de détails et de mieux appréhender les personnages.

L'histoire en quelques mots : Margaret, qui a grandit à Londres chez une tante bien installée dans la bonne société londonienne, retourne vivre chez ses parents dans son Sud natal bien aimé... mais son père, pasteur, décide de s'exiler dans le Nord suite à un problème de conscience. La famille va alors se retrouver confronter à un monde aux antipodes de celui qu'ils ont connu toute leur vie et n'auront d'autre choix que de s'y adapter...

Ce que j'ai aimé, c'est avant tout la galerie de personnages qui changent de ceux qu'on retrouve habituellement dans les grands classiques : on n'évolue pas simplement dans les milieux privilégiés, on vit également avec les ouvriers qui ont des conditions de vie plus que difficiles à cette époque dans un monde industriel qui est encore à ses balbutiements, on retrouve une famille de bonne condition (celle de Margaret) mais qui a peu de revenus, et également une famille (celle de Mr Thornton) qui a réussi à s'élever dans la société grâce à la force du poignet. 

Et puis l'histoire n'est pas celle d'un coup de foudre entre deux personnages, mais celles de deux personnes qui sont à l'opposé l'une de l'autre et qui vont à leur manière devoir s'humaniser : Margaret qui a été élevée dans la bonne société a un sens très aigu des convenances et se protège derrière une façade hautaine qui semble mal venue par les autres compte tenu de la condition de son père et Mr Thornton respecté de ses pairs et dont la principale préoccupation est de maintenir et faire fructifier sa filature de coton.

Du coup, les personnages et l'époque qui est propice aux conflits des classes font qu'il y a une tension et une certaine violence qui ne sont pas habituelles et qui donnent un vrai plus à l'histoire.

Un petit mot sur l'adaptation : le film a été adapté par la BBC qui prend un grand soin à adapter fidèlement et avec qualité les grands classiques anglais. Mais ici il y a quand même de grandes libertés par rapport au livre qui gêneront les puristes mais qui je trouve ont plutôt eu tendance à améliorer l'histoire. Certains dialogues, sur les conditions de travail des ouvriers, sur les droits et devoirs des patrons et la façon de faire fructifier le capital m'ont paru un peu long (et casse tête...) à lire surtout qu'ils intervenaient entre Margaret et Mr Thornton, et ont été replacés dans le film par des échanges entre les patrons qui passent mieux. Également, les 150 premières pages du livre (sur 600...) ont disparues (toute la partie de Margaret à Londres et son retour dans le Sud) bien qu'elles m'avaient parues un peu longues mais nécessaire à la mise en place de l'histoire. Les personnages aussi me sont plus sympathiques dans le film que dans le livre : la mère de Margaret, hypocondriaque et malheureuse in fine d'avoir épousé son mari par amour, sa servante qui passe son temps à incriminer le père... et même Margaret que je trouve insupportable par moment !

Par contre, que ce soit dans le livre ou le film, il y a deux personnages qui m'ont séduite : Mr Bell, un vieil ami du père de Margaret, professeur à Oxford et personnage fantasque, doté d'une capacité à lire les gens qui lui donne une certaine lucidité sur les sentiments des uns et des autres et qui apporte une touche d'humour... et puis bien sûr Mr Thornton, qu'on ne peut qu'aimer : il est droit et honnête, il a vécu un drame dans sa jeunesse qui l'a forcé à devenir responsable très tôt, il agit toujours avec humilité et modestie même s'il est l'un des hommes les plus puissants de la ville, et même s'il n'est pas philanthrope il possède un certain altruisme envers ses ouvriers... à côté de ça, il a un certain manque de confiance en soi quand il s'agit de Margaret qui le rend touchant et très attachant.

Un petit avantage du livre tout de même sur le film : le mode de narration. Même si on suit l'histoire de Margaret, lorsqu'elle échange avec un tiers, on connait les motivations et réflexions de ses interlocuteurs, on peut alors tout de suite se rendre compte de la différence de caractère et des malentendus et incompréhensions qui s'immiscent entre les personnages.

Enfin, un mot sur la scène finale : ce qui m'a vraiment manqué dans le livre est un épilogue après une fin assez abrupte... Sur ce point en particulier, la fin du film est vraiment réussie.

PS : je ne pouvais pas finir sans vous parler de l'acteur qui interprète Mr Thornton : Richard Armitage ***soupirs*** Il m'arrive souvent de m'enthousiasmer pour des histoires ou des personnages mais rarement pour des acteurs, mais là, j'ai complètement flashé, je le trouve juste canon ! Et pour mon plus grand bonheur, sa carrière internationale est en train de décoller notamment grâce à son rôle de Thorin dans la trilogie Bilbo le Hobbit.

dimanche 1 septembre 2013

[Critique film] - "Océane" de Philippe Appietto et Nathalie Sauvegrain

Titre original: Océane
 

Date de sortie cinéma :
Réalisé par Philippe Appietto et Nathalie Sauvegrain 

Acteurs:
- Lou Lesage est  Océane
- Olivier Clastr est Oliboy
- Diana Laszlo est Katia
Distributeur : Premium Films

Genre : Comédie
Durée : 1h45 min


 Synopsis
Océane se fait larguer sur une aire d’autoroute. Elle tombe sur Oliboy, musicien underground de 20 ans son aîné, en route pour une tournée de concerts sur les plages de l’Atlantique. Elle embarque dans sa vieille Volvo jusqu’à sa destination : le camping du Pin Sec, un lieu alternatif où l’on vit au rythme du rock et des vagues. Alors qu’Océane cherche à résoudre sa propre histoire, Oliboy lui fait partager une certaine philosophie de la vie, entre humour décalé et concerts improbables.


En un mot? Liberté

Mon avis
Atmosphère de vacances et douce torpeur, réalisé et écrit par Philippe Appietto et Nathalie Sauvegrain  "Océane" a le goût de l'été.

Océane larguée comme une vieille chaussette sur une aire d'autoroute se retrouve embarquée par Oliboy et découvre une autre philosophie de vie. Elle pourra surtout se retrouver, commencer à vivre sa propre vie et faire ses choix et ses erreurs.

Lou Lesage ne joue pas  forcement toujours juste mais on lui pardonne volontiers son inexpérience par sa présence à l'écran, sa fraîcheur, sa beauté et sa certitude de sa jeunesse. Lou est (si on peut le dire) particulièrement sexy et à un charisme indéniable. En plus elle chante : http://www.loulesage.com/.

Le couple Océane/Oliboy parait plutôt improbable de prime abord mais fonctionne à la perfection. J'en viens naturellement à parler de ma grosse découverte : Oliboy! Acteur et chanteur dans la vrai vie, il incarne son propre rôle avec maestro et décontraction. 

Avec une grosse part autobiographique, Philippe Appietto et Nathalie Sauvegrain ont dû puiser dans leur expériences personnelles pour rendre un film à la fois irréel et pourtant très ancré dans la réalité.
Le scénario bénéficie régulièrement de petites touches d'humour assez simples mais terriblement efficaces.

"Océane", est un film moins léger qu'il n'y parait et qui a l'avantage de ne pas se dévoiler trop vite. Un film comme on voudrait en voir plus souvent, qui suinte l'amour, la liberté et la différence.

A voir ? Oui. C'est le film parfait pour continuer les vacances ...
  • Scénario: 6/10
  • Musique: 8/10
  • Acteurs: 7/10
  • Ambiance générale du film: 7.5/10
  • Décors/esthétique: 7.5/10
Ce qui donne: 7.2/10


 
Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

[Autour du livre] - Sorties du mois de septembre 2013

Je vous propose de retrouvez ici les sorties du mois de septembre qui ont retenues mon attention :

Le meilleur de la romance historique
Bon, vous l'aurez compris, je suis une adepte de la romance historique et c'est vrai, je l'avoue, je lis des romans Harlequin ! Il faut quand même savoir qu'il y a de tout, du très mauvais comme du très bon...
Pour ce qui est de ce best of, j'ai déjà lu plusieurs sagas écrites par Margaret Moore (Frères d'arme, King John) et je n'ai jamais été déçue :)

Félicity Atchock - tome 3 : les Anges sont de mauvais poil
Comme le nom ne l'indique pas, voilà une saga écrite par une talentueuse auteure française : Sophie Jomain (également auteure de Pamphlet contre un Vampire et les Etoiles de Noss Head).
Si vous aimez l'humour et l'action, cette série est pour vous !

Le Destin d'une Déesse - tome 3 : la Vengeance des Immortels
Voici une saga que j'ai lu en VO lors de sa sortie... je n'ai pas pu résister après avoir lu le tome 1 en français tellement j'ai été envoutée par cette histoire... Ici pas de vampire mais des dieux grecs dont un Hadès (renommé Henri pour l'occasion) qui a fait chavirer mon petit cœur...

Le Trône de Fer - tome 18 : le Bûcher d'un Roi
Avant d'être une série, Games of Thrones est un livre ! Alors que les 3 premières intégrales m'attendent sur mon étagère, un nouveau tome sort en format poche en ce mois de septembre :)

Keleana - tome 1 : l'Assassineuse
Devant l'enthousiasme de certaines de mes amies blogueuses ayant déjà lu les deux premiers tomes en VO, je ne peux qu'avoir envie de découvrir cette histoire aussi ^^

Projet Adam
Une nouveau roman jeunesse avec une touche de dystopie ? ça peut être sympa !








 Et retrouvez l'intégralité des sorties du mois de septembre ici !

[Autour du livre] - Sorties du mois d'août 2013

Je vous propose de retrouvez ici les sorties du mois d'août qui ont retenues mon attention :

Enfin le dernier tome de la trilogie Le Dernier Jardin, dont le premier avait enthousiasmé Belladouce (ici !). 
Comme je suis une grande impatiente, j'ai tendance à attendre la sortie complète d'une saga pour m'y mettre car si les tomes sont vraiment bons, je déteste devoir attendre parfois plus d'un an entre deux ! Ainsi je pourrais tous me les enchainer ;-)


 
  
Voici un nouveau tome pour cette série assez sympathique dont je vous avais déjà parlé ici
Par contre, faut vraiment que la personne en charge des couvertures arrête de prendre de la drogue parce que là, entre la tête de péripatéticienne sortie tout droit des années 80 et le mec qu'en peut plus, je la trouve complètement ratée...

Voici enfin le spin off de la série Chasseuse de la Nuit (qui compte déjà 6 tomes et qui devrait s'arrêter à 7 - avis tome 2 et tome 5). 
Je trouve que la série centrée sur Cat et Bones s'essoufle un peu et que les tomes axés sur les personnages secondaires ont plus d'intérêt. J'ai hâte de lire enfin l'histoire sur Vlad, le seul et unique Dracula ^^
Ps : la couverture est pas terrible non plus !

Un nouveau tome en français pour nos chauds lapins aux dents longues ^^
J'avoue, j'ai déjà lu ce tome et il ne déroge pas à la règle pour notre plus grand bonheur :)

Encore un spin off cette fois ci tiré des (excellentes !) Chroniques de MacKayla Lane (avis tome 1) où nous avons pu découvrir Barrons, le mâle suprême (tout un programme !) si vous ne connaissez pas encore, je vous invite fortement à le découvrir, vous ne serez pas déçues !!!





Et retrouvez l'intégralité des sorties du mois d'août ici !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...