Infos

Blog au ralenti

- Pas de liseuse pour le moment, je me consacre donc au livre papier! Désolée
- Jeunes ou moins jeunes auteurs, nous sommes disposés à lire vos manuscrits et ce quel
que soit le thème pourvu qu'on ait l'ivresse.

Rechercher dans ce blog

samedi 27 avril 2013

[Critique livre] - "Insaisissable: Ne m'échappe pas", tome 2 de Tahereh Mafi

Titre original : Unravel me

de Tahereh Mafi
Traduction de Jean Noel Chatain

Parution: 04 avril 2013
Editeur: Michel Lafon

ISBN: 9782749918860
Nb. de pages: 376 pages


Résumé (SPOILER INSIDE)
Juliette se réfugie au Point Omega, le quartier général de la résistance. Cette forteresse souterraine et ultra-moderne cache les gens dotés de pouvoirs extraordinaires. Pourtant, son toucher mortel fait toujours d’elle un paria.

De son côté, Warner, le fils du commandant suprême, réprime toute rébellion dans le secteur qu’il dirige. Toujours aussi obsédé par la fuite de Juliette, il veut la retrouver, quoi qu’il lui en coûte. Il n’a pas oublié non plus ceux qui ont permis son évasion, Adam et Kenj, à qui il compte bien faire payer leur trahison.

L’affrontement est inévitable… Juliette, tiraillée entre son amour pour Adam et la soudaine attirance qu’elle ressent pour Warner, devra choisir son camp. Car elle est l’arme absolue, la seule qui puisse raviver l’espoir d’un monde dévasté.
-
En un mot? Inutile
Mon avis
On l'attendait, le premier volume était franchement bon et annonciateur rebondissement divertissant. C'était un vrai coup de coeur. Il y avait bien cette histoire de super héros qui apparaissait vers les toutes dernières pages ... mais dans l’ensemble, l'écriture était fluide, attractive et puis la folie ambiante était "originale". Ce n'était pas seulement une énième histoire d'amour.
Seulement voilà, la suite n'est pas à la hauteur.
Non, pas du tout.

Juliette, parlons de Juliette. 376 pages pendant lesquelles elle se pose des questions et où elle ne prend surtout aucune décision. Elle se laisse porter par les événements. On peut la comprendre, elle qui a vécu isolée des gens, mais à un moment il faut se mettre des coups de pieds aux fesses et aller de l'avant! Les: j'y arrive pas (variante possible: j'y arriverai pas), je suis nulle, je veux pas faire de mal, la vie est trop méchante, tiens si je restais seule assise/ prostrée quelque part ... ça va deux minutes. Et puis, cette manie de tout garder à l'intérieur de soi plutôt que de communiquer avec sa bouche! Bref, vous l'aurez compris, Juliette est agaçante au possible. Rien à dire par contre au sujet de sa relation avec Adam. Les choses étant plus compliquées que prévus.

La bonne surprise vient des personnages secondaires: Kenji et Warner. Le premier apparait comme une personne plus consistance et plus intéressante. Une personne sur qui on peut compter réellement. Et puis il y a Warner, plus complexe que dans le premier tome et surtout plus attachant (qui l'eût cru?). Il dévoile un caractère forgé à l''humiliation et surtout que son père est un bel enf***é!
Mais, cela ne suffit pas à relever la barre.

Ce qui est le plus décevant dans ce livre c'est qu'on attend qu'il commence, qu'il se passe enfin quelque chose. Même si l'auteure à une jolie manière d'écrire, il va falloir attendre le dernier tome pour avoir enfin nos réponses et surtout de l'action! Ce livre là, aurait très bien pu être traité en quelques chapitres dispatchés dans le premier ou dernier roman. On en apprend plus sur les personnages secondaire et sur leurs liens, mais est-il vraiment nécessaire d'avoir un tome entier pour développer ce coté de l'histoire?C'est dommage et surtout frustrant! Et puis .... il ne se passe pas grand chose.... Il va falloir que vous attendiez les 50 dernières pages pour que ça bouge enfin.

Même si l'intrigue n'est pas franchement au rendez-vous, la lecture est très agréable. Je vais laisser un dernier bénéfice du doute à cette saga. Mais je ne dirais qu'une chose. Le tome 3:  "Ne m'abandonne pas" a intérêt à déboiter sa maman, parce que mon taux de frustration a des limites!

A lire? Si vous avez aimé le premier, allez -y. la lecture est agréable et les personnages sont un peu plus développés. Pour les autres ... attendez que le dernier tome soit dans le commerce. Vous serez moins frustré ;)

  • Histoire: 5/10
  • Imagination, invention: 5.5/10
  • Personnages: 5.5/10
  • Ambiance générale du livre: 5/10
  • Lecture: 8/10
  • Présentation générale du livre (couverture, illustration...): 8.5/10
  • Addictivité: 8/10

Ce qui donne: 6.5/10
-
Sans oublier : [Critique livre] - "Insaisissable: Ne me touche pas", tome 1 de Tahereh Mafi
Merci aux éditions Michel Lafon :)

5 commentaires:

  1. Un coucou du traducteur (qui vous remercie de l'avoir cité ;-)

    Ma foi, j'ai hâte de lire votre critique de la novella DESTROY ME, que je suis en train de traduire. Je me demande si la narration du point de vue de Warner va "déboîter sa maman"... selon votre expression ;-)

    Ce court récit sortira avant le tome 3, mais je n'ai pas encore de date.

    Bonnes lectures & bonnes chroniques !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hé hé, Bonjour mr le traducteur, merci d’être passé ;)

      J'ai entendu parler de cette nouvelle, et j’espère qu'elle sera meilleure. J'y crois ^^, il le faut!

      Vous admettrez que mon expression est plus jolie que "ça déchire sa mère" ...

      A bientôt
      Joan

      Supprimer
  2. Il faut la lancer ! (Je parle de l'expression, non pas de la maman ;-)

    Quand j'entends "daron/daronne" remis au goût du jour par le 93-95, entre autres, ça me fait sourire, vu que ça date du XVIIIe siècle... Je l'employais dans la série des "Enquêtes de sir John", des polars historiques anglais XVIIIe que j'ai traduits dans le temps pour les éditions 10-18. Daron/daronne désigne une figure tutélaire, autoritaire : le père/la mère, le roi/la reine, le patron/la patronne.

    Pour en revenir à DESTROY ME, j'ai essayé de trouver un ton un peu plus "mec", on va dire, pour les monologues intérieurs de Warner, même s'il se retrouve avec Juliette sur pas mal de points : la solitude, la maltraitance, le manque d'affection, etc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé bien! je me coucherai moins bête ce soir, si vous en avez d'autres, je suis preneuse. J'adore ce genre d'"anecdote"?

      Surtout, si vous avez la date, pensez à moi pour "Destroy me". J'ai hâte de voir le ton plus masculin que vous annoncer!

      Supprimer
  3. J'ai adorer franchement presser de voir le film!!

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...