Infos

Blog au ralenti

- Pas de liseuse pour le moment, je me consacre donc au livre papier! Désolée
- Jeunes ou moins jeunes auteurs, nous sommes disposés à lire vos manuscrits et ce quel
que soit le thème pourvu qu'on ait l'ivresse.

Rechercher dans ce blog

mercredi 27 février 2013

[Critique film] - "The sessions" de Ben Lewin

Titre original : The sessions

 
Date de sortie cinéma : 06 mars
Réalisé par Ben Lewin


Acteurs:
- John HawkesMark O'Brien
- Helen Hunt, Cheryl Cohen Greene
- William H. Macy, Père Brendan
...

Distributeur : Twentieth Century Fox France

Genre : Comédie dramatique
Durée : 1h35 min

Synopsis (Allociné) 
Mark fait paraître une petite annonce : "Homme, 38 ans, cherche femme pour relation amoureuse, et plus si affinités. En revanche paralysé… Amatrices de promenade sur la plage s’abstenir...". L’histoire vraie et bouleversante d’un homme que la vie a privé de tout, et de sa rencontre avec une thérapeute qui va lui permettre d’aimer, "comme tout le monde". 


En un mot? SEXE

Mon avis
Basée de l'histoire vraie de Mark O'Brien: poète, journaliste et atteint de la polio. Mark ressent tout mais ne peut pas bouger son corps, corps qui en profite pour se déformer avec le temps, l'obligeant entre autre à dormir dans un "poumon d'acier" la nuit et à être assisté continuellement par des auxiliaires de vie. Grosse ambiance ... "The sessions" parle de l'handicap d'une manière franche et sans tabou. 
Mark travaille et à l'occasion d'un reportage (sexe et handicap) il rencontre une jeune femme qui lui explique qu'elle a régulièrement des relations sexuelles et que lui aussi pourrait en avoir. Elle lui parle aussi des "assistantes sexuelles" et comment en contacter une...
Sa "tuyauterie" fonctionnant parfaitement, a 38 ans Mark décide de prendre sa vie en main (à défaut d'autre chose) et lorsqu'il obtient l'aval du Père Brendan, il contact Cheryl Cohen Greene pour explorer un territoire encore inconnu de lui: sa sexualité.

La quasi majorité de ce qui est dit dans ce film est vrai, sauf en ce qui concerne le Père Brendan, lui, une pure invention. "La religion était un élément fondamental de la vie de Mark, et il m’a semblé important de le refléter, tout comme le fait qu’il considérait que le sexe avait une dimension spirituelle. Il est également vrai qu’il entretenait des liens étroits avec des prêtres", Ben Lewi.

Si la qualité du film est au rendez-vous, elle est surtout due à interprétations des acteurs. On retiendra la performance de John Hawkes (Mark O'Brien) et  Helen Hunt (Cheryl Cohen Greene). Le premier a joué avec une balle en mousse de la taille d'un ballon de football dans le dos pour déformer la courbure de sa colonne vertébrale. La seconde est simplement parfaite et d'une justesse exceptionnelle. Fasse à John Hawkes, Helen Hunt, nous livre une interprétation de son personnage: simple et dépouillée de tout "tralala" hollywoodien, de plus, dans les quelques scènes de nues qu'ils ont ensemble, ils forment un duo magique. Ils sont à égalité et on a l'impression d’être avec! Je ne trouve pas d'autres mots que "vrai", il n'y a pas de fioritures, ni d'empathie exagérée ... etc.

Avec ce genre de film on espère que la question de la sexualité des handicapés sera remise sur le tapis. En effet, en France faire appel à une assistante sexuelle est assimilé à de la prostitution ....... (pour vous renseigner ici et ici).

Pour finir, il faut savoir que ce n'est pas simplement un film sur le handicap, ni même sur la sexualité. Quand on fait l'impasse sur tout ça que reste-il?  La vie, les attentes et l’acceptation de soi-même. Ce film est une vraie réussite.

Le truc en plus? La personnalité de Mark avec ses petites touches d'humour bien senties ^^

A voir ? Oui! Pas moyen d'y rechaper!

  • Scénario: 8/10
  • Musique: 7/10
  • Acteurs: 9/10
  • Ambiance générale du film: 8/10
  • Décors/esthétique: 7.5/10
Ce qui donne: 7.9/10 -----> soit 8!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...