Infos

Blog au ralenti

- Pas de liseuse pour le moment, je me consacre donc au livre papier! Désolée
- Jeunes ou moins jeunes auteurs, nous sommes disposés à lire vos manuscrits et ce quel
que soit le thème pourvu qu'on ait l'ivresse.

Rechercher dans ce blog

dimanche 16 octobre 2011

La confrérie de la dague noire – tome 7 : Lover Avenged de J.R.WARD


Biographie del'auteur :

JR Ward vit dans le Sud desEtats-Unis avec son mari. Diplômée de droit, elle a travaillé dans le milieu dela santé à Boston et a été chef de service dans un des plus grands centresmédicaux du pays. Elle a toujours été passionnée d'écriture et son idée duparadis ressemble à une journée passée devant son ordinateur en compagnie deson chien avec une cafetière pleine toujours à portée de main. Sa série Laconfrérie de la dague noire a connu un succès phénoménal aux Etats-Unis.

Présentation del'éditeur :

Caldwell, New York, has long been thebattleground for the vampires and their enemies, the Lessening Society. It'salso where Rehvenge has staked out his turf as a drug lord and owner of anotorious night club that caters to the rich and heavily armed. His shadowyreputation is exactly why he's approached to kill Wrath, the Blind King andleader of the Brotherhood.
Rehvenge has always kept his distance from theBrotherhood-even though his sister is married to a member, for he harbors adeadly secret that could make him a huge liability in their war against thelessers. As plots within and outside of the Brotherhood threaten to reveal thetruth about Rehvenge, he turns to the only source of light in his darkeningworld, Ehlena, a vampire untouched by the corruption that has its hold onhim-and the only thing standing between him and eternal destruction.

Mon avis :

Je suis officiellementirrécupérable lorsqu’il s’agit de la confrérie. Alors que je m’étais promis de ne pas commencer le tome 7 avant le moisde novembre afin de ne pas me retrouver en manque, je n’ai pas résisté àl’appel de ce tome … et me suis jetée sur cette lecture afin d’y retrouver lesguerriers que j’aime tant.

Dans ce 7eme opus, nous suivonsRehvenge, qui n’est autre que le grand frère de Bella mais qui cache de lourdssecrets. Je dirai même plus c’est un mystère à lui tout seul ! Propriétairede la boite le ZeroSum où se rendent régulièrement les frères de la Confrérie,il est à la fois craint et respecté, dans la vie comme dans les affaires. Ilest sans cesse partagé entre deux mondes. Ehlena, quant à elle, est une vampire de laGlymera, enfin était car la maladie de son père et de fait leur manque d’argentl’ont reléguée au rang de simple civile. Pour subvenir aux besoins de son pèreet conserver leur humble demeure, elletravaille comme aide soignante dans la clinique de Havers. La rencontre de cesdeux êtres va bouleverser leur vie et créer des étincelles.

Au risque d’en décevoircertaines, ce tome n’est pas un coup de cœur comme ce fut le cas pour d’autres,non que je n’aime pas le couple suivi ici, le personnage de Revh m’a beaucoup surpriset plus touchée que je ne le pensais au départ, mais j’ai eu plus de mal à m’attacherà Ehlena. Elle est belle, combative, intelligente tout ce que j’aimenormalement dans les personnages féminins mais ça n’a pas pris.
Les personnages secondaires, quià mon sens sont tout aussi importants que le couple suivi, prennent de plus enplus d’ampleur pour notre plus grand plaisir. John, que l’on suit depuis letome 2, prend là une part plus qu’importante ce qui semble logique puisque leprochain tome lui est dédié. Quant à Qhuin et Blay que dire ? A chaquetome ils prennent de plus en plus d’importance. On les aime un peu plus àchaque fois et on prend plaisir à les suivre.

Nous faisons avec ce tome, uneentrée fracassante dans le monde sympathe duquel on ne connaissait finalementpas grand-chose et qui se révèle assez effrayant et sans pitié. J.R.Ward estdécidément très forte, en effet elle a su au fil des pages de la série nouscaptiver, nous entrainer et nous faire aimer de plus en plus l’univers qu’ellea mis en place, à chaque tome sa nouvelle révélation et /où l’intégration depersonnage, de race etc …

En résumé, même si ce n’est pasmon tome favori, il n’en reste pas moins très bon et dans la lignée desprécédents. La fin nous laisse sur un horrible Clinffanger qui vous obligera àvous lancer immédiatement dans la suite comme ce fût mon cas. Fidèle au restede la série, nous avons toujours à faire à une lecture adulte qui ne doit pastomber entre toutes les mains.

Mes avis sur laConfrérie :

Tome 1 ICI,
Tome 2 ICI.
Tome 3 ICI,
Tome 4 ICI,
Tome 5 ICI,
Tome 6 ICI,

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...