Infos

Blog au ralenti

- Pas de liseuse pour le moment, je me consacre donc au livre papier! Désolée
- Jeunes ou moins jeunes auteurs, nous sommes disposés à lire vos manuscrits et ce quel
que soit le thème pourvu qu'on ait l'ivresse.

Rechercher dans ce blog

lundi 8 novembre 2010

[Critique Livre] - "Dracula" de Bram Stoker

Titre original: Dracula




de Bram Stoker
Traduction: Jacques FINNÉ

Parution: 1897...

Editeur: POCKET

ISBN: 978-2266121149
Nb. de pages: 575 pages

Résumé
Répondant à l'invitation du comte Dracula qui prépare son prochain voyage en Angleterre, Jonathan Harker découvre à son arrivée dans les Carpates un pays mystérieux. Un pays aux forêts ténébreuses et aux montagnes menaçantes. Un pays peuplé de loups dont les habitants se signent au nom de Dracula. Malgré la bienveillance de son hôte, le jeune clerc ne peut qu'éprouver une angoisse grandissante. Ce comte, qui contrôle son courrier et verrouille les portes de son château, ne se reflète pas dans les miroirs et se déplace sur les murs en défiant les lois de l'apesanteur... Jonathan Harker doit se rendre à la terrifiante évidence : il est prisonnier d'un homme qui n'est pas un homme. Et qui partira bientôt hanter les nuits de Londres...

A propos de l'auteur
Abraham Stoker est né à Clontarf, près de Dublin, le 8 novembre 1847. En 1875, Bram Stoker écrit The primerose path, un feuilleton publié dans la revue Shamrock et, en 1879, paraît Au-delà du crépuscule, un livre de contes pour enfants dédié à son fils Noël. À partir de 1887, il publie des nouvelles devenues des classiques du genre fantastique comme La maison du juge ou La squaw, tout en parachevant durant dix ans ce qu'Oscar Wilde saluera comme « le beau roman du siècle », Dracula. Ce récit épistolaire, paru en mai 1897, connaît le succès dès sa parution et Bram Stoker fera lui-même l'adaptation théâtrale de ce qui deviendra une source d'inspiration majeure pour le cinéma.
Par la suite, Bram Stoker, publiera d'autres romans d'aventures fantastiques tels que Le joyau des sept étoiles et Le repaire du ver blanc, un récit inspiré des légendes celtiques.
Précurseur de la littérature de terreur moderne, Bram Stoker, qui a également ouvert la voie à Lovecraft, est mort le 21 avril 1912.

Mon avis
Tout d'abord vous devez savoir que le livre n'a rien à voir avec la vision romantique du film de Coppola. Il n'y a pas d'histoire d'amour. Il s'agit d'une suite de lettres, de journal intime ou de publications de journaux. Y sont décrits les évènements relatant l'histoire de Jonathan Harker, Wilhelmina "Mina Murray" Harker, Lucy Westenra, Dr John Seward, Quincey P. Morris, Arthur Holmwood et Abraham Van Helsing. Ici, Dracula est un monstre et ses actes sont cruels et ne servent que sa propre personne. Il n'a pas d'état d'âme et n'a peur de rien. Le suspense et la tension sont palpables du début à la fin du livre. On a envie de savoir ce qu'il va se passer au chapitre suivant, puis à l'autre... Malgré tout je trouve l'ensemble du livre relativement mou et on a envie de claquer les personnages pour qu'ils réagissent un peu plus. Et comme d'habitude je suis déçue de la fin, on ne se refait pas. Un peu trop rapide à mon gout.
Je dirais que ce livre est addictif au possible et vous le conseille donc. Même si je m'attendais à chaque instant à ce que démarre enfin l'histoire d'amour entre Dracula et Mina ou qu'il y ait plus d'action!
  • Histoire: 8/10
  • Imagination, invention: 7/10
  • Personnages: 7.5/10
  • Ambiance générale du livre: 8.5/10
  • Lecture: 8/10
  • Présentation générale du livre (couverture, illustration...): 6/10
  • Addictivité: 8/10
Ce qui donne: 7.50/10

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...