Infos

Blog au ralenti

- Pas de liseuse pour le moment, je me consacre donc au livre papier! Désolée
- Jeunes ou moins jeunes auteurs, nous sommes disposés à lire vos manuscrits et ce quel
que soit le thème pourvu qu'on ait l'ivresse.

Rechercher dans ce blog

mercredi 19 juin 2013

[Critique Audio livre] - "22.11.63" de Stephen King lu par François Montagut

Titre original : 22.11.63

de Stephen King
Traduction de Nadine Gassie
Livre audio lu par François Montagut

Parution Audiolib : 15 mai 2013
Parution Albin Michel : 01 mars 2013

EAN : 9782356415936


Durée: 36h20 min
Format : Livre audio, 3 CD MP3 - 655 Mo + 662 Mo + 666 Mo


Voir la fiche complète du livre en Audiolib
Résumé
22 novembre 1963 : 3 coups de feu à Dallas.
Le président Kennedy s écroule et le monde bascule.
Et vous, que feriez-vous si vous pouviez changer le cours de l'Histoire ?

2011. Jake Epping, jeune professeur au lycée de Lisbon Falls dans le Maine, se voit investi d une étrange mission par son ami Al, patron du diner local, atteint d un cancer. Une « fissure dans le temps » au fond de son restaurant permet de se transporter en 1958 et Al cherche depuis à trouver un moyen d empêcher l assassinat de Kennedy. Sur le point de mourir, il demande à Jake de reprendre le flambeau. Et Jake va se trouver plongé dans les années 60, celles d Elvis, de JFK, des grosses cylindrées, d un solitaire un peu dérangé nommé Lee Harvey Oswald, et d une jolie bibliothécaire qui va devenir l amour de sa vie. Il va aussi découvrir qu altérer l Histoire peut avoir de lourdes conséquences...
Une formidable reconstitution des années 60, qui s appuie sur un travail de documentation phénoménal. Comme toujours, mais sans doute ici plus que jamais, King embrasse la totalité de la culture populaire américaine.
-
En un mot? Possibilité
Mon avis 
Comme beaucoup d'entre nous, j'ai eu une période (plutôt longue) où je m'avalais du Stephen King à longueur de temps et puis mon overdose est arrivée avec le livre: Jessie, un calvaire personnel et le mot est faible. Avec le recul je me suis remise doucement à le lire à ce sujet je vous conseille vivement : La petite fille qui aimait Tom Gordon et Le Dôme. Lire du Stephen King peut paraître facile mais il faut aimer se coltiner 10 pages de descriptions toutes les 50, pour un final pas toujours au top du top... Mais c'est aussi de purs moments de grâce et de plaisirs indicibles de lecture. Il faut bien choisir son livre/sujet pour avoir le sentiment de ne pas avoir été arnaqué, 22.11.63 rentre dans cette catégorie. Il y a du génie dans ce livre. Stephen King n'est pas toujours bon, mais ici il m'a épatée!

Qu'on ait déjà lu ou pas ses livres, personne n'a oublié "ça" (depuis je regarde les clowns différemment ^^). Et bien dans 22.11.63 il y a des références sur d'anciens personnages (les enfants), comme un livre dans un livre, une auto-référence, un crossover surprise (j'adore ça) et puis l'histoire se passe à Derry! Derry petite ville tranquille où le chaos est monnaie presque courante et surtout croisement de bien des histoires de King.

La magie de cet auteur c'est de nous créer suffisamment d'élément pour que tout se recoupe et prenne vie. Pire il réussit à nous faire (facilement) accepter le fait que le voyage dans le temps est normal. Parce que King c'est ça : le fantastique comme normalité.
Mais le voyage dans le temps n'est pas sans conséquences. A chaque fois que le héros repart dans le passé il remet les compteurs à zéro. Ses interventions sont annulées, autant vous dire qu'il ne faut pas se planter, sous peine de devoir tout recommencer! Vous avez sûrement lu de la S.F, les histoires de changement du passé qui ont forcement un impact dans le futur, toussa ... Donc, notre héros est en plein dilemme, doit-il intervenir? Doit-il regarder les catastrophes sans intervenir? Ou intervenir sur des broutilles? Selon ses décisions le futur changera en bien ou en mal, on ne sait pas. La difficulté étant que le passé ne se change pas si facilement que ça, il résiste, il met des bâtons dans les roues du héros.
Ses soucis ne s’arrêtent pas là. Il est professeur dans un lycée de nos jours mais ne se sent pas à sa place dans son époque, toujours un peu caché, pas super à l'aise avec les jeunes de maintenant ni avec les adultes. Il va rapidement se rendre compte qu'il se sent mieux dans les années 50. Petite cerise sur le gâteau, fait plutôt rare dans l’univers du King, il y a une histoire d'amour .......... Ou comment se tirer une balle dans le pied! Il cumule.

On sent que Stephen King se fait plaisir, il retrouve son époque de jeunesse et nous la communique par nombres de petits détails. Les odeurs, les goûts, la manière de ce comporter, autant d'éléments qui nous plongent dans l'univers des années 50 et qui montrent combien le monde à changer en 60 ans.

Par contre Stephen a dû arrêter de fumer parce qu'il est littéralement obnubilé par la cigarette, un des personnage tousse ses poumons un autre à un cancer du poumon et l'histoire se passe dans un monde où tout le monde fume.

Le seul bémol que je vois dans ce roman,  c'est la version très manichéenne de S.King en matière de politique: les gentils démocrates face aux méchants républicains, trop facile et assez lassant.

A écouter? Oui, C'est un thriller retro/vintage, qui mérite son pesant d'or et surtout de lecture. Je serais bien tentée de vous dire de l'écouter uniquement pour l'histoire d'amour (si rare), mais je résiste, l'univers créé est fantastique. C'est un livre à écouter, simplement.

  • Histoire: 8/10
  • Interprétation: 8/10
  • Personnages: 7.5/10
  • Qualité de la réalisation: 8.5/10
  • Présentation générale du livre/cd (couverture, illustration...): 8/10
  • Addictivité: 9/10
Ce qui donne: 8.16/10

En savoir plus sur François Montagut
François Montagut est comédien pour le théatre, la télévision et le cinéma. Citons, parmi d'autres, L’homme au masque de fer, La folie des hommes, Largo Winch 2, L’heure du crime, Caravaggio, La Pieuvre. 

3 commentaires:

  1. mon frère adorait les stephen king plus jeunes, pour ma part j'ai essayé une fois et je me suis vite arrêtée... par contre j'adore les films fait à partir des livres ! je vais donc attendre que celui là soit aussi adapté ^^

    ps : "ça" a été mon premier grand film
    d'horreur, je devais avoir à peine 12 ans quand ma grand mère m'a laissé le voir, et j'ai fait plein de nuits blanche après ça... sans compter que je déteste les clowns maintenant !!!

    ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Il a traumatisé beaucoup de personnes "ça". Je l'ai re-re-regardé hier soir ^^ Si tu veux test un Stephen King pas mal et "tranquille" je te conseille "la petite fille qui aimait Tom Gordon". C'est du King mais y a pas le coté tordu ;)

    RépondreSupprimer
  3. Du stephen king sans côté tordu ça c'est de l'inédit ! Je note pour plus tard... :)

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...