Infos

Blog au ralenti

- Pas de liseuse pour le moment, je me consacre donc au livre papier! Désolée
- Jeunes ou moins jeunes auteurs, nous sommes disposés à lire vos manuscrits et ce quel
que soit le thème pourvu qu'on ait l'ivresse.

Rechercher dans ce blog

dimanche 26 juin 2011

[Critique Livre] - Le Choix de Sophie

Titre original: Sophie's Choice

de William Styron

Parution: 1979
Editeur: Folio
ISBN: 2070393453
Nb. de pages: 636 pages

Résumé
En 1947, une jeune écrivain du Sud, Stingo, rencontre Sophie, une jeune catholique rescapée des camps de la mort. On suit alors en parallèle la progression de la relation amoureuse des deux personnes et la narration du martyre de Sophie, évocation de l'univers concentrationnaire et l'expérience de l'holocauste nazi. Les deux veines autobiographiques et historiques insistent sur l'omniprésence du Mal, symbolisé évidemment par l'horreur nazi.

En un mot? Animaux

Mon avis:
Si comme moi vous aimez les "gros pavés" vous n'allez pas être déçut. Mais il y a quand même des choses qui me chagrine dans ce roman:
- La vie de Stingo, 500 pages
- Le choix de Sophie, 136 pages
... Avez-vous compris ou je voulais en venir?
Vous me direz, mais qui est Stingo? Il s'agit du narrateur. Stingo rencontre Sophie, Sophie lui parle, il écrit son histoire.
Dans le principe je suis plutôt pour, le seul problème c'est que personnellement je n'en ai absolument rien à faire de la vie de Stingo. Parce que vous ne le savez pas encore, mais il raconte sa vie à lui, en premier, ses émois sexuels, ses problèmes existentielles ... etc. Sophie a connut les camps de concentrations, la séparation, elle a côtoyé la mort de près. Le parallèle fait mal aux yeux tellement il vous saute à la figure. Pour faire simple, je vous dirais qu'absolument tout les passages qu'elle raconte sont de l'ordre du divin! Pour le reste je n'ai ressenti que la longueur du temps qui passe et plus d'une fois je me suis dit que je ne lisais pas assez vite...
J'aurais aimé ne lire que ce qui la concerne elle, j'attendais avec impatience de lire le passage du "choix de Sophie" (le roman repose dessus quand même) et ses conséquences désastreuses et malheureuses. Savoir comment une toute petite phrase, ou une série de maladresse peuvent vous pourrir l'existence.
L'auteur, en alternant le récit/journal de Stingo avec l'histoire de Sophie, nous place en attente. Une espèce de tension s'installe, jusqu'au paroxysme ou tout s'effondre. Ce n'est pas tant son choix mais la conséquence qui m'a interpellé. Qu'auriez-vous fait à sa place?
La fin? trop longue, l'auteur essaye tant bien que mal de nous faire ressentir de l'empathie pour Stingo ... le pauvre ... le jeune ... le puceau ... Mais ça ne prend pas et ça devient franchement désagréable sur les 10 dernières pages.

A lire ou pas?
Je suis partagée, je dirais oui pour la tension qu'installe l'auteur entre chaque passage de Sophie et la problématique du choix. Je vais me regarder le film maintenant!
Personnellement, je continue a me poser la question: Qu'aurais-je fait à sa place?
  • Histoire: 6/10
  • Imagination, invention: 6.5/10
  • Personnages: 7/10
  • Ambiance générale du livre: 6.5/10
  • Lecture: 7/10
  • Présentation générale du livre (couverture, illustration...): 7/10
  • Addictivité: 6/10
Ce qui donne: 6.57/10

Source: evene

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...