Infos

Blog au ralenti

- Pas de liseuse pour le moment, je me consacre donc au livre papier! Désolée
- Jeunes ou moins jeunes auteurs, nous sommes disposés à lire vos manuscrits et ce quel
que soit le thème pourvu qu'on ait l'ivresse.

Rechercher dans ce blog

samedi 8 février 2014

Julien Doré ou quand la nouvelle star réussit à transformer l'essai...

Quand j'étais plus jeune, j'étais adepte de Pop Star et de la Nouvelle Star (mais pas de la Star Académie dont je n'aimais pas le concept trop axé téléréalité...). D'ailleurs, j'avais tellement aimé les Pop Star que j'avais acheté les premiers albums des L5 et des Link Up, que je trouve toujours sympa d'écouter à l'occasion (et j'ose écrire ça sur internet ouais !)

Par contre, les choses se sont passées différemment pour la Nouvelle Star. Je n'ai pas suivi toutes les saisons, celles qui m'ont passionnées étaient celles avec des chanteurs qui sortaient du lot. Et comme d'habitude, la production avait bien pigé le truc : les favoris passaient toujours en dernier histoire de conserver leur audimat sans oublier le quart d'heure de pub réglementaire avant leurs prestations...

C'est ainsi que j'avais adoré Steve Estatof (saison 2) dont je me rappelle encore l'interprétation de l'amour c'est comme une cigarette qu'il avait su réinterpréter avec sa voix éraillée et son côté rock... Cependant je n'avais pas été séduite par son album un peu trop éloignée de mon univers musical.

Puis est venue la tortue : Christophe Willem (saison 4). Dès la première audition, je crois qu'il n'y avait pas de doute sur le fait qu'il gagnerait ! Toutes ses interprétations étaient géniales (par ici !). Mais même si j'aimais bien ses singles (Double Je et Berlin ont tout de même rejoint mon Ipod) je n'ai pas été emballée au point d'acheter ses albums...

Enfin est arrivé Julien Doré (saison 5) petite barrette dans les cheveux, look décalé... et une capacité particulière : faire vendre ! Grâce à son interprétation de à la faveur de l'automne les ventes du single de Tété sont reparties à la hausse !!! Autant dire qu'il avait du potentiel le jeune homme ^^ Et puis tout comme Christophe Willem avant lui, chacune de ses interprétations m'ont emballées (par ici !) dont le fameux Moi, Lolita. Mais encore une fois, ses deux premiers albums ne m'ont pas séduites au point de les vouloir acheter... 

Et puis est arrivé Paris - Seychelles... je sais pas vous, mais il y a certaine musique qui ont le don de m’envoûter, de rentrer dans ma petite tête, d'y rester et de ne plus vouloir en sortir, qui me dise "encore" et qui ne cesse de me harceler jusqu'à ce que le soulagement arrive : je peux enfin la réécouter... Paris - Seychelles a eu cet effet là sur moi...

Du coup, je n'ai pas simplement rajouté le single dans mon Ipod, j'ai acheté l'album LØVE et je ne regrette absolument pas. J'aime toutes les chansons, même si certaines me plaisent plus que d'autres. J'aime les mélodies et les textes, même si j'avoue que je ne comprends pas tout ce que Julien Doré y raconte (notamment mon Apache... et certaines métaphores qui n'ont pas vraiment de sens). On sent également que l'album a été écrit après une rupture, les textes y font pas mal référence et il y a même un titre quelque peu funeste Corbeau Blanc, mais on y trouve aussi un texte décalé en hommage à Michel Platini. Dans l'ensemble, les chansons sont plutôt "tranquilles" pas vraiment de quoi se déhancher sur le dancefloor avec tout de même un petit coté rock et parfois electro. Quoiqu'il en soit, elles sont très belles et j'ai pu retrouvé la voix de Julien Doré qui m'avait tant plu.

Pour finir sur une touche musicale, voici les titres que je préfère dans l'album ;-)
Paris Seychelles

Viborg

Chou Wasabi

Ps1 : sans oublier London Nous Aime, mais je n'arrive pas à mettre la main dessus... vous êtes condamnés à l'acheter si vous voulez l'écouter en entier !  Sinon vous pouvez toujours écouter un échantillon des titres de l'album

Ps2 :  vous pouvez également suivre l'actualité de Julien Doré sur son site officiel ;)

2 commentaires:

  1. Très bel article.
    Je suis fan de Julien dès le début. Je suis allée à son concert samedi dernier et j'avais vu le Bichon Tour il y a 2 ans.
    Cet album est très abouti.Paris-Seychelles est je crois LA chanson qui restera de sa carrière. Meme les gens qui n'aimaient pas Julien Doré adorent.
    Sur cet album, mes autres préférées sont Viborg, On attendra l'hiver, London nous aime, et bien sur Corbeau Blanc, chanson qui prend aux tripes dès les 1ères notes.
    J'espère que ce soir il va remporter le prix aux Victoires de la Musique, mais Stromae est là , hélas.....
    A bientôt.
    A bientôt.

    RépondreSupprimer
  2. merci !
    l'album est plus mature aussi tout en gardant un petit côté original avec des sons qu'on entend pas ailleurs, ça serait bien en effet qu'il gagne un truc ce soir (j'avoue que je n'ai pas trop suivi les nominations... il y a peut être assez de récompense pour Julien Doré et Stromae...)

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...