Infos

Blog au ralenti

- Pas de liseuse pour le moment, je me consacre donc au livre papier! Désolée
- Jeunes ou moins jeunes auteurs, nous sommes disposés à lire vos manuscrits et ce quel
que soit le thème pourvu qu'on ait l'ivresse.

Rechercher dans ce blog

dimanche 10 février 2013

[Critique film] - "Antiviral" de Brandon Cronenberg

Date de sortie cinéma : 13 février
Réalisé par Brandon Cronenberg


Acteurs:
- Caleb Landry Jones, Syd March
- Sarah Gadon, Hannah Geist
- Malcom McDowell, Dr. Abendroth

Distributeur : Ufo Distribution

Genre : Thriller
Durée : 1h44 min

Synopsis (Allociné) 
La communion des fans avec leurs idoles ne connait plus de limites. Syd March est employé d'une clinique spécialisée dans la vente et l'injection de virus ayant infecté des célébrités. Mais il vend aussi ces échantillons pour son propre compte, à de puissantes organisations criminelles.
Sa méthode pour déjouer les contrôles de la clinique : s'injecter les virus à lui-même. 
Mais ce procédé va s'avérer doublement dangereux : porteur du germe mortel ayant contaminé la star Hannah Geist, Syd devient une cible pour les collectionneurs…


En un mot ? possible

Mon avis
Brandon Cronenberg fils de David Cronenberg sort son tout premier film (long).
Il est définitivement le fils à papa.
Pour son premier film il a décidé de montrer jusqu’où le commerce de la star peut aller. En effet à la moindre maladie la star revend ses microbes et les fans peuvent les acheter. En y réfléchissant un peu, certains fans sont prêts à dépenser beaucoup d'argent pour leur idole, pourquoi ne pas franchir ce cap ? Cette pensée fait froid dans le dos, non?

"les stars sont des hallucinations collectives"

Mais voilà, si l'idée est bonne le résultat n'est pas franchement à la hauteur.

L'atmosphère change très rapidement grâce à des prises de vues très tranchées ( appartement dans le noir puis d'un coup une lampe s’allume dans une autre pièce, laquelle est toute blanche). Le tout dans un univers très clinique (ultra porté sur le blanc/propre), aseptisé, on suppose que cette netteté n'est que façade et faux semblant et on a raison!

Question rythme, je m'attendais a quelque chose de (beaucoup) plus punchy. Le film est plutôt mou du genou. Comme un film d'auteur qui se la pète un peu trop avec des plans fixes long, ennuyeux et répétitifs.

Quelques plans réellement saisissant (voir la photo) ne suffisent pas à insuffler ce petit quelque chose qui manque pour en faire un film sinon traumatisant au moins marquant. Et c'est bien dommage, à force de tourner autour du pot, le film ne décolle pas vraiment. On a comme un sentiment amer, le film aborde un univers malsain et anxiogène mais jamais de manière franche. Il restait tellement à faire!

Par contre pour les personnes qui n'aiment pas le sang ou le prises de sangs ... vous allez être servies , il y en a pour tous les goûts et en gros plans. Il y a aussi le petit truc en plus: les steaks de cellules, qui sont tout aussi intéressants me direz-vous, ils ont la consistance de la gelée: épaisse et grisâtre (couleur cervelle vous voyez?), miam.

Caleb Landry Jones, le "héro" est une bonne découverte. Tour à tour inquiétant ou transparent, il livre une interprétation pour le moins: puissante. Le film c'est lui.
 -
Les bonne trouvailles du film:
  • La machine qui montre un visage  humain des virus
  • Le jardin de cellules

A voir ? C'est un film TRÈS particulier.

  • Scénario: 7/10
  • Musique: 7/10
  • Acteurs: 8/10
  • Ambiance générale du film: 6/10
  • Décors/esthétique: 6.5/10
Ce qui donne: 6.9/10

Facebook - Page officielle : https://www.facebook.com/Antiviral.lefilm

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...