Infos

Blog au ralenti

- Pas de liseuse pour le moment, je me consacre donc au livre papier! Désolée
- Jeunes ou moins jeunes auteurs, nous sommes disposés à lire vos manuscrits et ce quel
que soit le thème pourvu qu'on ait l'ivresse.

Rechercher dans ce blog

mercredi 15 mai 2013

[Critique film] - "Mama" d'Andres Muschietti

Titre original : Mama

Date de sortie cinéma : 15
mai
Réalisé par Andres Muschietti

 Acteurs:
- Jessica Chastain est Annabel
- Nikolaj Coster-Waldau, Lucas
- Megan Charpentier, Victoria
...

Distributeur : Universal Pictures International France

Genre : Horreur
Durée : 1h40 min

Synopsis (Allocine)
Deux petites filles ont disparu dans les bois le jour où leurs parents ont été tués. Quand elles sont sauvées, des années plus tard, et qu’elles commencent une nouvelle vie, elles découvrent que quelqu'un ou quelque chose cherche encore à les border pendant la nuit.
5 ans auparavant les 2 sœurs, Victoria et Lilly, disparaissaient de leur banlieue sans laisser de trace. Depuis lors, leur oncle Lucas et sa petite amie, Annabel, les cherchent comme des fous. Mais, lorsque les enfants sont retrouvées vivantes dans une cabane délabrée, le couple se demande si elles sont les seules à s’inviter chez eux. Tandis qu’Annabel tente de les initier à une vie normale, elle est de plus en plus convaincue d’une présence maléfique dans leur maison. Les 2 soeurs souffrent-elles d’un réel traumatisme, ou y a–t-il un fantôme qui leur rend visite ? Comment ont-elles pu survivre seules pendant toutes ces années?

-
En un mot? BOUH! 

Mon avis
Produit par Guillermo Del Toro, "Mama" est le premier film (long) d'Andres Muschietti. 
Au départ il y avait ça : MAMÁ, efficace et surtout avec un gros potentiel pour en faire un film de plus 1h30.
Mais voilà, ce n'est qu'un bon début,  il va falloir faire mieux la prochaine fois!
Le plus embêtant dans l'histoire ce qu'on nous le vend comme un film d'horreur, ce qu'il n'est pas, il s'agit plutôt d'un conte horrifique. La nuance est peut être mince, mais le résultat est là. Le film ne fait PAS peur.

Les 30 premières minutes sont efficaces, les filles sont effrayantes à souhait, elles rampent ou sautent comme des chats et puis elles prennent des pauses pas très naturelles (et donc: sources d'angoisses). Jessica Chastain n'en fait pas des tonnes, elle est même plutôt rude avec les petites, pas très maternantes. Quant à Nikolaj Coster-Waldau (Lucas) il est celui du casting que l'on voit le moins, il est transparent.
-
-
Mais l'arrivée des deux petites filles dans leur "nouvelle maison" signe le début de la fin pour le film. De grosses inégalités font leur apparition. On passe tout à tour du très bon au très mauvais. C'est déjà un tour de force vous me direz, mais c'est surprenant et surtout agaçant. 
Toute la tension s'évapore dès l'instant où on voit la fameuse créature (un peu comme dans American Horror Story, quand on sait qui est la personne derrière la combinaison de latex) et ce ne sont pas les gesticulations de Javier Botet (Mama) qui arrangent les choses (Essais de mouvements).
Le réalisateur a fait le choix de la facilité: l'hyper utilisation d'effets numériques. Au risque de se répéter : c'est dans le hors champ que vient la terreur ... pas de ce que l'on voit. Exit donc, les plans hyper retouchés de la "créature" et autre effet "capillaire flottant. En plus on les a déjà vus cent fois dans des films japonais.
-

Il y a deux séquences particulièrement réussies. La première est celle où la plus petite des filles joue dans sa chambre. Annabel (Jessica Chastain) porte du linge au bout du couloir. On voit les deux scènes côte à côte. Cette scène est parfaite, on sait qu'il se passe quelque chose, mais on ne montre rien.

-
Ou bien encore, le "coup du peignoir" qui est lui aussi une jolie trouvaille, comme pour noter la fragilité du lien (ou de cordon ombilicale) qui est en train de ce créer entre Annabel (maman potentiel) et ses futurs enfants.
-
-
Comme dit plus haut, certains plans séquences sont franchement réussis et vous ambiance, alors que d'autres vous font passer sous le douche (froide, forcement) et le meilleur en la matière est : La fin!
Subtil mélange de lâcher prise et de renoncement. 
Je ne vois qu'une solution "l'abandon", d'un coup le film flirt avec le "c'est franchement mauvais là, non?". C'est la fin, la fameuse, où tout est censé se jouer, où on sait qui va vivre et qui va mourir .......... C'est censé être la meilleure partie!!
Il n'y aucune surprise, rien qui puisse vous sortir de la tête que vous avez perdu du temps. Un bon vieux tout ça pour ça? Pire, vous ressortez de la salle en vous disant que VOUS aussi vous pourriez être scénariste, la preuve ... vous aviez deviné la fin dès la moitié du film. C'est dire.

Le plus ou moins: Il a fallut 100min à Guillermo del Toro et à Andres Muschietti pour écrire le scénario .......... la messe est dite.

- A voir ? Oui, si vous avez peur facilement ;). Le court métrage et la bande annonce sont meilleurs que le film, dommage. Guillermo del Toro (producteur) n'est pas un gage de qualité ... Et ce constat vaut pour les autres. Il n'a fait qu'apporter de l'argent.
  • Scénario: 3/10
  • Musique: 4/10
  • Acteurs: 5/10
  • Ambiance générale du film: 6.5/10
  • Décors/esthétique: 6/10
Ce qui donne: 4.9/10  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...