Infos

Blog au ralenti

- Pas de liseuse pour le moment, je me consacre donc au livre papier! Désolée
- Jeunes ou moins jeunes auteurs, nous sommes disposés à lire vos manuscrits et ce quel
que soit le thème pourvu qu'on ait l'ivresse.

Rechercher dans ce blog

mercredi 4 décembre 2013

[Critique film] - "Les Sorcières de Zugarramurdi" de Álex de la Iglesia

Titre original : Les Sorcières de Zugarramurdi


Date de sortie :
Réalisé par Álex de la Iglesia
Acteurs
- Hugo Silva est José
- Mario Casas : Tony
- Carmen Maura : Graciana Barrenetxea
...
-
Genre : Comédie
Durée : 1h52min
Distributeur : Rezo Films


Synopsis
En plein jour, un groupe d’hommes braque un magasin d’or de la Puerta del Sol à Madrid. José, père divorcé en plein conflit avec son ex-femme, Tony, son complice, sex symbol malgré lui, Manuel, chauffeur de taxi embarqué contre son gré dans l’aventure, et Sergio, le fils de José, partent en cavale. Objectif : atteindre la France en échappant à la police…
Mais arrivé près de la frontière française, dans le village millénaire de Zugarramurdi, le groupe va faire la rencontre d’une famille de sorcières, bien décidées à user de leurs pouvoirs maléfiques pour se venger des hommes…
-

La critique de Chris Noune
Alors, avant d'aller plus loin, il faut vous prévenir, nous avons ici un film transgenre ! Il est classé à la fois dans les catégories comédie dramatique, action et épouvante-horreur, autant dire que j'étais assez curieuse de voir le résultat... et au final, on se retrouve avec 2 films en un !

L'histoire commence donc avec le braquage d'une boutique de rachat d'or et une scène d'action digne des blockbusters américains. Une course poursuite va emmener nos protagonistes jusqu'à un petit village tenu par une famille de Sorcières à la veille d'une importante réunion où on va basculer dans une ambiance à la une Nuit en Enfer avec un soupçon de Sweeney Todd ^^

La transition d'ailleurs entre les deux ambiances a eu un peu de mal à passer... la partie "action" étant très bien réalisée, le passage au fantastique tombe un peu comme un cheveu dans la soupe même si on s'y attend... une fois passé ce moment de flottement, l'ambiance reprend et on se remet assez facilement dedans.

Au delà de l'ambiance, il y a quand même un fil conducteur : l'humour ! Les personnages principaux étant masculins, nous avons le droit à pas mal de dialogues autour de la tyrannie des femmes, de leur "supériorité" et du malin plaisir qu'elles prennent à les faire souffrir. Et on retrouve cet humour avec constance tout au long du film et de façon plutôt réussie... d'ailleurs le générique de début est un montage des différentes représentation de sorcières à travers les âges, avec des images tirées de différents tableaux, des portraits de figures de l'Histoire pour finir avec des photos de différentes personnalités... dont Angela Merkel !!! Autant dire que le ton est donné !

Un petit bémol quand même : je trouve la fameuse réunion de sorcières un peu longuette, avec des sorcières qui ressemblent plutôt à des zombies et une ambiance de rave party à la Zion dans Matrix Reloaded (une scène que je trouve complètement inutile...).

Mais bon, malgré quelques passages WTF, le film est plutôt pas mal et j'ai passé un agréablement moment ;)

La critique de Joan
Un braquage en plein centre ville qui tourne au vinaigre assez rapidement, des protagonistes avec des relations tendues avec les femmes de leurs vie, des sorcières et une touche d'humour, voilà comment résumer en quelques mots "Les Sorcières de Zugarramurdi".
Álex de la Iglesia connu du grand public pour son film "Balada Triste" revient cette fois avec une histoire  de "sorcière" qui s'avère n'être finalement qu'un prétexte pour exploiter la relation homme-femme. Tout au long de l'histoire les hommes se voient confronter à des femmes plus fortes qu'eux, qui semblent savoir ce qu'ils pensent et leurs font tourner la tête (les pauvressssss). Si beaucoup de répliques sont franchement marrantes (les filles se reconnaîtront dans les grosses lignes), en revanche certaines tombent à plat parce que "trop facile", pas "vrai", pas "approfondi". Ça ressemble à du machisme de bas étage. Comment comprendre et croire surtout, que ces hommes ont l'air si "faible" face à ces femmes? La relation homme-femme du film a tendance à être un peu trop catégorique. Soit vous êtes un homme et dans ce cas vous subissez les femmes, soit vous êtes une femme et dans ce cas vous êtes hystériques. Sympa comme choix. La vision sorcière/décadente/hystérique de la femme me pose problème, mais je suis une femme comment me croire ^^.

Alors que le film commence sur les chapeaux de roues, la bascule vers le fantastique est très laborieuse. Le rythme se trouve complètement chamboulé et retombe pour ne revenir que vers la fin. Fin qui devient d'ailleurs un gros nawak venue de nul part. Avec des phases à la Matrix (cascade en l'air) et la fameuse "rave party" qui m'avait tellement agacée à l'époque. Le tout parsemé de youyou (pas compris le rapport) de femmes en plein délire hystérique de communion vers la déesse mère .... En parlant de ça, est ce que le réalisateur a réellement utilisé la Vénus de Willendorf pour en faire un personnage pas sympa? Oui! Le monstre c'est lui ^^

Malgré certaines maladresses le film réussit tout de même à être attractif. Utilisant des instants clefs qui restent en mémoire (comme des check point visuel) par des scènes savoureuses (une sorcière PARTICULIÈREMENT sexy ... même à moi elle m'a donnée chaud, les moments dans les toilettes du restaurant, etc.) ou des situations magnifiées par des images vraiment hyper stylisées et donc particulièrement belles. Álex de la Iglesia conserve notre bienveillance en nous distribuant par sursaut des plans de toute beauté (ou drôle). La photo sur ce film est d’ailleurs son atout majeur! Maîtrisé d'un bout à l'autre elle donne une ambiance mystique au film tout en lui insufflant des moments plus punchy! Good job.
Son autre atout se situe du coté des acteurs, qui ont dû bien rigoler pendant le tournage. La complicité entre eux est palpable et se voit à l'écran, en plus ils sont bon ...

On vient de m'expliquer les "youyous": ce sont des "Irrintzina" des cris basque. Merci de l'info Anonyme ;)

A voir ? Oui, mais ne vous attendez pas au film de l'année. Prenez le pour ce qu'il est, un film complètement barré, qui mérite d'être vu mais surtout de ne pas être pris au sérieux. La folie générale du film ainsi que les acteurs font que le film sort du lot surtout si on le compare aux sorties du moment.
  • Scénario: 6.5/10
  • Musique: 6.5/10
  • Acteurs: 7/10
  • Ambiance générale du film: 7/10
  • Décors/esthétique: 8/10
Ce qui donne: 7/10 


4 commentaires:

  1. Je vois que tu as trouvé l'inspiration ;)
    ps : fallait connaître pour la Venus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui! Finalement héhé
      p.s: histoire de l'art première année (elle m'avait marqué à l'époque), maintenant tu l'as connait aussi ;)

      Supprimer
  2. les "youyous"' sont des "Irrintzina" cri basque, il y a plein de référence à la mythologie basque. Il a été marqué par José Miguel Barandiaran (chercheur, scientifique et prêtre).

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...