Infos

Blog au ralenti

- Pas de liseuse pour le moment, je me consacre donc au livre papier! Désolée
- Jeunes ou moins jeunes auteurs, nous sommes disposés à lire vos manuscrits et ce quel
que soit le thème pourvu qu'on ait l'ivresse.

Rechercher dans ce blog

lundi 14 novembre 2011

[Critique Film] - "Twilight, Chapitre 4 : Révélation, 1ère partie" de Bill Condon

Titre original: Twilight: Breaking Dawn - Part 1

Date de sortie cinéma : 16 novembre 2011
Réalisé par Bill Condon
Acteurs:
- Robert Pattinson, Edward Cullen
- Kristen Stewart, Bella Swan
- Taylor Lautner, Jacob Black


Distributeur :
Genre : Fantastique, Romance
Durée : 02h15

Synopsis
Bella a fait son choix : elle s’apprête à épouser Edward. Mais le jeune homme honorera-t-il sa part du marché ? Acceptera-t-il de la transformer en vampire et de la voir renoncer à sa vie humaine ?

Avant-dernier épisode de la saga phénomène. Acclamée par une génération entière, la saga cumule déjà 11 millions d’entrées en salles. Le mariage tant attendu entre Bella et Edward a enfin lieu, mais aura des conséquences dramatiques et changera à tout jamais les rapports de force entre les différents clans et familles.

Avis de Belladouce :

Que dire, je suis encore confuse à l’heure où j’écris cet avis. J’avais énormément d’attente dans l’adaptation de « Révélation », sachant qu’il était celui que je préférais après « Fascination »^^. Je ressors de la projection totalement conquise, en ayant ressenti toute une palette d’émotions, ce qui ne m’était pas arrivée depuis le 1er ! Non non non je n’ai pas de parti pris … bon si, un peu mais pas trop :)

Nous y voila enfin, Bella a fait son choix, elle s’apprête à épouser Edward. Mais comme ce fût le cas avec l’ensemble de la saga, rien ne sera simple.

C’est avec une certaine fébrilité que je me suis rendue à la projection Twilight Chapitre 4 : Révélation partie 1, assise entre Joan et Catherine BONES, je me suis laissée emporter par cet opus tant attendu. En effet, pour nous les fans, l’attente a été longue mais rassurez vous, la frustration laisse vite place au plaisir et à la découverte des scènes et de la robe que l’on attendait tant. Je peux vous dire que je suis passée par toutes les émotions possibles durant la séance. Les scènes ont défilé sans que je vois le temps passer au point qu’en fin de film, je me suis dit déjà !!! Non j’en veux plus.

Je ne pensais pas pouvoir éprouver de nouveau les sensations ressenties lors du premier opus, ni qu’un réalisateur homme arriverait à un tel niveau de sensibilité mais je me suis trompée et Bill CONDON a réussi avec brio à nous transporter de la première à la dernière image. Pas mal de références au premier chapitre sont intégrées. De plus, les choix, fait par le réalisateur pour illustrer certains passages tel que l’imprégnation ou encore la renaissance sont très justes et apportent un petit plus très agréable visuellement parlant.

Le jeu des acteurs est bien meilleur que dans les deux derniers opus. Kristen nous livre une prestation de haut vol et très crédible. Elle interprète, avec panache, Bella dans sa nouvelle vie, ses bonheurs, mais aussi sa souffrance durant une grossesse éprouvante pour elle et pour le spectateur (certaines images m’ont fait froid dans le dos). Rob et Taylor sont eux aussi à la hauteur de mes attentes. Une mention spéciale pour Booboo dans son personnage de Seth que je trouve tout aussi attachant que dans le livre et évidement Billy Burke qui nous livre un Charlie plus vrai que nature (il a même réussi à me faire verser une petite larme).

Attention, si les précédents chapitres pouvaient être vus par un large public, celui-ci comporte des scènes pouvant choquer les plus jeunes … En effet, certaines scènes telles que l’accouchement, sont particulièrement fidèles au livre donc relativement effrayantes, d’autres un peu plus sexy bien qu’après le foin fait autour de la lune de miel, celle-ci m’a parut finalement relativement soft, ni plus ni moins que ce que l’on est habitué à voir dans d’autres films.

La BO tient une part importante dans le film, même si au départ je râlais quelque peu de l’absence de Muse(suis toujours pas contente hein). Je la trouve tout de même très bien et surtout adaptée à cet opus ; certes un peu moins rythmée que les précédentes. Elle correspond parfaitement à l’ambiance plus romantique de Révélation Partie 1. Le retour de Carter Burwell est un plaisir pour les oreilles. De même, certains morceaux issus de la BO de Fascination, insérés à des moments clés, tel que le mariage avec Flightless Bird de Iron & Wine ou encore la Bella lulaby etc … raviront les fans.

En résumé, vous l’aurez compris,je suis définitivement et irrévocablement sous le charme de ce 4eme opus. Nous avons là un film qui séduira sans conteste les fans de la saga à l’ambiance romantique,émouvante, parfois drôle mais aussi effrayante et par moment dure. L’action n’est pas le point central ici, toutefois elle n’est pas inexistante. Mon classement film rejoint mon classement livre à savoir : 1 – 4 – 3 – 2.

Merci à la SND de nous avoir permis de voir le film :)


Avis de Joan
En un mot? Meugnon!

Mon avis:
Sur le 102 on est complètement fan de la saga, alors quand il nous a été donné la possibilité de le voir il y a quelque jours, on aurait presque pu "dinder" tellement on était impatientes.
Depuis deux semaines environ je ne regardais plus les photos, ni les vidéos qui sortaient pour ne pas avoir trop d'attentes en regardant le film, bien m'en a pris, je suis allée de surprise en surprise. Un petit bonheur, je vous recommande de faire la même chose.

Il faut préciser que des 4 tomes celui-ci est mon favori, alors Bill Condon (le réalisateur) avait plutôt intérêt à bien bosser... Et je dois dire que je n'ai pas été déçue! C'est joli, fleur bleue au possible, ça déborde de gnangnan trop-meugnon-qu'on-voudrait-trop-être-à-leur-place, j'ai adoré!
Il y a deux scènes que j'attendais avec appréhension: le mariage (la panique de Bella) et l'accouchement. A chacune j'agrippais le bras de Belladouce ... ^^ et elles sont réussies! Si les autres films étaient plutôt "prudes" en ce qui concerne le sang, je peux vous dire qu'un virage à été pris. L'accouchement me faisait vraiment peur, mais le réalisateur a choisi un angle plutôt sympathique.

Le niveau des acteurs est comme les films, il se bonifie avec le temps. Kristen Stewart est fabuleuse en mariée au bord de la crise d'angoisse et Robert Patinson est parfait en futur papa qui ne veut pas le devenir. Désolée je me suis concentrée sur Bella et Edward, les autres (acteurs) je ne les ai pas vus ^^.

Pour cet avant dernier film, la B.O a fait un retour en arrière, puisqu'elle reprend le thème du tout premier Twilight et une musique de Iron and Wine: Flightless Bird, American Mouth. Un peu comme si la boucle était bouclée.

Pour répondre à la question que vous vous posez sûrement sur la fin: non, vous ne serez pas frustrés, comme pour l'avant dernier des Harry Potter, la fin est parfaite.
Bill Condon a pris soin, de nous faire des flash-backs et des petits cadeaux tout le long du film, il nous bichonne le bougre! Je ne saurais trop lui dire de continuer dans le dernier.

Les effets spéciaux (oui il y en a cette fois, et des vrais) sont ajoutés avec douceur et ne desservent pas le film. Je me souviens du premier Twilight ... une vrai catastrophe. Toutes les "transformations" de Bella sont réussies et les loups n'ont pas changé.

Voilà pour les cotés positifs, pour le négatif je reste sur ma position. Il y a eu un massacre capillaire, c'est vraiment dommage.

A voir ? Si vous êtes une fifille (comme nous sur le 102) vous devez le voir, c'est trop meugnon! Sinon vous ferez comme tous les autres, débiner le film même si vous ne le connaissez pas, parce qu'il plait aux "gamines" ... Allez voir le film et dites nous en commentaires ce que vous en avez pensé!

Définitivement Team Bella!

La critique qui pique (pas)
par la rédaction d'Excessif
Pour être honnête, ce trip vampirique exacerbant les situations amoureuses en drame guerrier, bridé par la menace d'une interdiction à son public phare adolescent nous a emballé.
  • Scénario: 7/10
  • Musique: 8.5/10
  • Acteurs: 7.5/10
  • Ambiance générale du film: 9/10
  • Décors/esthétique: 8.5/10
Ce qui donne: 8.1/10Merci encore une fois à SND de nous avoir permis de voir le film!

14 commentaires:

  1. et la lune de miel ! juste pour voir Edward mordre dans l'oreiller et casser le lit, j'ai trop envie de le voir !!!

    RépondreSupprimer
  2. tu m'as dit hier que tu devais attendre 23h pour le poster belladouce ^^

    RépondreSupprimer
  3. L’embargo était jusqu’à aujourd'hui :)

    RépondreSupprimer
  4. L'embargo a été levé à midi finalement !

    RépondreSupprimer
  5. Un vampire qui fait un enfant ? Mais... Mais non ! La façon dont cette saga a passé les mythes et légendes vampiriques à la moulinette de la guimauve girly la plus poisseuse me rend malade. C'est même pire que de la mélasse à minette, c'est un odieux plaidoyer pour un modèle pudibon. Des morts vivants ? Rassurez-vous, ligues de vertu, ils se marient avant d'enfanter, la morale est sauve ! Et en violant l'imaginaire Romantique qui plus est ! Pouah ! La seule pensée de l'existence d'une telle ignominie me fout la gerbe.

    RépondreSupprimer
  6. Je n'aime pas l'idée que tout soit régit par code, ce n'est pas parce que Anne Rice et Stoker on crée des bases que jamais au grand jamais rien ne pourras les ébranler ... j'appel ça de l'ouverture d'esprit. Voilà ce qui m'agace pour les gens qui débinent Twilight, il manque cruellement d'ouverture d'esprit dans ce cas là. Pourtant mon rémi ... je te connais bien et je sais que tu n'en manque pas d’habitude. Ne peux tu pas simplement te dire que tu n'es pas la cible choisi par le bouquin? et laisser aux filles (comme moi) le plaisir de savourer une jolie histoire d'amour? sans honte? parce que punaise ce n'est qu'une histoire à la fin!

    RépondreSupprimer
  7. C'est dur quand même comme avis !!! Mais bon chacun est libre de penser comme il l'entend :) Pour ma part je vois là une façon de s'évader que ce soit par les livres ou les films et qui a réussi à toucher malgré les critiques un largue public ^^. Et je ne ressens aucune honte à cela !!!

    RépondreSupprimer
  8. Mon sursaut n'était pas dirigé contre vous les amies, entendons-nous bien. Je m'insurge juste contre ce produit précis qu'est Twilight, et peut-être d'une manière plus globale contre une certaine industrie culturelle.
    Libre à chacun effectivement de voir, lire, écouter ce qui en provient, et d'apprécier ou non. D'ailleurs je me laisse prendre au jeu aussi, je serais malhonnête de ne pas le reconnaître, que ce soit au cinéma ou en littérature.

    Je m'aperçois que j'ai été un peu passionnel, ce qui n'est sans doute pas une bonne base.
    Je ne pensais pas en terme de "code" ou de modèle à respecter. Le vampire romantique comme il apparaît chez Stoker ou encore avant chez Polidori n'a rien à voir avec les légendes populaires du XVIIIe : les choses évoluent et c'est très bien.

    Twilignt me gêne au départ parce que justement écrit pour une "cible". Même démarche qu'un Marc Lévy, qui écrit pour gens en vacances bronzant sur les plages. C'est pour ça que je parle d'un "produit". C'est calibré. C'est une chose suffisamment gênante selon moi : écrire, filmer, créer ne devraient-ils pas être des actes touchant à l'universalité ? Mais nous ne sommes plus au siècle de Victor Hugo, je suis bien d'accord, et nous vivons dans une société de loisirs. Je ne vais pas aller contre ça, le divertissement n'est pas tant que ça l'ennemi du bien.

    Je reviens à Twilight, et à cette idée d'un vampire qui fait un enfant. En fait, ça et le mariage. Joan, tu parlais justement de codes qui régissent les choses. Les industries culturelles, le cinéma au premier rang, passent leur temps à nous vendre la même chose : des histoires d'amour entre de beaux et jeunes gens, dont la finalité est invariablement le mariage et la famille avec enfant(s). Twilight ne me gênerait pas plus que ça s'il ne tordait cette image du vampire pour en faire un produit calibré pour rentrer dans ce modèle de morale judéo-chrétienne.
    Le vampire a un rôle cathartique, on fantasme sur une possibilité de renversement des valeurs : on se joue de la mort, de la religion, des bonnes manières de la bonne société, que sais-je. Décrochement nécessaire pour ensuite revenir à la réalité, à un fonctionnement acceptable par la raison. Dans Twilight, le vampire est juste un argument commercial : le mystère, le succès populaire du personnage n'est là que pour enrober une nouvelle fois la même rengaine pudibonde. On évacue complètement la catharsis, on fait accepter des modèles que l'on cherche à tout prix à reproduire. Voilà, véritablement, ce qui me gêne là-dedans.

    Désolé, j'ai été un peu long mais en relisant mon commentaire nocturne je me suis rendu compte que je ne m'étais pas expliqué.

    Bisous.

    RépondreSupprimer
  9. Yo mon Rémi, ne t'inquiete pas, j'aime le débat
    autant que toi^^.

    bref.
    Effectivement, j'ai aussi un problème avec l'industrie culturelle, on ne devrait pas coller les deux mots ensemble. La culture ne devrait pas avoir de caractère industrielle, mais on vit dans un monde ou l'argent est le boss. Perso je lutte déjà pas mal ...

    Pour en revenir aux cibles, elles existent et tu ne pourras jamais rien faire contre. La SF cible une partie de la population(toi le geek tu comprends), demande a un mec qui ne qui lit que des biographies ou des essais critiques de lire un roman pour gamine ... et inversement mais ce n'est qu'un exemple, la chose est posé. Les cibles sont présentes et c'est comme ça! et encore heureux qu'elles existent sinon tout le monde lirait la même chose, mais seulement certain nombre aimerait, n'est ce pas un chouille élitiste? ^^

    "écrire, filmer, créer ne devraient-ils pas être des actes touchant à l'universalité ?": c'est un débat philosophique que tu veux? vraiment?! ^^

    Pour en revenir aux vampires qui ont des bébés et qui se marient, ou est le problème? là encore la cible concerne les jeunes filles (ou plus :p) qui rêve de se marier un jour avec leur prince charmant et d'avoir des bébés. Tu ne pourras pas lutter ça c'est universel.

    Je me souviens d'un certain comte ou une gourdasse perd une chaussure dans la rue et son prince la retrouve et ils font pleins d'enfants et vivent heureux jusqu'à la nuit des temps..., on nous apprends dès notre plus jeunes ages à nous comporter d'une certaine manière. Nous on a le droit de pleurer, faire le ménage, se marier et faire des enfants ...hé oui.

    Tu ne vas donc jamais te marier, ni avoir des enfants? Parce que tout le monde le fait?

    Il faut rappeler que l'auteur est mormone, logiquement elle influence son roman. Libre à chacun de faire ce qui lui plait, elle a choisit un axe, mariage et après bébé. Pourquoi pas!

    Pour le coté cathartique du vampire je suis assez d'accord avec toi pour le reste un peu moins.(La catharsis: "Phénomène de libération à caractère émotionnel résultant de l'extériorisation d'affects refoulés dans le subconscient". Je ne pense pas que Stephenie Meyer se soit posée autant de questions en écrivant ses livres.
    le premier roman date de 2005 date à laquelle le genre "vampirique" n’était pas au top, l’aspect commercial ne tient pas.

    Elle a juste écrit un bouquin avec des vampires et enroulé le tout dans une histoire d'amour. Hé les filles? qui ne s'est jamais fait de films avant de se coucher? Pour moi il est parfait comme ça. Je ne me prends pas la tête et l'histoire fini bien. C'est tout ce que je demande à un livre.

    Là ou moi ça me gène c'est tout ce qu'il y a après. En quoi un bouquin peut il avoir le pouvoir de déchainer les passions comme ça? les clans de "pour" ou "contre" m’exaspère. Il s'agit de livre! Pourquoi s'échiner à trouver des travers? Moi j'en ai pleins contre Dora (la petite s***pe d'exploratrice ^^) mais je ne vais pas m’appesantir la dessus.

    Ou alors peut être qu'il faudrait interdire un certain genre d'auteur ou de livre? Je vote pour interdire Céline. Ha non? on a pas le droit? Oui mais il parait que Céline était antisémite... vaste programme.

    Bien sur je ne pas compare les deux auteurs, mais je n'aime pas qu'on encense un auteur parce que ça se fait (et inversement). Je déteste Céline, et Boris Vian aussi ... voilà c'est dit! je me sens mieux^^

    Doit-on avoir une interprétation à toute chose? Dans ce cas on a pas fini.

    En ce qui me concerne, il s'agit d'une saga qui me parle à moi, parce qu'il s’agit d'amour et que je rêve de rencontrer mon prince charmant. Oui, je suis complètement et irrévocablement une fille comme les autres. Pardon mon Rémi mais tu le savais déjà non? ^^

    Il faut aussi voir les cotés positifs, les ados se sont misent à l'anglais!

    RépondreSupprimer
  10. Je pense vraiment que l'argument commercial est juste. Le genre Vampire a toujours été porteur, et il me semble qu'avant 2005 on trouve beaucoup d'exemples de "vampirexploitation" (pour faire un nanarologisme) : la série des "Blade", des "Underworld", "Van Helsing", "Buffy", "Angel", sans parler des BDs, mangas et autres et sans aller jusqu'à revenir aux débuts du cinéma. J'admets volontiers que ça reste mon ressenti, et que je me trompe peut-être.

    Plus généralement, oui le monde fonctionne comme ça. On segmente le public pour créer des cibles pour mieux vendre. Et ça marche. Je trouve que c'est un peu triste, en particulier parce que je sais très bien que je rentre dans certaines cases et que d'une manière ou d'une autre je l'accepte. J'espère juste que je déborde de certaines ou que je ne les remplit pas complètement.

    C'est peut-être un peu facile de s'attaquer à Twilight, quand il y a tant de productions qui méritent sûrement les mêmes critiques (voire plus). Disons que le sujet me touche un peu. Les vampires ça me plaît. Surtout, tu l'auras compris, ceux du XIXe. Pour la catharsis, pour une certaine esthétique aussi. Autant de raisons qui me faisaient vomir sur Buffy et Angel. Mais Twilight est différent de ces deux derniers exemples. Parce que vendant une vision de l'amour mercantile qu'on voit à chaque fois. Je sais bien que ce n'est pas spécifique à cette saga. Mais je n'ai pas supporté cette manipulation du mythe du vampire. C'est aussi pour ça que le principe d'un bébé me choque : un vampire ne peut pas avoir d'enfant car un vampire est mort, ce qui implique l'arrêt de certaines fonctions physiologiques (pour être très terre-à-terre). Le vampire "se reproduit" en tuant, faisant entrer un vivant dans une non-vie. Pas en singeant les actes des vivants. Je sais bien que les personnages d'un mythe peuvent être revisités, en quelque sorte mis à jour. Mais là ça me gêne terriblement. Jusqu'à présent, je me fichais complètement de Twilight. Je n'avais pas d'opinion. Cette scène me catastrophe, et je crois bien que c'est parce que son incohérence témoigne de la récupération mercantile du vampire. On se contrefiche de ce qu'est un vampire, de ce que ça implique comme réflexion sur la vie, la mort et la société (réflexions qui existent depuis le XVIIIe !), ça aurait aussi bien pu se passer dans la jungle avec des gorilles ou dans l'espace avec des extra-terrestres gluants (attendez, ça a déjà été fait non?) !

    Je sais bien aussi que tout ceci n'est que le reflet de notre époque, de notre société désenchantée. On rêve, on achète du rêve, de l'évasion. Quelque part, ça me révolte. Et je me révolte contre moi-même, puisque j'y souscrit plus souvent qu'à mon tour. Mais même dans une société du spectacle, est-ce qu'on ne mérite pas mieux que des histoires qui se ressemblent toutes avec des personnages interchangeables ?

    "Tu ne vas donc jamais te marier, ni avoir des enfants? Parce que tout le monde le fait?"
    Laura m'avait posé la même question un jour dans le café devant St Charles.
    En fait, il ne s'agit pas d'une réaction par rapport à ce les autres personnes font. Je crois plutôt que le principe du mariage est un peu dépassé. Je ne sais pas si c'est triste ou pas, mais je ne vois le mariage que comme un cadre légal permettant de faire certaines démarches qui vont permettre de partager des possessions matérielles et peut-être aussi de protéger, matériellement toujours, l'autre personne. Si je casse ma pipe, quid de ma moitié si je n'ai pas spécifié que la maison lui revient ? Je n'ai pas besoin de signer un papier ou de porter un bijou pour montrer mon amour. Quant à faire des enfants, c'est une autre histoire.

    Je pourrais finir en revenant sur l'idée de l'universalité de l’œuvre d'art. Mais je crois mon post est déjà suffisamment long comme ça.

    Bisou.

    RépondreSupprimer
  11. J'ai pas le courage ce soir, mais je te répond demain ^^

    RépondreSupprimer
  12. Coucou les gens !

    Bon, j'ai enfin vu LE film qu'on attendait toutes (oui, Rémy, je ne t'inclus pas dans le lot ^^)

    Et bien, comme Joan, j'ai disparue de la toile pour éviter de voir les images et les derniers teaser, j'ai même pas acheté le CD... et j'ai bien fait ! j'ai adoré, je suis allée de surprise en surprise même si le livre est très bien adapté, et comme Belladouce, j'ai eu des émotions qui vont du rire à l'horreur...

    côté rire, j'aime bien la préparation du mariage et les speechs lors de la soirée qui ont été rajoutés, très drôles !

    j'adore le passage sur l'Ile d'Esmée, surtout quand on voit l'état de la chambre après les ébats !!!

    côté horreur, je m'attendais à la scène de l'accouchement, mais pas mon chéri qui est venu avec moi, et franchement, je ne suis pas sure de l'avoir à mes côtés le moment venu... lol ! y'en avait partout sur la chemise d'Edward, c'est dégueulasse mais fidèle au bouquin !!! et puis la maigreur de Bella, franchement flippante ! du coup très réussi !!!

    bon, voilà, petite critique sur la musique du début qui est très très cucul quand même, pour bien illustrer le côté fleur bleue !

    et si vous avez tendu l'oreille, il y a une reprise de My Love de Sia au piano bar pendant le mariage, et je crois aussi avoir reconnu le thème d'Eclipse à plusieurs reprises...

    PS : je ne rentrerai pas dans le débat de l'universalité de l'oeuvre d'art, mais je pense pour le coup que Twilight est plus un descendant d'Orgueil et Préjugés (ou comment 2 jeunes gens finiront par être ensemble malgré la différence sociale) que d'Entretien avec un vampire

    ;-)

    RépondreSupprimer
  13. j'ai pas le courage de vous répondre à tout les deux ... Oo pardon je me rattraperais plus tard :p sauf si vous comptez cette phrase comme une réponse!

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...