Infos

Blog au ralenti

- Pas de liseuse pour le moment, je me consacre donc au livre papier! Désolée
- Jeunes ou moins jeunes auteurs, nous sommes disposés à lire vos manuscrits et ce quel
que soit le thème pourvu qu'on ait l'ivresse.

Rechercher dans ce blog

dimanche 17 mars 2013

[Critique film] - "Mystery" de Lou Ye

Titre original : Mystery

Date de sortie cinéma :
20 mars
Réalisé par Lou Ye

 Acteurs:
- Hao Lei est Lu Jie
- Qin Hao, Yongzhao
- Qi Xi, Sang Qi
...

Distributeur : Wild Bunch Distribution

Genre : Thriller
Durée : 1h38 min
-
Synopsis
Lu Jie est loin d’imaginer que son mari Yongzhao mène une double vie, jusqu’au jour où elle le voit entrer dans un hôtel avec une jeune femme. La vie de Lu Jie s’effondre alors, et ce n’est que le début... La jeune femme meurt renversée par une voiture peu de temps après. Le policier en charge de l’affaire refuse de croire à un accident...

 Page Facebook officielle du film facebook.com/mystery.lefilm
-
 
 -
En un mot? Manipulation

Mon avis
Lou Ye (le réalisateur) est censuré par le gouvernement chinois depuis son premier film "1994". Même avec une reconnaissance et un certain succès à l’étranger, il est interdit de tourner pendant 5 ans après son film: Une jeunesse chinoise. Tourné en douce en Chine "Mystery" signe son retour dans son pays. Sélectionné puis récompensé au Festival de Cannes de 2012 "Mystery" est surtout une critique sur son pays et plus particulièrement sur la société chinoise.

Lu Jie et Yongzhao sont mariés et ont une petite fille. Lu Jie rencontre Sang Qi, qui a un petit garçon qui va dans la même classe que la fille de Lu Jie et Yongzhao. Alors que les deux femmes prennent un verre ensemble Lu Jie découvre que son marie la trompe. Plus tard, la jeune amante de son mari est renversée par une voiture et les résultats de l’autopsie prouvent qu'elle a été battue juste avant de mourir.
Les questions commencent à vous traverser, qui l'a tuée? Lu Jie, la femme bafouée? Le mari, qui aurait voulu cacher sa trahison? L'histoire poursuit sa route entre le couple marié, la femme célibataire, le policier (véreux ou pas?) en charge de l'affaire et un garagiste (et ami du policier) qui a bien connu la victime puisqu'ils ont été amoureux.

La force et la faiblesse de ce film tiennent dans sa qualité de narration. Le réalisateur prend tout son temps pour vous montrer les choses. Si vous pensez savoir qui a tué la jeune femme, le réalisateur vous montre que vous vous trompez et vous met sur une autre piste ... Ce procédé permet de vous tenir en haleine jusqu’à la fin du film, où vous saurez qui a bel et bien donné le coup fatal, mais vous donne aussi une impression de longueur.

Si les femmes de ce film sont particulièrement brillantes, je ne dirais pas la même chose en ce qui concerne le mari, joué par Qin Hao. Forcée, grossière et pas très fine, son interprétation est franchement pauvre comparée à ses deux collègues.
Le réalisateur donnant libre court à l'expression de ses acteurs ont a parfois des scènes tirées par les cheveux: le mari qui se frappe 15 fois la tête de suite ... par exemple.
L’esthétique du film, est vraiment fantastique. Il n'y a rien à dire. Ce film est beau, les moments de pluies sont pesants, les silences sont bruyants et la lumière crue ou diffuse rajoute un "je ne sais quoi" dans une ambiance déjà bien inquiétante. C'est brut, intimiste et la caméra étant très mobile, vous êtes embarqué d'office dans l'histoire.
Alors voilà, le film n'est pas parfait (selon MON critère) il y a quelques scènes un peu "cheap". Dues à une sur-utilisation des ralentis (en grande majorité). Certaines scènes qui au demeurant sont pleines d’intensités se retrouvent minées par une mise en scène un peu grossière et kitsch.
En dernier exemple je donnerai la longue (... vraiment...) scène où la victime tombe avant de se retrouver sur la route. La scène aurait pu être "jolie" si elle n'avait pas paru durer une éternité, sans oublier cette impression persistante qu'elle a été tournée à vitesse réelle puis ralentie. C'est dommage, ça tue une bonne partie de l'atmosphère du film.
Le meilleur étant pour la fin, les manipulations successives des personnages prennent sens. Et bim! vous prenez une claque. Parce que vous ne l'aviez pas vu venir celle-là!!
-
Le truc en plus: La GROSSE référence au livre "Le Bûcher des vanités" de Tom Wolfe publié en 1987 ...
-
A voir ? Oui, mais le jeu des acteurs peut paraitre un peu déroutant par moment par contre l'histoire vicieuse à souhait fonctionne plutôt bien.

  • Scénario: 7/10
  • Musique: 7/10
  • Acteurs: 6.5/10
  • Ambiance générale du film: 6.5/10
  • Décors/esthétique: 6/10
Ce qui donne: 6.6/10

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...