Infos

Blog au ralenti

- Pas de liseuse pour le moment, je me consacre donc au livre papier! Désolée
- Jeunes ou moins jeunes auteurs, nous sommes disposés à lire vos manuscrits et ce quel
que soit le thème pourvu qu'on ait l'ivresse.

Rechercher dans ce blog

lundi 16 juin 2014

Mitch Albom ou une autre vision de la vie et de la mort...

Il y a quelques années, en attendant de prendre l'avion, je suis allée faire un tour pour trouver une lecture, et là au milieu de tous les livres, un titre a retenu mon attention : "les cinq personnes que j'ai rencontrée là haut". Après avoir lu le résumé, je me suis dit "pourquoi pas ?". Je ne m'attendais certainement pas à ce que ce livre me marque autant. C'est simple, il est devenu mon préféré et depuis toutes ces années, aucun ne l'a encore détrôné.

On y suit donc l'histoire d'Eddie, 83 ans, qui travaille dans un parc d'attractions à la maintenance des manèges quand l'un d'entre eux se détraque et fonce sur une petite fille. C'est alors qu'Eddie se jette pour sauver l'enfant et décède. Il va ainsi se retrouver dans un endroit tout blanc (le paradis ?) ne sachant que faire... il entamera alors un voyage qui lui fera rencontrer cinq personnes qui ont marqué sa vie ou dont il a marqué la vie, le tout entrecoupé de flash-back, toujours à l'un de ses anniversaires. 

Je ne veux pas en dire plus car ce serait en dire trop, mais sachez que la vie d'Eddie n'a jamais été facile, et qu'à travers sa mort et ses différentes rencontres, il obtiendra une rédemption qu'il n'attendait pas. Et aussi, que je n'ai pas pu laissé ce livre avant de l'avoir fini ! J'ai d'ailleurs ressenti un incroyable sentiment de sérénité quand je l'ai reposé... c'est tout simplement le livre le plus positif que j'ai jamais lu !!!


Après cela, j'ai gardé en tête le nom de l'auteur que je lisais pour la première fois, et j'ai souvent parlé de lui autour de moi, mais je ne me suis jamais lancée dans un autre de ses romans. Finalement, je me suis laissée tentée la dernière fois que je suis allée à la librairie... là, au milieu de rayonnages, certains romans faisaient face, et un nom m'a tout se suite sauté aux yeux : Mitch Albom... une jolie couverture et un résumé intriguant ont fini de me convaincre (oui,  bon, je n'ai pas été très difficile...)

Le roman commence avec l'histoire de Dor, qui vivait au début de l'âge des hommes, quand la notion du temps n'existait pas. Il a alors été le premier à tenter de le compter et de le maîtriser, mettant sa vie quelque peu de côté jusqu'au moment où sa femme, qu'il aimait plus que tout, tomba gravement malade et qu'il tenta d'arrêter le temps. Il fut alors condamner à être enfermé dans une caverne à entendre les souffrances qu'il avait engendrée : la plainte des gens qui manquer de temps... C'est ainsi qu'au bout de plusieurs milliers d'années, il fut libéré à la condition d'aider deux âmes : l'une mourante voulant plus de temps et l'autre vivante mais voulant précipiter sa fin...

On va donc suivre en parallèle l'histoire de Sarah, 16 ans et mal dans sa peau, et de Victor, octogénaire richissime sur le point de mourir d'un cancer, entrecoupée de celle de Dor. Le rythme du début est assez rapide, les chapitres sont très courts et un paragraphe est affecté à chacun des personnages qui se font systématiquement écho. Alors autant on rentre facilement dans l'histoire et on s'attache vite à Dor, autant ça a été plus difficile avec Sarah et Victor du fait que les passages les concernant sont assez courts. 

Heureusement, plus l'histoire avance, plus les chapitres s'agrandissent et plus je me suis attachée à chacun d'entre eux et à leur histoire. Je me demandais comment ça allait finir et, finalement, les dernières pages sont parmi les plus émouvantes que j'ai jamais lues. Il faut dire que je suis une madeleine quand je regarde un film, mais jamais encore je n'avais eu la larme à l’œil en lisant un livre. Et bien ce fut une première, non pas que l'histoire soit triste, mais plutôt parce qu'il y a une vraie justesse dans les sentiments. Et la morale de ce livre est simple : carpe diem ! Si la vie a une durée déterminée, c'est pour nous rappeler que chaque moment doit être apprécié parce qu'il est unique.


En résumé, avec ces deux livres, Mitch Albom a fait carton plein avec moi. Je pense que je lirai très probablement ses autres romans, même s'il n'y a pas de beau gosse et qu'il ne s'agit pas de romance, parce que ses histoires sont juste magnifiquement écrites.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...