Infos

Blog au ralenti

- Pas de liseuse pour le moment, je me consacre donc au livre papier! Désolée
- Jeunes ou moins jeunes auteurs, nous sommes disposés à lire vos manuscrits et ce quel
que soit le thème pourvu qu'on ait l'ivresse.

Rechercher dans ce blog

dimanche 22 janvier 2012

"Vivants" de Isaac Marion


Biographie de l'auteur :

Isaac Marion vit depuis toujours dans la région de Seattle. Vivants est son premier roman et connaît un succès fulgurant. Traduit en vingt langues, il sera bientôt adapté au cinéma, sous la direction de John Levine et produit par Summit Entertainment (Twilight) Voir article ICI.

Présentation de l'éditeur :

R est un zombie. Il n’a pas de nom, pas de souvenirs, pas de pouls. Mais il rêve.
Dans les ruines d’une ville dévastée, R rencontre Julie. Elle est vivante, palpitante. C’est un jaillissement de couleurs dans un camaïeu de gris. Et sans vraiment savoir pourquoi, R choisit de ne pas la tuer. C’est le début d’une étrange relation, à la fois tendre et dangereuse.
Ce n’était jamais arrivé. R bafoue les règles des Vivants et des Morts.
Il veut respirer de nouveau, il veut vivre, et Julie va l’aider. Mais leur monde ne se laissera pas transformer sans combattre.

Lu en VF 280 pages aux Editions Bragelonne

Mon avis :

Et bien voici encore un livre à coté du quel je serais probablement passée sans les avis plus que positifs de certaines personnes. Isaac Marion signe là un sublime premier roman, rempli d’espoir et où les sentiments divers ont une place centrale.  

R est un zombie, un vrai, il se nourrit d’humain et ne ressent aucun remord puisque cet acte fait partie de sa condition. Il ne sait ni où, ni comment et surtout pourquoi il est devenu ce cadavre ambulant. Un jour alors qu’il part chercher de quoi manger (des vivants), il tombe sur Julie, et cette rencontre va le bouleverser à jamais. Pendant le carnage et contre toute attente, il va non seulement épargner Julie, mais aussi la protéger des ses congénères.

Si on m’avait dit que je réussirais à m’attacher à des zombies, je ne l’aurais jamais cru ! Quoi moi ? M’attacher à des personnages répugnants, pas question ! Et bien si, je l’ai fait et je doute trouver une personne qui n’ai pas aimé R. Les personnages qu’ils soient vivants, ou zombies, sont très bien décrits tant dans leur physique, que dans leur caractère.  

Le début du roman risque d’en rebuter plus d’un(e), en effet, certains passages sont quelques peu voir très répugnants. Accrochez vous, car la suite en vaut vraiment la peine. L’intrigue est plutôt sympathique, quoiqu’un peu simpliste, surtout sur la fin que j’ai trouvé un peu rapide. Là où l’auteur va vous surprendre, enfin ce fût le cas pour moi, c’est au niveau des sentiments. J’ai beaucoup aimé suivre le cheminement des pensées, et l’évolution des sentiments éprouvés ou que R pense ressentir. Mais un zombie peut-il avoir de vrais sentiments ? Ou s’agit-il d’un effet placebo ? Isaac Marion par sa plume très juste, nous amène à nous poser pas mal de questions sur la complexité de la nature humaine et revisite d’une manière décalée le mythe des zombies.

En résumé, vous l’aurez compris, cette lecture fût non seulement une belle découverte mais aussi un gros coup de cœur. Le style fluide de l’auteur, ainsi que ses personnages attachants m’ont permis de passer un excellent moment. La fin laisse prévoir un second opus, sans pour autant nous laisser sur un suspense insoutenable. Je ne peux donc que recommande ce roman … en vous précisant tout de même qu’il n’est pas à mettre entre toutes les mains, au vue de la violence de certain passage.  Actuellement chez des amis, qui habituellement se moquent de mes lectures, sachez que ce dernier a réussi a susciter leur intérêt, ce qui n’est pas rien !!!! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...