Infos

Blog au ralenti

- Pas de liseuse pour le moment, je me consacre donc au livre papier! Désolée
- Jeunes ou moins jeunes auteurs, nous sommes disposés à lire vos manuscrits et ce quel
que soit le thème pourvu qu'on ait l'ivresse.

Rechercher dans ce blog

lundi 9 décembre 2013

[Critique film] - "All is lost" de J. C. Chandor

Titre original : All is lost


Date de sortie :
Réalisé par  J. C. Chandor
Acteurs
- Robert Redford est le navigateur
...
-
Genre : Aventure
Durée : 1h46min
Distributeur : Universal Pictures International


Synopsis
Au cours d'un voyage en solitaire à travers l'Océan Indien, un homme découvre à son réveil que la coque de son voilier de 12 mètres a été percée lors d'une collision avec un container flottant à la dérive.
Privé de sa radio et de son matériel de navigation, l'homme se laisse prendre dans une violente tempête. Malgré ses réparations, son génie marin et une force physique défiant les années, il y survit de justesse.
Avec un simple sextant et quelques cartes marines pour établir sa position, il doit s'en remettre aux courants pour espérer se rapprocher d'une voie de navigation et héler un navire de passage. Mais le soleil implacable, la menace des requins et l'épuisement de ses maigres réserves forcent ce marin forcené à regarder la mort en face.  

© Universal Pictures International
En un mot? Mouillé

Mon avis
"All is lost" aurait pu être de ces films qui vous retourne les tripes parce qu'on s'est attaché au personnage principal et qu'on a peur pour lui, mais il ne l'est pas, raté. Le personnage joué par Robert Redford est assez antipathique. Il ne réagit pas comme le commun des mortels. Il passe son temps à chercher des solutions (normal me direz vous) mais ne les applique pas au moment opportun. Quand les problèmes sont là et bien il n'a plus le temps de rien et du coup les ennuis s'accumulent. Lui qui est censé être super calé en navigation (il voyage seul, tout de même) se décide à mettre le foc tempête une fois la tempête bien installée ... Good job, bonne anticipation. Il ira jusqu'à se raser avant la tempête, sûrement pour être beau pour elle ... (moi je deviendrais un chouilla hystérique), n'y a t'il pas autre chose à faire avant, p-e mettre le foc tempête tient! Alors je conçois qu'il est un potentiel de zenitude au max, mais comment éprouver de la sympathie pour un personnage qui certes accumule les galères mais les affronte toute une à une avec le même flegme? Et ne montre pas beaucoup d'émotions. Parfois on voit bien qu'il est embêté mais c'est tout.
Pendant tout le film, il ne s'énervera réellement qu'une fois, la seule et unique fois d'ailleurs où on entendra clairement sa voix après le naufrage. Une scène forte en émotion et qui ne présage rien de bon pour le futur de notre homme au vu de sa réaction. J'attendais énormément de la prestation de Robert Redford mais il n'est malheureusement pas aidé par le scénario. Dommage.

 "All is lost" peine à mettre en place une situation dramatique, là où "Life of pi" était excellent et pourtant le sujet est le même.
Bourré de scènes ahurissantes de bêtises (alors que le bateau cool, notre matelot prend le temps d'aller se réparer une entaille devant une glace à l'arrière du bateau. WTF.), "All is lost" accumule les erreurs que ce soit techniques (nombreux faux raccords) ou scénaristiques (voir mon paragraphe  spoiler) et nous entraîne inexorablement vers 1h46min d’ennui profond.

Le réalisateur a eu la bonne idée d’intercaler des plans fixes où "la nature fait son travail" moi j'appelle ça des plans "Santa barbara", vous connaissez ce sont des plans où on voit la ville (ou l'entrée d'une villa) entre deux scènes, exemple dans le film : le radeau de survie pris du dessous avec un ban de poissons, le tout durant entre 10 et 20 secondes. Voilà ce que moi je comprends avec ce genre de scènes: "punaise, le scénar' est pas assez gros, qu'est ce qu'on fait? Vient on met des plans à la con, on gagnera un peu de temps", une idée de génie!

Attention, le paragraphe d'après est un spoiler qui explique le film en entier ------------> Une fois qu'on a compris que le film marche par "deux fois" l’intérêt pour le sujet en devient très limité. Exemple de "deux fois": il reste deux fois sur le container, il retourne deux fois sur son bateau, le bateau se retourne deux fois, il passe deux fois à la flotte, il voit passer deux bateaux ... etc, si vous regardez attentivement vous savez à quoi ressemblera la prochaine scène <------------

La musique est incohérente, tantôt hyper présente quand il ne se passe rien ou hyper effacé alors qu'on est visiblement devant une scène importante.

Il y a tout de même quelques jolies scènes. La première lorsqu'il est sur le mat en train de réparer un "truc" en hauteur le héros aperçoit une tempête qui file droit vers lui et l'impression de vertige et d'urgence que doit ressentir le personnage se transmet au spectateur, c'est une vrai réussite. La seconde lorsque le bateau se retourne, on est à l'intérieur et c'est comme le tambour d'une machine à laver, très beau et très angoissant.

Je me refuse à faire une quelconque comparaison avec Gravity ... ou alors juste pour le scénario ... inexistant!

A voir ? Moui, surtout si vous êtes fan de Robert Redford.
  • Scénario: 3/10
  • Musique: 4.5/10
  • Acteurs: 7/10
  • Ambiance générale du film: 5/10
  • Décors/esthétique: 6/10
Ce qui donne: 5.1/10

1 commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...