Infos

Blog au ralenti

- Pas de liseuse pour le moment, je me consacre donc au livre papier! Désolée
- Jeunes ou moins jeunes auteurs, nous sommes disposés à lire vos manuscrits et ce quel
que soit le thème pourvu qu'on ait l'ivresse.

Rechercher dans ce blog

mercredi 4 avril 2012

[Critique Livre] - Un havre de paix de Nicholas Sparks

Titre original : Safe Haven

de Nicholas Sparks
Traduction de Jean-Noël Chatain

Parution: 22 mars 2012
Editeur: Michel Lafon
ISBN: 978-2-7499-1517
Nb. de pages: 416 pages

Lire un extrait

Résumé
Katie débarque seule et sans attache dans la petite ville de Southport, en Caroline du Nord. Belle, jeune et mystérieuse, elle devient vite le sujet de toutes les conversations…
D’abord déterminée à préserver sa solitude, elle finit par se lier d’amitié avec Alex, veuf et père de deux enfants. Ensemble, ils pansent des blessures anciennes. Mais alors que Katie reprend confiance en la vie, les fantômes de son passé la rattrapent. Ces mêmes fantômes qui l’avaient poussée, après un long voyage, à venir vivre recluse dans ce havre de paix.
Va-t-elle céder aux doutes qu’ils lui inspirent, ou admettre que l’amour est souvent la meilleure chance d’échapper au souvenir des heures sombres ?

En un mot? Amour
Mon avis (Joan)
Point de départ relativement banal pour cette femme qui décide de prendre un nouveau départ dans la petite ville de Southport, en Caroline du Nord. Va-t'elle réussir à tirer un trait définitif sur son passé? Blablabla, si en lisant le roman vous avez l'impression de l'avoir déjà lu (Les Nuits avec mon ennemi ... pour ne citer que celui-là), détrompez-vous. L'histoire manque d'originalité, j'en conviens et si le début parait longuet, sans grand intérêt, superficiel, facile, dès la moitié du roman l'auteur donne une nouvelle impulsion à son histoire. Avec un moyen efficace, Sparks alterne la vie de Katie (tranquille) et celle de son époux (cahotique) qui cherche à la retrouver. L'auteur réussi (en ça je lui tire mon chapeau) à instaurer un climat malsain et tout en tension, dans cette alternance de chapitres, entre les époux. De plus, il fait "durer" le plaisir et vous vous rendez-compte que vous êtes fébrile et angoissé à l'idée qu'il la retrouve. Les dernières 100 pages file à la vitesse de l'éclair, tant on est pressé de voir jusqu’où ça va aller. Un joli revirement de situation en somme pour un livre qui est pour le moins soporifique dans sa première moitié!

Une petite surprise (original), se glisse sur la fin, il faut être attentif tout le long du roman pour mieux la saisir.

Bonus esthétique, le livre est magnifique: couverture grise et jaune (belle audace), pages épaisse et agréable au touché, gros volume. Bref, un bel objet.

Pas étonnant que la plupart de ses romans (Une bouteille à la mer, N’oublie jamais, Le Temps d’un automne, Cher John) ai été porter à l'écran (Un havre de paix est prévu pour février 2013) Nicholas Sparks manie les mots avec virtuosité...Pour info c'est Keira Knightley qui est pressenti pour le rôle de Katie.

A lire ou pas? Je dirais oui. Il mérite d’être lu, pas sur que se soit le meilleur de la série de Nicholas Sparks, mais il est très agréable à lire, surtout pour la seconde moitié!

  • Histoire: 6.5/10
  • Imagination, invention: 6/10
  • Personnages: 7.5/10
  • Ambiance générale du livre: 7.5/10
  • Lecture: 8/10
  • Présentation générale du livre (couverture, illustration...): 9/10
  • Addictivité: 7,5/10

Ce qui donne: 7.42/10
Merci Camille aux éditions Michel Lafon :)


Mon avis (Belladouce)
Pour commencer cet avis, je tiensà remercier Camille des éditions Michel Lafon pour cette découverte. Un havrede Paix est un roman d'amour à la fois classique pour sa première partie, maisqui se révèle particulièrement éprouvant dans sa seconde moitié.

Recommencer sa vie, est-cepossible ? C'est en tout cas, ce que Katie tente de faire en s'installant à Southport,en Caroline du Nord. Mais comment passer totalement inaperçu dans une si petiteville où tout le monde se connait ? Au départ, on ne sait pas quelles sont lesraisons qui ont poussé cette jeune femmede 27 ans a prendre une décision aussi radicale que celle de venir s'installeret vivre en recluse.

Par où commencer ? Je ne sais pastrop. Ce livre est à la fois d'une banalité totale, du moins dans sa premièremoitié, mais en même temps captivant et effrayant dans sa seconde moitié. Alorsque je m'attendais à une histoire d'amour dite classique, voire larmoyante(c'est un peu le cas au départ), me voila plongée dans une intrigue pour lemoins oppressante.

Je dois reconnaitre une chose àNicholas Sparks, il a du faire beaucoup de recherches sur le sujet abordé ici.En effet, il décrit avec beaucoup de justesse les émotions aussi bien positivesque négatives, la folie de Kevin mais aussi la violence, tant verbale que physique,incluse dans le roman. Je dois avouer qu'en lisant le quatrième de couverture, jene m'étais pas imaginée une seule seconde que ce livre aborderait un sujet aussisensible que celui-ci. Toutefois, je ne vous en dit pas plus afin de ne pasvous spoiler. La plume de l'auteur est agréable et fluide, les pages défilenttoutes seules et la pression ne redescend qu'à la toute fin, ce qui estsympathique.

Le personnage de Katie m'abeaucoup touché, c'est une femme brisée qui tente de se reconstruire comme ellepeut. On la découvre peu à peu lorsqu'elle rencontre Alex, père de famillecélibataire suite au décès de son épouse. Leur histoire d'amour est somme touteclassique et finalement peu exploitée mais elle n'en reste pas moins mignonette,a contrario la famille tient une jolie place ici. Le personnage le plustravaillé à mon sens, est celui de Kevin que je trouve particulièrementréaliste.

Une surprise se cache en fin deroman mais si vous êtes perspicace vous devriez sans mal découvrir de quoi ils'agit et ce bien avant qu'on ne vous la dévoile. Pour ma part, j'ai trouvécette dernière de trop...

En résumé, cette lecture et cepremier rendez-vous avec Nicholas Sparks sont pour moi une découverte à la foisagréable pour la fluidité des mots de ce dernier mais aussi éprouvante concernantle sujet abordé. Je suis certaine que "Un Havre de paix" trouvera sonpublique et parlera à bon nombre de femmes. Je tiens quand même à dire que celivre peut être quelque peu dérangeant, ou du moins qu'il peut faire un échoplus ou moins violent pour ceux ou celles qui seraient passés par ce genre desituation. Une nouvelle fois, merci à Camille pour cet envoi.

4 commentaires:

  1. Merci d'avoir cité le traducteur ;-)

    --> Michel Lafon (un seul "f")

    RépondreSupprimer
  2. Mais de rien :)
    --> Merci, je suis confuse!

    RépondreSupprimer
  3. Ne le soyez pas ;-)
    Vous faites un boulot d'enfer (de vraie lectrice/critique) que nombre de journalistes ne font plus.

    Bonnes lectures ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Ho alors ça! merci beaucoup! On s’investit beaucoup pour peu de retours mais c'est un plaisir énorme quand on voit ce genre de message.
    Bon courage pour vos futures traductions ;)
    Jo

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...