Infos

Blog au ralenti

- Pas de liseuse pour le moment, je me consacre donc au livre papier! Désolée
- Jeunes ou moins jeunes auteurs, nous sommes disposés à lire vos manuscrits et ce quel
que soit le thème pourvu qu'on ait l'ivresse.

Rechercher dans ce blog

dimanche 13 septembre 2015

[Visite] - "Les jardins du château de Versailles et l’expo Kapoor", Versailles

Adresse:
Château de Versailles
Place d'Armes - 78000 Versailles

Ouverture:
voir directement sur le site internet du château
Tarifs:
voir directement sur le site internet du château


Une œuvre colossale
De la fenêtre centrale de la galerie des Glaces se déploie, sous l’œil des visiteurs, la grande perspective qui conduit le regard du parterre d’Eau vers l’horizon. Cette perspective originelle, antérieure au règne de Louis XIV, le jardinier André Le Nôtre se plut à l’aménager et à la prolonger en élargissant l’Allée royale et en faisant creuser le Grand Canal. Cette vaste perspective court de la façade du château de Versailles à la grille du parc.


En un mot? Vide

Mon avis
Quand je me suis pointée comme une rose (ouais ! comme une rose ! et fraiche en plus !) sur l’esplanade du château, j’ai vite compris que le château n’était pas à ma portée (beaucoup trop de monde !). Du coup j’ai commencé par les jardins et l’expo Kapoor. Depuis que j’ai vu son exposition « Monumenta » au grand palais, j’ai une idée assez précise de ce qui me fait vibrer dans son travail et le reste. Sur les 6 œuvres, je n’en ai vu que 5, sur les 5, 2 auront retenu  mon attention. « Descension » qui allit du son (un espèce de grondement) et un bassin avec son eau tourbillonnante sur fond noir. Impressionnant et un peu inquiétant. Et la deuxième œuvre  « Sectional Body preparing for Monadic Singularity », regroupant ce que j’avais aimé dans « Leviatan » (Monumenta), une sorte d’immersion dans un corps, avec une mise en scène simple mais très impressionnante. Les autres œuvres ne m’ont pas particulièrement touchée et la célèbre « Dirty corner » vandalisée récemment n’est pas plus attirante que ça. Pour info je rappelle que le non « vagin de la reine » ( et quand bien même ?!), ne vient pas de Kapoor, et  que vandaliser une œuvre d’art montre un obscurantisme très grave et n’est pas la meilleure ouverture d’esprit à montrer au monde aux pays des droits de l’homme. Liberté d’expression toussa.

Si vous suivez bien, il me manque une œuvre que je n’ai pas vu. Figurez-vous que je ne l’ai pas trouvé. La signalétique de Versailles est  très sommaire. Un espèce de carton jaune fluo taille A4, franchement ………je suis pourtant certaine que je l’aurais aimé.

Enfin, les œuvres étaient présentées dans les jardins du château, une bonne excuse pour les visiter. Les jardins à la française sont rectilignes bien taillés et millimétrés, LeNotre à bien travaillé, mais ils ne sont pas beaux. Tout comme le château, les jardins ne sont qu’une suite d’allées (larges) gravillonnées (la reverbe avec le soleil, miam) et régulièrement on croise une fontaine (plus ou moins grande). C’est tout. Si certaines fontaines sont vraiment magnifiques d’autres sont là pour la déco et ne servent que de brumisateur géant quand il y a du vent. Une aubaine quand comme moi on décide faire sa visite quand il fait 35°…

Sinon, on croise aussi des voitures électriques pour les fainéants et surtout des agents qui vous sifflent dessus si vous avez le malheur de vous approcher trop de l’eau d’une fontaine, de passer un pied sur une pelouse ou de vous assoir là où il ne faut pas. Et ils ont l’œil.   

A voir ? pas spécialement, sauf pour voir les œuvres de Kapoor ;)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...