Infos

Blog au ralenti

- Pas de liseuse pour le moment, je me consacre donc au livre papier! Désolée
- Jeunes ou moins jeunes auteurs, nous sommes disposés à lire vos manuscrits et ce quel
que soit le thème pourvu qu'on ait l'ivresse.

Rechercher dans ce blog

samedi 5 mai 2012

[Autour du livre] - "Le cercle des huit" de Daniel Handler

Titre original : The Basic Eight

de Daniel Handler
Traduction de Clément Baude

Parution: 2011
Editeur: Livre de poche
ISBN: 978-2-35176-122-9
Nb. de pages: 465 pages

Cible: Jeune adulte

Résumé

« On se sent mieux sans Adam. On se sent toutes mieux sans tous les Adam. On se serait senties mieux sans le premier Adam. Quel besoin ? Deux Ève dans le jardin auraient fait l’affaire. » – Extrait du journal de Flannery Culp

Que s’est-il passé ce soir mémorable d’Halloween ? C’était le plus grand jour de l’année, la plus fabuleuse soirée que nous avions jamais faite. Pourtant, cet Halloween, rien ne m’attirait vers lui, sinon cette splendide migraine pleine de colère, l’incroyable fluidité de la robe de Natasha contre ma peau, enfin le bois brut du maillet de croquet dans mes mains, prêt et docile.

Aujourd’hui, sur le parking des élèves, le corps d’Adam State a été retrouvé dans le coffre d’une voiture volée. Il avait disparu depuis presque une semaine. Adam était la star du lycée, et tous regrettent sa disparition. Cependant, ce qui est le plus inquiétant n’est pas sa mort, mais la manière dont il est mort. Adam State a été tué au cours de ce qui s’apparente à un rituel satanique.

Il ne s’agit pas d’un fait divers. Lisez ce journal, non pour le frisson macabre dont chacun d’entre nous raffole, mais pour la leçon capitale qu’il nous offre. Daniel Handler, alias Lemony Snicket, auteur des Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire, imagine ici un récit brillant, drôle et exubérant, dont l’audace et l’intelligence repoussent les frontières du roman d’adolescence.

En un mot? Brouillon

Mon avis
Le cercle des huit c’est l’histoire d’une jeune fille qui grille un neurone (ou plusieurs…) et que tous ses amis vont aider. Le commencement est assez limpide et plus l’intrigue avance plus le récit paraît saccadé, brouillon et incompréhensible.
Flannery Culp est une jeune fille de 17 ans qui entame sa dernière année avant la fac. Elle tient depuis l’été, un journal intime dans lequel elle relate à peu près tous ce qui lui arrive, le bien comme le mal. Elle a « 8 » amis, dont une qui s’appelle Natsha, sa meilleure amie.
Comme une lycéenne de base, elle a des problèmes de cœurs, l’école l’ennuie à mourir et elle sèche régulièrement les cours pour rejoindre ses amis. Ils paraissent tous très cultivés et se distinguent des autres par leurs gouts très éclectiques. Ils organisent régulièrement des dîners ou ne sont admis que « le cercle des huit » et après concertations, ils peuvent à l’occasion introduire quelques personnes de plus. Mais les nouveaux ne font jamais vraiment partie du cercle.
Voilà dans quel univers nage Flannery (Flan). Un univers clos où on sent dès les premières pages que ce qui paraît net et sans bavure n’est pas le reflet de la réalité et que ce n’est qu’un fragile équilibre, n’attendant qu’un signal pour tomber. Flan en aura plusieurs avant de sombrer définitivement, mais personne ne les aura vu.

Ce livre est une pépite, si l'histoire de Flan vous paraît "déjà-lu", rassurez vous il n'en est rien. Le récit est émaillé de "ses commentaires", de retranscriptions d'émissions télé ... etc. Alors oui il faut parfois rester concentré mais l'ensemble est un bijoux. L'auteur est assez malin pour faire durer le suspense (merci) et même si on connait déjà la fin de l'histoire après les 15 premières pages, on en vient à espérer. On voudrait protéger ces adolescents et surtout Flannery.
Il y a aussi un peu d'humour, j'aime la partie du questionnaire avec la réponse: je suis le rejeton de Satan. ^^

A noter: le parallèle avec Othello, la tragédie de William Shakespeare est une vrai bonne idée. Cette histoire est a glacer le sang.

A lire ou pas? Oui, mais la lecture peut paraître déroutante, je vous aurai prévenu ^^. Mais bon sang! où sont les parents?!

  • Histoire: 7.5/10
  • Imagination, invention: 7/10
  • Personnages: 6.5/10
  • Ambiance générale du livre: 8/10
  • Lecture: 7/10
  • Présentation générale du livre (couverture, illustration...): 6/10
  • Addictivité: 7/10

Ce qui donne: 7/10
Merci aux éditions Livre de poche :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...