Infos

Blog au ralenti

- Pas de liseuse pour le moment, je me consacre donc au livre papier! Désolée
- Jeunes ou moins jeunes auteurs, nous sommes disposés à lire vos manuscrits et ce quel
que soit le thème pourvu qu'on ait l'ivresse.

Rechercher dans ce blog

jeudi 11 juillet 2013

Iron Sky ou l'attaque des nazis intergalactiques...

J'ai la chance de compter parmi mes amis certains DVDvores acheteurs compulsifs de films en tout genre. C'est ainsi que j'ai la possibilité de découvrir des films improbables ou des petites perles et Iron Sky peut se situer aisément dans l'une ou l'autre de ces catégories ;-)

Voici le résumé : depuis 70 ans, ils nous observent. Dans l’ombre de la face cachée de la lune, ils se préparent à l’attaque finale. En 2018, le mal absolu renaît... La guerre contre l’envahisseur sera totale.

Honnêtement, après avoir vu la jaquette du dvd et lu le synopsis, je m'attendais à un énième film d'action intergalactique avec des envahisseurs extraterrestres... je ne pouvais pas plus me tromper ! D'ailleurs, la présentation indiquait que le film était à mi-chemin entre Indépendance Day et Inglorious Bastard, ce qui m'a fait un peu tiqué mais après les 2 premières minutes j'ai vite compris...

Les héros malgré eux sont donc des nazis qui se sont exilés en 1945 sur la face cachée de la lune en attendant le moment de leur retour sur Terre et l'avènement du 4ème Reich. Ils y vivent en autarcie baignant dans la culture aryenne, mangeant de la choucroute et écoutant des chants patriotiques allemands des années 50... Leur rencontre avec les temps modernes se fera via un astronaute américain envoyer en mission sur la lune. Imaginer le choc quand ils lui retirent son casque pour découvrir qu'il est noir ! Le pauvre subit alors un reconditionnement à base de soins blanchissants et de musique allemande à fond dans les oreilles !!!

Vous aurez compris, il s'agit ici d'une comédie d'action qui se situe dans la digne lignée de Mars Attack et autre Black Sheep (un film d'horreur d'humour néozélandais ^^).

Le scénario est plutôt bien tourné avec des moments assez drôles, notamment quand les gardes nazis découvrent Playboy et l'épilation brésilienne ! Sans oublier les personnages dont la ressemblance avec des hommes et femmes politiques n'est pas fortuite, dont une sympathique copie de Sarah Palin en tant que Présidente des Etats Unis... d'ailleurs le film se moque aisément de la politique américaine sans oublier quelques dictateurs qui en prennent aussi pour leur grade :)

Mais derrière l'humour se cache un pamphlet pacifiste qui se révèle plus clairement dans les dernières minutes du film. La fin est d'ailleurs très soignée sur le plan esthétique. 

Et d'une façon générale, j'ai trouvé la réalisation digne des blockbuster américains (sachant que le budget était de 7 millions d'euros... et oui c'est un film européen ^^) avec des effets visuels qui m'ont particulièrement fait penser à Captain America.

Je finirai avec un petit mot sur la  BO (soundtrack) dont je suis tombée littéralement amoureuse, en particulier de la musique du thème  (qui a un petit côté "The Grid" de Tron) : B-Machina...


2 commentaires:

  1. ps : j'ai décidé de modifier le titre... je trouve que ça sonne mieux, un peu comme le retour des tomates tueuses ;-)

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...